Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Douleur oculaire

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

La douleur oculaire peut être intense, sourde ou pulsative. Vous pouvez avoir la sensation d’avoir quelque chose dans l’œil.

En plus de la douleur, vous pouvez avoir une rougeur oculaire ou d’autres symptômes, tels qu’une vision trouble ou un œil protubérant. La douleur peut s’intensifier en cas d’exposition à une lumière vive.

Quelles sont les causes de la douleur oculaire ?

Les causes les plus fréquentes de douleur oculaire sont des problèmes affectant la cornée. La cornée est la couche transparente se trouvant à l’avant de l’œil. Elle est sensible à la douleur.

Causes les plus courantes de douleur oculaire :

  • Éraflure ou infection de la cornée

  • Corps étranger dans l’œil

Autres problèmes provoquant une douleur :

  • Glaucome (augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil)

  • Kératite chez les porteurs de lentilles de contact (problème provoqué par le fait de porter des lentilles de contact trop longtemps)

  • Zona ophtalmique (infection herpétique qui touche l’œil)

  • Infection oculaire (très fréquente si vous avez récemment subi une chirurgie oculaire ou une lésion oculaire)

  • Inflammation du nerf optique (névrite optique ; douleur légère lorsque l’œil bouge)

Des problèmes affectant d’autres parties du corps peuvent également provoquer une douleur oculaire. À savoir :

  • Migraine ou algie vasculaire de la face

  • Infection sinusale (les sinus sont les espaces remplis d’air se trouvant derrière les joues et le front)

Quand dois-je consulter un médecin pour une douleur oculaire ?

Consultez un médecin immédiatement si vous présentez une douleur oculaire intense ou si vous présentez une douleur oculaire avec un ou plusieurs de ces signes avant-coureurs :

  • Vomissements

  • Œil rouge

  • Apparition de halos autour des lumières

  • Fièvre, frissons, fatigue ou douleurs musculaires

  • Incapacité à voir aussi bien que d’habitude (acuité réduite)

  • Œil exorbité

  • Incapacité à bouger l’œil dans toutes les directions (à droite, à gauche, en haut, en bas)

Une douleur oculaire intense peut entraîner la perte de la vision. Consultez immédiatement un médecin, n’attendez pas !

Si vous présentez une douleur oculaire légère sans signe avant-coureur, ou si vous avez l’impression d’avoir quelque chose dans l’œil, la douleur oculaire n’est généralement pas grave. Vous pouvez attendre un ou deux jours pour voir si la douleur disparaît spontanément. Si elle ne disparaît pas, consultez un médecin.

Que va-t-il se passer lors de la consultation chez le médecin ?

Le médecin vous posera des questions sur vos symptômes et vous examinera les yeux et les paupières. Généralement, il pourra :

  • Contrôler votre vision à l’aide d’une échelle d’acuité visuelle

  • Vous administrer un collyre dans l’œil (il se peut que vous ressentiez une sensation de brûlure pendant quelques secondes)

  • Regarder à l’intérieur de l’œil en utilisant une lumière grossissante spéciale (lumière très vive)

  • Mesurer la pression intraoculaire (il existe divers moyens de la mesurer, et tous sont indolores)

Si le médecin pense que vous avez quelque chose dans l’œil, il peut brièvement retourner votre paupière vers l’extérieur pour voir de manière plus minutieuse dans votre œil. Cela peut générer une sensation un peu étrange ou gênante, mais la procédure est indolore. Si le médecin suspecte une infection derrière le globe oculaire, il peut demander une analyse de sang ou une radiographie.

Comment les médecins traitent-ils la douleur oculaire ?

Les médecins traitent la cause de la douleur oculaire. Par exemple, ils administreront un médicament en cas d’infection.

  • Vous devrez peut-être prendre des antalgiques sur ordonnance ou en vente libre jusqu’à ce que la douleur disparaisse

  • Si la lumière vive entraîne une douleur oculaire, vous devrez peut-être utiliser un collyre empêchant votre œil de réagir à la lumière

Même s’il existe des médicaments pouvant anesthésier l’œil pendant quelques instants, les médecins n’aiment pas que les patients les utilisent chez eux. En effet, si votre œil est anesthésié, vous ne pourrez pas savoir si votre problème s’aggrave.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE