Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Transfusion sanguine

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale mars 2018| Dernière modification du contenu mars 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Le sang transporte de l’oxygène et des nutriments à travers les vaisseaux sanguins jusqu’aux organes pour les maintenir en bonne santé. Si le sang vient à manquer, la personne se sent malade et peut même mourir.

Le sang est composé de différents types de cellules et d’un liquide appelé plasma.

Les différents types de cellules comprennent :

  • Les globules rouges qui transportent l’oxygène jusqu’aux tissus

  • Les globules blancs qui combattent les infections

  • Les plaquettes qui participent à la coagulation sanguine en cas de saignement

Le plasma est principalement constitué d’eau. Il transporte des minéraux (électrolytes) et des nutriments jusqu’aux tissus dans l’organisme. Il transporte également des protéines utiles que l’organisme fabrique, comme celles qui aident à la coagulation sanguine ou à combattre les infections. Le plasma reçoit aussi les produits de dégradation des tissus et les achemine jusqu’aux reins pour les éliminer avec l’urine.

Qu’est-ce qu’une transfusion sanguine ?

Une transfusion sanguine consiste à administrer par voie intraveineuse (tube inséré dans une veine) à une personne, du sang donné par une autre personne.

Que trouve-t-on dans une transfusion sanguine ?

Il est rare que du sang total soit transfusé. D’ordinaire, un laboratoire sépare les différentes composantes du sang pour ne transfuser que la composante nécessaire. Par exemple, une personne peut recevoir seulement :

  • Des globules rouges (appelés « concentrés de globules rouges »)

  • des plaquettes,

  • Plasma

Mais il existe différents groupes sanguins. Une personne qui a besoin d’une transfusion doit recevoir du sang qui correspond à son groupe sanguin.

Qu’est-ce qui détermine le groupe sanguin ?

Les globules rouges comportent deux principaux marqueurs chimiques à leur surface. Les marqueurs sont appelés A et B. Le groupe sanguin est déterminé par la présence de ces marqueurs à la surface des globules rouges :

  • A : Le marqueur A est présent

  • B : Le marqueur B est présent

  • AB : Les marqueurs A et B sont tous deux présents

  • O : Ni le marqueur A ni le marqueur B ne sont présents.

Il y a aussi le marqueur Rhésus. S’il est présent, le groupe sanguin est dit « positif » (+). Si le marqueur Rhésus est absent, le groupe sanguin est « négatif » (-). Par exemple, il est possible d’être A+ ou A-.

Pourquoi le groupe sanguin est-il important ?

Une transfusion est plus sûre si le sang reçu correspond à son propre groupe sanguin. Recevoir du sang du mauvais groupe peut être dangereux, voire mortel.

D’où vient le sang transfusé ?

Un volontaire donne environ 450 ml de sang à la fois. Le sang est envoyé à une banque de sang pour y être stocké.

Avant de donner leur sang, les volontaires doivent répondre à des questions pour s’assurer que leur sang peut être donné à d’autres personnes en toute sécurité. Ils doivent répondre à des questions sur les pays dans lesquels ils se sont rendus et sur les comportements qui auraient pu les exposer à certaines maladies. Ces maladies comprennent l’hépatite et l’infection par le VIH. Après le don, le sang est testé pour détecter certaines infections. Grâce aux tests, la transfusion sanguine est une procédure très sûre, bien qu’il ne soit pas possible d’éliminer complètement tous les risques.

Parfois, il est possible de se faire un don de sang à soi-même. Par exemple, le médecin pourra demander à une personne de donner une poche ou deux de son propre sang quelques semaines avant une intervention chirurgicale qui peut impliquer une importante perte de sang. Puis, jusqu’à l’opération, la personne prend des cachets de fer pour aider son organisme à fabriquer plus de sang. Si du sang est nécessaire pendant l’opération, le médecin peut lui transfuser son propre sang.

Dans quels cas une transfusion sanguine est-elle nécessaire ?

Une transfusion sanguine est nécessaire si :

  • Du sang a été perdu, par une blessure ou au cours d’une opération

  • Une maladie ou un médicament empêche l’organisme de produire certaines cellules sanguines

Une transfusion de plasma peut être nécessaire en cas de saignement abondant pour obtenir les protéines de la coagulation qui se trouvent dans le plasma.

Quels problèmes peuvent apparaître suite à une transfusion ?

Les transfusions sanguines ne causent d’ordinaire pas de problèmes parce que les prestataires de soins de santé qui délivrent les transfusions prennent des précautions pour assurer la sécurité de la personne transfusée. Lorsqu’il y a des problèmes, ils sont pour la plupart légers, mais ils peuvent aussi être graves.

Les effets secondaires les plus graves, mais très rares sont :

  • Recevoir trop de liquide, ce qui peut entraîner des difficultés pour respirer

  • Lésions pulmonaires qui peuvent rendre la respiration difficile

  • Destruction des globules rouges parce que le groupe sanguin de la transfusion ne correspond pas à celui de la personne transfusée - cela peut se traduire par une urine foncée et le jaunissement de la partie blanche de l’œil

  • Infections par des virus ou des bactéries présents dans le sang transfusé

Les effets secondaires les plus fréquents sont la fièvre et des réactions allergiques.

Fièvre

  • Il est possible de présenter de la fièvre et des frissons.

  • Le médecin prescrit un médicament (paracétamol) pour atténuer les symptômes.

  • Du paracétamol sera administré avant le début de toute nouvelle transfusion éventuelle.

Des réactions allergiques

  • Il est possible de présenter des démangeaisons, des éruptions cutanées, un gonflement, des étourdissements, des céphalées, des douleurs thoraciques, des douleurs dorsales et des battements cardiaques rapides.

  • Parfois, des problèmes respiratoires, une respiration sifflante ou une miction involontaire peuvent également être présents.

  • Le médecin arrêtera la transfusion et administrera un médicament contre les allergies qui soulage les démangeaisons et diminue les gonflements.

  • Lors des futures transfusions éventuelles, le sang à transfuser pourra être filtré afin de réduire les risques de réaction allergique.

Quelles sont les précautions de sécurité prises lors d’une transfusion sanguine ?

Avant la transfusion, le prestataire de soins de santé :

  • Analysera le sang du donneur pour vérifier l’absence de certains germes à l’origine d’infections.

  • Mélangera une goutte de sang du receveur avec le sang du donneur pour s’assurer qu’ils sont compatibles (compatibilité croisée).

  • Vérifiera les étiquettes sur les poches de sang donné pour s’assurer qu’il s’agit bien du sang à transfuser.

Pendant la transfusion, le prestataire de soins de santé :

  • Surveillera attentivement la personne transfusée pendant les 15 premières minutes de la transfusion, car c’est le moment où l’apparition d’une réaction allergique est la plus probable.

  • Après les 15 premières minutes, il vérifiera fréquemment l’état de santé de la personne transfusée et arrêtera la transfusion en cas de problème.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Les caillots sanguins : colmatage des plaies
Vidéo
Les caillots sanguins : colmatage des plaies
L’hémorragie survient lorsque la paroi d’un vaisseau sanguin se rompt. Le contrôle de l’hémorragie...
Drépanocytose
Vidéo
Drépanocytose
La drépanocytose est une maladie héréditaire du sang transmise par les deux parents. Cette...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE