Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Présentation de diverses anomalies gynécologiques

Par

Charlie C. Kilpatrick

, MD, MEd, Baylor College of Medicine

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Les excroissances gynécologiques non cancéreuses (bénignes) comprennent les kystes, les polypes et les myomes. Ces excroissances peuvent se développer sur la vulve, le vagin, l’utérus ou les ovaires.

Les kystes sont des poches fermées, séparées des tissus qui les entourent. Ils contiennent souvent du liquide ou des matériaux semi-solides. Les kystes qui surviennent fréquemment dans les organes génitaux sont les suivants :

Occasionnellement, les kystes ou les tumeurs présents dans un ovaire peuvent entraîner une torsion ovarienne, aussi appelée torsion d’annexe.

Dans de rares cas, certaines excroissances gynécologiques deviennent cancéreuses.

D’autres anomalies gynécologiques comprennent les suivantes :

  • Adénomyose : Des tissus provenant des glandes de la muqueuse utérine forment une excroissance dans la paroi de l’utérus

  • Sténose cervicale : Rétrécissement du passage de la partie basse de l’utérus (col de l’utérus) vers sa partie supérieure (corps)

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Échographie
Vidéo
Échographie
Pendant la grossesse, l’utérus de la femme accueille et protège le fœtus pendant les 9 mois...
Modèles 3D
Tout afficher
Syndrome des ovaires polykystiques
Modèle 3D
Syndrome des ovaires polykystiques

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE