Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Strabisme et amblyopie : ce que les parents doivent savoir

Commentaire
10/30/23 Par
Manuels Merck

Au fur et à mesure de la croissance et du développement de leurs enfants, certains parents remarquent parfois que leurs yeux commencent à regarder dans différentes directions et se désaxent. Ce phénomène est connu sous le nom de strabisme et est relativement fréquent. Environ 3 % des enfants présentent un strabisme.

Les premiers signes de strabisme comprennent le fait de loucher ou d’avoir un œil qui tourne. Cela peut se produire de manière aléatoire tout au long de la journée, ou bien être plus fréquent lorsque l’enfant est fatigué ou distrait. Le fait de plisser un seul œil en plein soleil est également un signe avant-coureur de strabisme. Une manière d’évaluer la gravité du strabisme chez les enfants plus âgés est de leur demander si leurs amis le remarquent. Si c’est le cas, cela signifie que cela se produit fréquemment et n’est pas contrôlé.

Les parents doivent réagir rapidement afin de s’assurer que les enfants présentant des signes de strabisme consultent un médecin. Voici quelques éléments que les parents et les patients doivent connaître s’ils remarquent un mauvais alignement des yeux de leur enfant.

1. Il existe plusieurs types de strabisme

Le strabisme est le terme médical pour un mauvais alignement des yeux. Il en existe de nombreux types différents, et la plupart des gens connaissent cette affection par ses appellations moins formelles, telles que « loucher ». Certains types de strabisme sont caractérisés par une rotation interne de l’œil (ésotropie) ou externe (exotropie). D’autres sont caractérisés par une rotation de l’œil soit vers le haut (hypertropie) soit vers le bas (hypotropie).

Le strabisme se développe le plus souvent au cours de la petite enfance. Les causes varient, souvent en fonction de l’âge, et comprennent des antécédents familiaux de strabisme, des troubles génétiques ou une lésion traumatique au visage ou à la tête. Chez certains enfants, une hypermétropie excessive est souvent en cause, et des maladies systémiques telles que les affections thyroïdiennes font partie des causes plus fréquentes chez l’adulte.

2. Le strabisme peut entraîner une amblyopie, connue sous le nom d’œil paresseux

On confond souvent le strabisme et l’amblyopie. Tout type de strabisme peut entraîner une amblyopie, connue sous le nom d’œil paresseux. L’amblyopie est une perte de la vision qui survient parce que le cerveau ignore l’image envoyée par l’œil. Elle peut être causée par un mauvais alignement de l’œil. En l’absence de traitement, près de 50 % des enfants souffrant de strabisme subiront une perte partielle de la vision causée par l’amblyopie.

3. Le strabisme ne disparaît pas spontanément

Si un enfant montre des signes de mauvais alignement des yeux, les parents peuvent être tentés d’attendre pour voir si la maladie disparaît spontanément. En réalité, le strabisme ne disparaît pas avec le temps. Il continue d’avoir un impact sur la vision de la personne jusqu’à ce qu’il soit traité. Toute personne présentant des signes de strabisme doit être examinée par un médecin rapidement afin de déterminer le meilleur plan de traitement et d’éviter une éventuelle perte de la vision.

4. Le strabisme est le plus souvent traité par chirurgie

Dans la plupart des cas, le traitement implique une chirurgie ambulatoire pour affaiblir ou renforcer les muscles oculaires afin d’aligner les yeux. Dans certains cas, il est recommandé de porter constamment des lunettes. En fonction de la gravité et de la progression de l’affection, les médecins peuvent d’abord essayer d’équilibrer la vision et de corriger l’amblyopie qui s’est développée. Cela est possible grâce à des patchs oculaires ou des gouttes qui renforcent la vision dans l’œil le plus faible. Il ne s’agit que de traitements de l’amblyopie (perte de la vision), et non du strabisme (mauvais alignement).

L’amblyopie doit être traitée pendant l’enfance, au fur et à mesure que le système visuel de l’enfant se développe. Souvent, les gens pensent que le strabisme doit également être traité pendant l’enfance. Ce n’est pas le cas. De nombreux patients adultes font l’objet d’une intervention chirurgicale plus tard dans la vie avec de bons résultats. Pourtant, même avec un traitement, le strabisme reste une affection à vie. Le taux de succès de la chirurgie du strabisme peut dépasser les 80 %. Environ 20 % des enfants nécessitent une autre intervention chirurgicale.

5. Chaque enfant doit faire l’objet d’évaluations régulières de sa vue

Les enfants doivent être examinés régulièrement dès les premiers mois de vie afin de tester la vue et dépister le strabisme. Les méthodes de dépistage traditionnelles ou les dépistages photographiques sont tous deux efficaces.

Le strabisme comporte une composante sociale importante. Des recherches ont montré que la maladie avait un impact sur la performance d’une personne lors d’entretiens d’embauche et dans des situations sociales. Il s’agit d’une autre raison importante pour les parents de surveiller les signes de strabisme et de réagir rapidement à la moindre inquiétude, en plus des évaluations régulières de la vue et des soins pédiatriques.

Pour en savoir plus sur le strabisme, veuillez consulter la page des Manuels sur le sujet.