Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Syndrome d’excitation génitale persistante

Par

Allison Conn

, MD, Baylor College of Medicine, Texas Children's Pavilion for Women;


Kelly R. Hodges

, MD, Baylor College of Medicine, Texas Children's Pavilion for Women

Vérifié/Révisé juil. 2023
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE

Le syndrome d’excitation génitale persistante consiste en une excitation physique excessive (génitale) non désirée, qui implique un afflux sanguin vers les organes génitaux et, chez la femme, une augmentation des sécrétions vaginales, sans aucun attrait pour l’activité sexuelle.

La cause du syndrome d’excitation génitale persistante est inconnue. Il peut survenir chez les hommes et les femmes et peut être déclenché par une activité sexuelle ou non sexuelle, ou se déclencher sans aucun stimulus apparent. L’angoisse et l’inquiétude concernant la possible récurrence du trouble peuvent continuellement le relancer. La contraction des muscles pelviens peut contribuer aux symptômes en provoquant des picotements mal tolérés ou des palpitations dans et autour de la sphère génitale.

Dans le cadre du syndrome d’excitation génitale persistante chez la femme, les changements physiques qui sont généralement déclenchés par la stimulation sexuelle se produisent même si la femme ne souhaite pas s’engager dans une activité sexuelle et qu’elle n’éprouve aucune excitation aussi bien émotionnelle que mentale (subjective). L’afflux sanguin vers le clitoris augmente, provoquant un gonflement du clitoris (qui correspond au pénis chez l’homme) et des parois vaginales (processus appelé engorgement). L’afflux sanguin accru déclenche une augmentation des sécrétions vaginales (qui fournissent la lubrification). La sphère génitale peut devenir engourdie ou pulsatile. Les sensations persistent pendant des heures ou des jours. La plupart des femmes perçoivent ces changements comme intrusifs et elles se sentent gênées et angoissées.

Les médecins diagnostiquent un syndrome d’excitation génitale persistante d’après les symptômes caractéristiques, mais seulement lorsque la femme est très perturbée par ces symptômes.

Traitement du syndrome d’excitation génitale persistante

  • Kinésithérapie du plancher pelvien

  • Psychothérapies

Le traitement du syndrome d’excitation génitale persistante n’est pas évident.

Au début, les orgasmes (dont ceux auto-stimulés) peuvent soulager temporairement, mais ils ont tendance à perdre de leur efficacité et à apparaître également comme une solution peu satisfaisante et peu pratique.

La kinésithérapie du plancher pelvien, notamment des exercices de relaxation par rétroaction biologique Rétroaction biologique Le biofeedback est un type de médecine corps-esprit permettant de mettre les processus biologiques inconscients sous contrôle conscient. Le biofeedback consiste à utiliser des dispositifs électroniques... en apprendre davantage , peut être utile, en particulier lorsqu’elle est associée à une thérapie cognitive basée sur la pleine conscience.

La simple reconnaissance de l’existence de ce trouble, avec pour affirmation d’autre part qu’il peut se résoudre spontanément, aide certaines femmes. Les informations à propos du trouble et le soutien sont également très utiles, tout comme le traitement spécifique de l’anxiété, comprenant des psychothérapies et/ou des médicaments.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE