Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Méningite bactérienne chez le nouveau-né

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale nov. 2018| Dernière modification du contenu nov. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle

La méningite bactérienne est une inflammation des couches de tissu recouvrant le cerveau et la moelle épinière (méninges) provoquée par des bactéries.

  • Les nouveau-nés atteints d’une méningite bactérienne sont généralement irritables, vomissent ou peuvent avoir des convulsions.

  • Le diagnostic repose sur les résultats d’analyses de sang et d’une rachicentèse.

  • Tous les nouveau-nés non traités meurent de l’infection.

  • Les femmes enceintes qui présentent un certain type de bactéries (streptocoques du groupe B) prennent des antibiotiques pendant l’accouchement pour prévenir la transmission des bactéries au nouveau-né.

  • Des antibiotiques sont administrés par voie intraveineuse pour traiter l’infection.

(Pour une présentation de la méningite, voir Introduction à la méningite. Voir aussi Présentation des infections chez le nouveau-né, Méningite chez l’adulte, Méningite chez l’enfant et Méningite virale.)

La méningite d’origine bactérienne est potentiellement mortelle à tout âge, mais elle est particulièrement préoccupante chez le nouveau-né.

La méningite bactérienne chez le nouveau-né est généralement due à une infection du sang (septicémie). L’infection est le plus souvent causée par les bactéries suivantes :

  • Streptocoques du groupe B

  • Escherichia coli

  • Listeria monocytogenes

Un certain nombre d’autres bactéries peut également provoquer une méningite.

Parfois, une méningite bactérienne se développe chez le nouveau-né lorsque les bactéries pénètrent dans l’organisme via des coupures ou des ponctions dans le cuir chevelu. Les coupures ou les ponctions peuvent être provoquées par des instruments utilisés pour l’accouchement ou par des sondes collées sur le cuir chevelu.

Symptômes

Les enfants plus âgés atteints de méningite bactérienne présentent en général une raideur de la nuque et des céphalées. Les nouveau-nés présentent rarement une raideur de la nuque et sont incapables d’exprimer leur sensation de gêne. Chez le nouveau-né, des signes importants de maladie doivent alerter le personnel de l’hôpital ou les parents d’un problème éventuellement grave, notamment :

  • Signes de septicémie (par exemple, température corporelle trop élevée ou trop basse, difficultés à respirer, jaunissement de la peau et des yeux [jaunisse] et pauses respiratoires [apnée])

  • Somnolence anormale (léthargie)

  • Vomissements

  • Agitation et irritabilité inhabituelles (en particulier qui ne diminuent pas lorsque le bébé est porté)

Chez certains nouveau-nés atteints de méningite, l’élévation de la pression du liquide céphalorachidien peut rendre les fontanelles (points mous entre les os du crâne) bombées ou fermes au toucher.

Diagnostic

  • Ponction lombaire

  • Analyses de sang

  • Parfois, échographie, tomodensitométrie (TDM) ou imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau

Le diagnostic d’une méningite bactérienne repose sur le prélèvement d’un échantillon de liquide céphalorachidien recueilli par rachicentèse (ponction lombaire). Le liquide est analysé, et si des bactéries sont présentes dans l’échantillon, elles sont examinées et mises en culture dans un laboratoire afin d’être identifiées.

Un médecin peut réaliser un examen d’imagerie tel qu’une échographie, une TDM ou une IRM du cerveau pour s’assurer qu’une rachicentèse peut être réalisée en toute sécurité.

Pronostic

En l’absence de traitement, presque tous les nouveau-nés atteints de méningite bactérienne meurent.

Avec un traitement, le risque de décès est compris entre 5 et 20 %. Parmi les nouveau-nés qui survivent, 20 à 50 % développent des problèmes cérébraux et nerveux graves, tels qu’une accumulation de liquide excessive dans les espaces ouverts normaux à l’intérieur du cerveau (hydrocéphalie), une perte auditive et un déficit intellectuel.

Prévention

Pendant la grossesse, les femmes sont généralement examinées pour dépister des streptocoques du groupe B (SGB) au niveau de l’appareil génital. Les femmes enceintes qui présentent des SGB peuvent prendre des antibiotiques lors de l’accouchement afin de prévenir la transmission des bactéries au nouveau-né.

Traitement

  • Antibiotiques

En attendant les résultats de la mise en culture, le nouveau-né reçoit des antibiotiques (souvent, ampicilline plus gentamicine, céfotaxime, ou les deux) par voie intraveineuse. Une fois que les résultats de la culture sont disponibles, si besoin, les médecins changent les antibiotiques pour des antibiotiques adaptés au type de bactérie à l’origine de la méningite.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment prendre la température d’un nourrisson ou...
Vidéo
Comment prendre la température d’un nourrisson ou...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose dans les poumons
Modèle 3D
La mucoviscidose dans les poumons

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE