Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Fibrillation auriculaire et flutter auriculaire

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale août 2018| Dernière modification du contenu août 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Votre cœur est un muscle qui pompe le sang pour l’envoyer dans l’ensemble du corps. Votre fréquence cardiaque est la rapidité à laquelle votre cœur bat. Votre cœur doit toujours battre de façon régulière et rythmique, comme le tic-tac d’une horloge.

Votre cœur comprend quatre cavités. Les oreillettes sont les deux cavités supérieures. Les ventricules sont les deux cavités inférieures. Les oreillettes pompent le sang vers les ventricules. Les ventricules pompent le sang vers vos poumons et votre corps (voir aussi Biologie du cœur).

Des cellules pacemaker spéciales situées dans une partie des oreillettes appelée le nœud SA envoient des signaux électriques réguliers à votre muscle cardiaque pour qu’il se contracte.

Le système de conduction de votre cœur comporte de fines bandes de tissu semblables à des fils électriques. Le système de conduction transmet les signaux du pacemaker au reste de votre cœur. Les signaux doivent parvenir à l’ensemble des cellules de votre muscle cardiaque juste à temps, pour que votre cœur produise un battement puissant et de bonne qualité, et pompe le sang correctement.

Que sont la fibrillation auriculaire et le flutter auriculaire ?

La fibrillation et le flutter auriculaires sont des types de troubles du rythme cardiaque. Ils sont provoqués par un schéma électrique anormal dans le cœur.

Dans la fibrillation auriculaire, les cellules dans les oreillettes n’envoient pas de signaux électriques réguliers. Au lieu de cela, une importante activité électrique aléatoire provoque un frémissement des compartiments supérieurs de votre cœur (oreillettes) au lieu d’une contraction forte en suivant un rythme régulier. Une partie de cette activité aléatoire se transmet aux ventricules, qui battent irrégulièrement jusqu’à 140 à 160 fois par minute au lieu de la fréquence normale de 60 à 100 battements réguliers par minute.

Dans le flutter auriculaire, les cellules dans les oreillettes envoient des signaux réguliers, mais ceux-ci sont pris dans une boucle qui tourne en rond. Le signal électrique en boucle entraîne un battement des oreillettes régulier mais très rapide, environ 250 à 350 fois par minute. En général, seuls la moitié environ de ces battements anormaux passent à travers vos ventricules, qui battent alors à une fréquence de 125 à 175 battements par minute.

  • La fibrillation auriculaire ainsi que le flutter auriculaire rendent le pompage du sang plus difficile pour votre cœur

  • Vous pouvez remarquer des changements dans vos battements cardiaques (palpitations) et vous sentir faible ou essoufflé

  • L’hypertension artérielle, une maladie cardiaque ou une malformation congénitale peut provoquer une fibrillation auriculaire ou un flutter auriculaire

  • Les médecins traitent la fibrillation auriculaire et le flutter auriculaire par des médicaments et parfois une procédure d’ablation

Quelles sont les causes de la fibrillation auriculaire et du flutter auriculaire ?

Ces troubles sont souvent provoqués par :

Des problèmes de valvules cardiaques et une hypertension artérielle provoquent une dilatation de vos oreillettes. Cela rend la fibrillation auriculaire ou le flutter auriculaire plus probable.

La fibrillation auriculaire et le flutter auriculaire peuvent également survenir chez des personnes ne présentant pas d’autres problèmes cardiaques.

Quels sont les symptômes de la fibrillation auriculaire et du flutter auriculaire ?

Il est possible que vous n’ayez aucun symptôme ou que vous ressentiez :

  • La conscience désagréable de vos battements cardiaques (palpitations), qui peuvent être perçus comme des martèlements, des claquements, une accélération du rythme ou des battements manqués

  • Gêne thoracique

  • Faiblesse

  • Évanouissement

  • Essoufflement

Quelles sont les complications de la fibrillation auriculaire et du flutter auriculaire ?

La fibrillation auriculaire et le flutter auriculaire peuvent provoquer :

  • Des caillots sanguins dans les oreillettes, qui peuvent se déplacer de votre cœur vers votre cerveau et provoquer un accident vasculaire cérébral

  • Une accélération du rythme cardiaque, ce qui peut conduire à une chute de la tension artérielle et une insuffisance cardiaque

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une fibrillation auriculaire et d’un flutter auriculaire ?

Les médecins palpent votre pouls et réalisent :

L’ECG est un examen rapide et indolore qui mesure l’activité électrique de votre cœur à l’aide de pastilles autocollantes et de câbles fixés sur votre thorax, vos bras et vos jambes.

Si l’ECG montre une fibrillation auriculaire ou un flutter auriculaire, les médecins réalisent généralement d’autres examens, notamment :

  • Des analyses de sang pour vérifier vos taux d’hormones et d’électrolytes

  • Une échocardiographie (échographie de votre cœur)

Comment les médecins traitent-ils la fibrillation auriculaire et le flutter auriculaire ?

Les médecins traitent l’affection responsable de votre trouble du rythme cardiaque.

Les objectifs les plus importants du traitement sont :

  • Empêcher votre fréquence cardiaque d’être trop rapide

  • Prévenir la présence de caillots de sang dans votre cœur

  • Parfois, le retour de votre cœur à un rythme normal

Le traitement inclut souvent :

  • Médicaments fluidifiants sanguins pour empêcher la formation de caillots sanguins

  • Médicaments pour ralentir votre cœur

  • Parfois, un médicament ou un choc électrique (cardioversion) pour que votre rythme cardiaque revienne à la normale

  • Parfois, une procédure d’ablation pour détruire le tissu cardiaque anormal

Qu’est-ce qu’une procédure d’ablation ?

Les médecins réalisent en premier lieu un examen électrophysiologique, qui est semblable à un cathétérisme cardiaque. Les médecins insèrent un fin tube souple (cathéter) dans un gros vaisseau sanguin (par exemple, dans votre jambe) et le déplacent jusque dans votre cœur. Le cathéter comporte à son extrémité des électrodes qui enregistrent, de l’intérieur, l’activité électrique de votre cœur. Le cathéter peut également stimuler votre cœur électriquement pour évaluer sa réponse.

Si l’examen montre qu’une petite quantité de tissu cardiaque est responsable de la fibrillation auriculaire, l’élimination du tissu permet souvent de résoudre le trouble du rythme. Les médecins utilisent un cathéter qui délivre un courant électrique de haute fréquence pour détruire le tissu à l’origine du problème.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Échocardiographie transthoracique
Vidéo
Échocardiographie transthoracique
L’écho-doppler couleur fournit une image bidimensionnelle mobile du cœur. En haut à gauche...
Dépôts de graisse dans une artère coronaire
Vidéo
Dépôts de graisse dans une artère coronaire
Normalement, les artères coronaires transportent du sang riche en oxygène vers le cœur. Dans...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE