Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Douleurs lombaires

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale janv. 2020| Dernière modification du contenu janv. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Le bas de la colonne vertébrale (rachis lombaire) permet au corps de faire des mouvements de rotation, de flexion et de torsion. Il donne également de la force pour se tenir debout, marcher et porter des charges. Le bas du dos est impliqué dans pratiquement tous les mouvements. Les douleurs lombaires sont très fréquentes.

  • Les douleurs lombaires sont généralement provoquées par le fait de porter une charge, à la suite d’une activité physique, d’une chute ou d’un accident de la route.

  • La cause la plus fréquente des douleurs lombaires est la déchirure musculaire.

  • Un renforcement des muscles du ventre, des hanches et du dos peut aider à prévenir les douleurs lombaires.

  • Les douleurs lombaires peuvent être traitées en évitant les activités qui soumettent le dos à des tensions, en prenant des analgésiques et en utilisant du froid ou du chaud sur le dos, toutefois, elles disparaissent en général spontanément.

  • Chez les personnes âgées, les douleurs lombaires, sans cause évidente ou accompagnées des « signes avant-coureurs » ci-dessous, peuvent devoir être prises en charge par un médecin.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Il faut consulter immédiatement un médecin en cas de douleur lombaire accompagnée d’un ou plusieurs des signes avant-coureurs suivants :

  • Engourdissement

  • Faiblesse dans une ou les deux jambes

  • Problèmes de miction ou de défécation (aller à la selle)

  • Fièvre

  • Vertiges ou évanouissement

  • Toute douleur sévère dans le ventre

Il faut consulter un médecin dans la journée en cas de douleur lombaire accompagnée d’un ou plusieurs des signes avant-coureurs suivants :

  • Antécédents de cancer

  • Perte de poids

  • Douleur sévère la nuit

  • Personne âgée de 55 ans ou plus, ne présentant aucune raison apparente, telle que lésion causant la douleur

  • Exposition à un risque accru d’infection en raison de médicaments pris actuellement, d’une chirurgie ou d’une lésion récente, d’une consommation de drogues, d’une infection par le VIH ou du SIDA

Si la douleur n’est pas sévère et que la personne ne présente pas de signe avant-coureur, elle peut attendre quelques jours avant de consulter un médecin.

Quelles sont les causes des douleurs lombaires ?

Les médecins ne peuvent pas toujours déterminer l’origine des douleurs lombaires. Cause la plus fréquente des douleurs lombaires :

  • Déchirure musculaire ou entorses ligamentaires (les ligaments sont de courtes bandes de tissu solides qui maintiennent les os au niveau d’une articulation)

Cela peut affecter un côté ou les deux côtés du dos. La douleur peut s’accentuer avec le mouvement et s’améliorer avec le repos.

Autres causes courantes :

  • Compression nerveuse (lorsque quelque-chose appuie sur un nerf), ce qui peut survenir en cas d’arthrose ou de hernie discale, par exemple

  • Sténose lombaire : le canal rachidien, passage dans la colonne vertébrale où passe la moelle épinière, devient trop petit

  • Spondylolisthésis, dans lequel un os du dos (vertèbre) glisse vers l’avant sur celui qui se trouve en dessous

  • Une douleur irradiant partout dans le corps (fibromyalgie, par exemple) peut également affecter les lombaires.

Un disque est le tissu spongieux situé entre les vertèbres qui permet à la colonne vertébrale de se courber. Lorsqu’un disque est déchiré ou comprimé, une substance gélatineuse fait saillie (forme une hernie) et peut appuyer sur un nerf. Le fait de tousser ou d’éternuer peut aggraver la douleur de la compression nerveuse.

La sténose lombaire est une cause fréquente de douleur lombaire chez les personnes âgées.

La douleur peut s’intensifier en cas de :

  • Prise d’un objet lourd de la mauvaise façon

  • Obésité

  • Fatigue intense

  • Mauvaise posture (le fait de ne pas se tenir debout et droit)

  • Force musculaire insuffisante au niveau des muscles du dos, du ventre et des hanches (muscles principaux)

Qu’est-ce qu’une sciatique ?

La sciatique est une douleur provoquée par une pression exercée sur le nerf sciatique. Le nerf sciatique est le plus grand nerf dans le dos. Il s’étend du rachis lombaire jusqu’à l’arrière de la jambe. Toute cause de douleur lombaire peut entraîner une sciatique.

Habituellement, la sciatique touche un seul côté. Il est possible de ressentir des fourmillements ou un engourdissement dans une partie de la jambe. La personne peut ressentir une douleur ou un élancement de l’arrière de la jambe jusqu’au genou ou au pied. Une pression continue sur le nerf est grave et peut entraîner une faiblesse et un engourdissement à long terme dans la jambe.

Que va-t-il se passer lors de la consultation chez le médecin ?

Le médecin pose des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux et réalise un examen clinique.

Dans certains cas, le médecin peut réaliser des examens tels que radiographie, IRM, TDM ou électromyographie et études de la conduction nerveuse.

En cas de douleur dorsale, les radiographies ou l’IRM ne sont pas toujours nécessaires.

Comment les médecins traitent-ils les douleurs lombaires ?

Les médecins basent le traitement sur la cause des douleurs et sur leur durée. Mais en général, la plupart des douleurs lombaires disparaissent avec de bons soins à la maison.

  • Si la douleur est sévère, il peut être nécessaire de rester alité pendant un jour ou deux.

  • Le fait de trop se reposer au lit est néfaste car cela affaiblit les muscles du dos, ce qui peut aggraver la douleur.

  • Une légère activité est en fait bénéfique : le médecin indiquera ce qu’il est possible de faire et ce qu’il vaut mieux éviter.

  • Application de chaleur ou de froid sur la zone douloureuse : le froid est conseillé au cours des 2 premiers jours suivant une lésion, ensuite il faut utiliser la chaleur.

  • Prendre des analgésiques, tels que paracétamol, ibuprofène ou naproxène.

  • Pour s’allonger, la personne sera peut-être plus à l’aise sur le côté avec les genoux pliés.

Dès que possible, le médecin conseillera de commencer de légers exercices pour renforcer le dos. Des muscles plus forts permettent de stabiliser le dos, qui sera donc moins douloureux. Des séances de kinésithérapie peuvent être prescrites. Le kinésithérapeute peut apprendre à la personne à réaliser les exercices pour le dos afin qu’elle puisse les refaire seule chez elle. Il peut également montrer comment soulever les objets et se déplacer correctement afin de pouvoir travailler en toute sécurité.

Si le médecin est certain que la douleur n’est pas due à une compression nerveuse ou à de l’arthrose, la personne peut essayer :

  • Massage

  • Traitement chez un chiropracteur

En cas de douleur ancienne, les médecins peuvent suggérer :

  • Perdre du poids

  • Électrostimulation nerveuse transcutanée (TENS), un traitement par électrostimulation réalisé à domicile qui produit une légère sensation de fourmillements et qui peut être utilisé plusieurs fois par jour. Le médecin enverra la personne chez un kinésithérapeute pour qu’elle apprenne à utiliser cet appareil.

  • Injection d’un corticoïde (tel que dexaméthasone ou méthylprednisolone) et d’un anesthésique local dans l’espace épidural (espace entre la colonne et la couche de tissu extérieure recouvrant la moelle épinière)

  • Chirurgie

Il existe de nombreux types différents de chirurgie du dos. Généralement, les médecins recommandent la chirurgie uniquement en présence de signes de compression nerveuse sévère ou si la douleur est très intense et qu’elle n’est pas soulagée par tous les autres traitements.

Comment prévenir les douleurs lombaires ?

  • Pratiquer des exercices pour étirer et renforcer les muscles du ventre, des hanches et du dos

  • Maintenir le dos droit en position debout et assise (la position avachie exerce une tension sur le dos)

  • S’asseoir avec les pieds au sol et en ne croisant pas les jambes

  • Ne pas rester debout ou assis pendant de longues périodes

  • Utiliser les jambes et non le dos pour soulever des objets

Exercices visant à prévenir les douleurs lombaires

Inclinaison du bassin

S’allonger sur le dos, les genoux fléchis, les talons sur le sol et le poids sur les talons. Appuyer le dos sur le sol, contracter les fesses (en les soulevant d’environ 1,5 cm du sol) et contracter les muscles abdominaux. Maintenir cette position en comptant jusqu’à 10. Répéter 20 fois.

Exercices visant à prévenir les douleurs lombaires

Flexions abdominales

S’allonger sur le dos, les genoux fléchis et les pieds appuyés sur le sol. Croiser les mains sur la poitrine. Contracter les muscles abdominaux, soulever lentement les épaules à environ 25 cm du sol en gardant la tête en arrière (le menton ne doit pas toucher la poitrine). Puis relâcher les muscles abdominaux, abaisser lentement les épaules. Réaliser 3 séries de 10 exercices.

Exercices visant à prévenir les douleurs lombaires

Étirement genou-thorax

S’allonger sur le dos. Placer les deux mains derrière un genou et le ramener sur la poitrine. Compter jusqu’à 10. Abaisser lentement la jambe et renouveler de l’autre côté. Réaliser cet exercice 10 fois.

Exercices visant à prévenir les douleurs lombaires

Étirement des jambes en position assise

S’asseoir par terre les genoux droits, mais légèrement fléchis (non bloqués) et les jambes les plus écartées possible. Poser les deux mains sur le même genou. Déplacer lentement les mains vers la cheville. Arrêter en cas de douleur et ne pas poursuivre au-delà d’une position qui ne peut être maintenue confortablement pendant 10 secondes. Revenir lentement à la position assise. Faire de même avec l’autre jambe. Répéter cet exercice 10 fois pour chaque jambe.

Exercices visant à prévenir les douleurs lombaires
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE