Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Apnée du sommeil

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

Apnée est un terme médical qui signifie « ne pas respirer ». Une personne souffre d’apnée du sommeil quand sa respiration ralentit ou s’arrête pendant un court instant pendant qu’elle dort, puis reprend.

Cela se produit de manière répétée chaque fois que la personne dort, souvent plusieurs fois par heure. La personne se réveille partiellement quand sa respiration s’arrête. Lorsque la personne se réveille, sa respiration reprend. D’ordinaire, la personne ne se rappelle pas s’être réveillée. Cela interrompt toutefois une bonne nuit de sommeil.

  • Généralement, les personnes souffrant d’apnée du sommeil ronflent bruyamment la nuit et sont très fatiguées pendant la journée

  • Le médecin effectue souvent une étude du sommeil s’il soupçonne une apnée du sommeil

  • La personne peut être traitée avec un respirateur relié à un masque (appareil de VPPC), un embout buccal, ou parfois par une intervention chirurgicale

  • Une personne qui n’est pas traitée présente un risque accru d’hypertension, d’AVC et de maladie cardiaque

Quelles sont les causes de l’apnée du sommeil ?

L’apnée obstructive du sommeil est le type le plus courant d’apnée du sommeil. Elle se produit quand la gorge de la personne se ferme lorsque ses muscles se relâchent au cours du sommeil.

Le risque d’apnée obstructive du sommeil est accru si l’arrière-gorge et la gorge de la personne sont étroites. Ces traits sont plus fréquents si la personne :

  • A un cou épais, court, et une tête ronde

  • A une langue, des végétations adénoïdes (tissus à l’arrière de la gorge situés à l’endroit où les voies nasales et la gorge se rejoignent), ou des amygdales (tissus des deux côtés de la gorge) hypertrophiées

Le corps d’une personne est plus souvent construit de cette façon si elle présente les caractéristiques suivantes :

  • Surpoids

  • Sexe masculin

Les autres facteurs de risque de l’apnée du sommeil comprennent :

  • Hypothyroïdie (thyroïde hypoactive)

  • Consommation de grandes quantités d’alcool

  • Utilisation de sédatifs (médicaments qui facilitent le sommeil ou qui calment)

Quels sont les symptômes de l’apnée du sommeil ?

La personne atteinte ne remarque généralement rien d’anormal lorsqu’elle dort, mais une autre personne dormant dans la même pièce peut le faire. Cette personne peut entendre la personne atteinte :

  • Faire des sons de halètement, d’étouffement, des gargouillis

  • Ronfler très bruyamment

  • S’arrêter de respirer par période de 10 secondes ou plus

  • S’agiter énormément dans son lit

Même si la personne atteinte ne remarque rien pendant qu’elle dort, il se peut qu’elle ne se sente pas bien pendant la journée. La personne peut :

  • Avoir mal à la tête au réveil

  • Avoir sommeil, se sentir faible et fatiguée toute la journée

  • Réfléchir lentement et avoir des problèmes de concentration

  • S’endormir pendant la journée quand elle veut être éveillée, au travail ou au volant par exemple

La plupart des adultes qui ronflent ne souffrent pas d’apnée obstructive du sommeil. Mais une personne qui souffre d’apnée du sommeil ronfle très probablement.

Complications de l’apnée obstructive du sommeil

La personne atteinte ne reçoit pas suffisamment d’oxygène pendant les périodes où elle ne respire pas. Comme elle se remet à respirer, ce n’est pas suffisant pour lui nuire immédiatement. Toutefois, après un moment, les faibles taux d’oxygène peuvent provoquer des problèmes :

Comment les médecins peuvent-ils savoir si je souffre d’apnée du sommeil ?

Généralement, le médecin effectuera un examen pendant que la personne dort. Ce test s’appelle polysomnographie, ou « étude du sommeil ».

Le médecin pourra demander à la personne de se rendre dans un centre spécial du sommeil pour effectuer l’étude du sommeil. Parfois, une version plus simple peut être réalisée à domicile. Dans les deux cas, des capteurs seront placés sur la tête, le corps, et la main de la personne qui dort. Les capteurs enregistreront :

  • Les battements cardiaques

  • Le taux d’oxygène dans le sang

  • La respiration pendant le sommeil

  • Les mouvements oculaires

  • Les ondes cérébrales

Ces tests sont indolores, mais il se peut que la personne ait des difficultés à dormir avec tous les capteurs. Des techniciens observent la personne sur un écran.

Le médecin peut effectuer d’autres examens pour savoir si l’apnée du sommeil est responsable d’autres problèmes tels que des problèmes cardiaques.

Comment l’apnée du sommeil est-elle traitée ?

Pour traiter l’apnée obstructive du sommeil, le médecin peut :

  • Donner à la personne atteinte un appareil de VPPC pour l’aider à respirer pendant qu’elle dort

  • Donner à la personne atteinte un appareil buccal qui maintient les voies respiratoires ouvertes pendant le sommeil

  • Parfois opérer l’arrière-gorge pour enlever du tissu et le remodeler

  • Placer au moyen d’une intervention chirurgicale un dispositif qui maintient les voies respiratoires ouvertes

L’appareil de VPPC pousse l’air dans la gorge de la personne qui dort par le biais d’un masque. L’air sous pression empêche la gorge de se fermer. Il existe plusieurs types de masques. Certains couvrent la bouche et le nez. D’autres ne couvrent que le nez ou sont insérés à l’intérieur du nez (comme des bouchons). L’appareil de VPPC est très efficace, mais le masque empêche souvent les personnes qui le portent de bien dormir.

Les appareils buccaux sont des dispositifs en plastique que l’on porte au-dessus des dents. On les porte la nuit. Ils ressemblent aux protège-dents que certains sportifs utilisent. Les appareils buccaux sont réglés pour tirer la mâchoire des personnes qui les portent vers l’avant. Tirer la mâchoire vers l’avant permet de maintenir la gorge ouverte. L’appareil buccal est fabriqué par un dentiste pour qu’il soit parfaitement adapté à la bouche de la personne.

Le médecin peut demander à la personne de faire d’autres choses :

  • Perdre du poids, si la personne est en surpoids ou obèse

  • Arrêter de fumer

  • Éviter de boire de l’alcool

  • Éviter les médicaments qui provoquent une somnolence avant le coucher

  • Dormir sur le flanc ou surélever la tête du lit

  • Parfois, prendre des médicaments pour aider la personne à rester éveillée pendant la journée

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Inhalateurs
Vidéo
Inhalateurs
Certaines personnes ont des difficultés respiratoires dues à des maladies, telles que l’asthme...
Bronchopneumopathie chronique obstructive
Vidéo
Bronchopneumopathie chronique obstructive
Pendant la respiration normale, l’air passe par le nez, descend dans la trachée puis dans...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE