Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Certaines causes et caractéristiques des douleurs pelviennes en début de grossesse

Certaines causes et caractéristiques des douleurs pelviennes en début de grossesse

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Approche diagnostique†,‡

Troubles en relation avec la grossesse (obstétricaux)

Une grossesse extra-utérine Grossesse extra-utérine (grossesse anormalement implantée, c’est-à-dire qui ne se trouve pas à l’endroit habituel dans l’utérus)

Douleurs abdominales ou pelviennes qui :

  • Sont souvent soudaines et constantes

  • Commencent à un endroit précis

  • Peuvent éventuellement s’accompagner de saignements vaginaux

Si la grossesse extra-utérine s’est rompue, éventuellement des évanouissements, des étourdissements ou une accélération du rythme cardiaque

Analyses de sang pour mesurer une hormone produite par le placenta (gonadotrophine chorionique humaine ou HCG)

Échographie du bassin

Parfois, une laparoscopie (insertion d’une sonde optique par une incision pratiquée dans l’abdomen) ou une laparotomie (chirurgie impliquant une incision dans l’abdomen)

  • S’est produite ou est en train de se produire (avortement spontané)

  • Peut se produire (menace d’avortement)

Des douleurs de type crampes au niveau du pelvis et souvent de tout l’abdomen

Souvent un saignement vaginal, avec parfois le passage de tissus de la grossesse

Parfois, un examen clinique seul

Généralement, mêmes examens que pour la grossesse extra-utérine

Avortement septique Fausse couche (infection du contenu de l’utérus avant, pendant ou après une fausse couche)

En général chez des femmes ayant subi un avortement (souvent pratiqué par des praticiens non formés ou par les femmes elles-mêmes)

Fièvre et frissons, douleur abdominale ou pelvienne constante, et pertes vaginales Pertes vaginales Pertes vaginales contenant du pus

Échographie du bassin

Mise en culture d’un échantillon prélevé sur le col de l’utérus (partie basse de l’utérus)

Modifications normales de la grossesse Traitement médical pendant la grossesse , notamment étirement et élargissement de l’utérus au début de la grossesse

Une sensation de crampes ou de brûlure dans le bas de l’abdomen, le pelvis et/ou le bas du dos

Parfois, échographie du bassin

Maladies gynécologiques sans relation avec la grossesse

Dégénérescence d’un fibrome Fibromes Fibromes dans l’utérus

Douleur pelvienne qui

  • Commence soudainement

  • S’accompagne souvent de nausées, de vomissements et de fièvre

Parfois, des saignements vaginaux

Échographie du bassin

Douleur pelvienne qui

  • Commence soudainement

  • Peut ressembler à des crampes, souvent d’intensité légère si l’ovaire se détord de lui-même

Souvent des nausées ou des vomissements

Échographie Doppler (pour évaluer le flux sanguin vers et à partir de l’ovaire)

Parfois, laparoscopie ou laparotomie

Rupture d’un kyste du corps jaune (se développe dans la structure qui libère l’ovule une fois celui-ci libéré)

Douleurs abdominales ou pelviennes qui :

  • Survient à un endroit précis

  • Ressemble parfois aux douleurs dues à une torsion de l’ovaire

  • Commencent généralement de façon soudaine

Saignements vaginaux

Échographie du bassin

Parfois, laparoscopie ou laparotomie

Douleur pelvienne qui

  • Est continue

  • Se développe généralement de façon progressive

  • Survient généralement des deux côtés

Pertes vaginales contenant du pus

Parfois, fièvre ou frissons

Plus fréquente chez les femmes ayant des rapports sexuels avec de nouveaux partenaires et n’utilisant pas de préservatifs ni de diaphragme

Analyses microbiologiques, telles qu’une amplification en chaîne par polymérase (Polymerase Chain Reaction, PCR) ou une mise en culture, d’un échantillon prélevé au niveau du col de l’utérus

Parfois, échographie du bassin

Autres affections :

En général, douleur continue et sensibilité au toucher dans la partie inférieure droite de l’abdomen

Éventuellement une douleur à un endroit différent (par exemple, dans le haut de l’abdomen) ou autre type de douleur (légère et à type de crampes) par rapport à ce que l’on observe habituellement chez les femmes non enceintes

Parfois, un examen clinique seul

Parfois, échographie pelvienne et abdominale

Éventuellement, TDM si l’échographie n’est pas concluante

Sensation de gêne dans la zone au-dessus de l’os pubien

Souvent sensation de brûlure lors de la miction, besoin fréquent d’uriner (fréquence) et besoin impérieux d’uriner (urgence)

Présence occasionnelle de sang dans l’urine

Analyse d’urine et mise en culture

Douleur qui :

  • Peut être constante ou de type crampe

  • Peut survenir à différents endroits

Souvent des diarrhées contenant parfois des glaires ou du sang

Généralement chez des femmes connues pour avoir cette maladie

Parfois, une endoscopie des voies digestives supérieures, inférieures (sigmoïdoscopie ou Coloscopie) ou les deux

Douleur à type de crampe qui va et vient

Vomissements

Pas de mouvements intestinaux ni de gaz (flatulences)

Abdomen gonflé

En général chez des femmes ayant subi une chirurgie abdominale

Parfois, un examen clinique seul

Parfois, radiographies de l’abdomen, échographie pelvienne et abdominale et/ou TDM pelvienne et abdominale

Généralement vomissements et diarrhée

Parfois, un examen clinique seul

Parfois, analyse et mise en culture des selles

* Les caractéristiques comprennent les symptômes et les résultats de l’examen clinique. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

† Bien qu’un examen clinique soit toujours réalisé, il n’est indiqué dans cette colonne que si le diagnostic peut parfois être posé grâce à l’examen clinique seul, sans autres tests.

‡ Un test de grossesse urinaire est généralement réalisé si les femmes ont uniquement effectué un test de grossesse à domicile. En raison de la dangerosité d’une éventuelle grossesse extra-utérine, des examens destinés à rechercher une grossesse ectopique sont réalisés chez la plupart des femmes enceintes se plaignant de douleurs pelviennes, à moins que les symptômes n’indiquent clairement une autre affection (comme une gastro-entérite).

TDM = tomodensitométrie ; IRM = imagerie par résonance magnétique.