Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Syphilis chez le nouveau-né

(Syphilis congénitale)

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Vérifié/Révisé oct. 2022 | Modifié nov. 2022
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
Ressources liées au sujet
  • La syphilis est causée par des bactéries.

  • Des complications graves peuvent se développer au cours de la grossesse.

  • Les nouveau-nés peuvent ne présenter aucun symptôme ou peuvent développer de graves symptômes et complications.

  • Le diagnostic repose généralement sur des analyses de sang du nouveau-né et de la mère.

  • La pénicilline est utilisée pour traiter l’infection.

La syphilis est transmise par contact sexuel. Cependant, si une femme enceinte est infectée, son fœtus peut être infecté avant la naissance si la bactérie responsable de la syphilis traverse le placenta (organe qui alimente le fœtus). Quand un enfant naît avec la syphilis, l’infection est appelée syphilis congénitale.

La syphilis congénitale est devenue beaucoup plus fréquente aux États-Unis au cours des dernières années. Les cas ont augmenté de plus de 500 % depuis 2010. Plus de 2 000 cas ont été rapportés en 2020, dont au moins 149 mortinaissances et décès de nourrissons. La syphilis congénitale apparaît également dans davantage de zones géographiques des États-Unis. La maladie est plus fréquente chez les nourrissons appartenant à certains groupes ethniques minoritaires, en particulier les groupes amérindiens ou autochtones d’Alaska. La raison pour laquelle ces groupes sont plus affectés n’est pas claire, mais elle implique probablement moins d’accès à des soins de santé de haute qualité en général et une diminution des activités de santé publique pour la santé sexuelle, y compris moins de personnel infirmier de santé publique et de terrain pour suivre les personnes infectées et voir si elles sont traitées.

Symptômes de la syphilis chez le nouveau-né

Les nouveau-nés peuvent ne présenter aucun des symptômes de la syphilis, et certains nouveau-nés infectés ne développent jamais de problème tout au long de leur vie. Pour les nouveau-nés qui présentent des symptômes, les manifestations de la syphilis congénitale sont classées comme précoces ou tardives.

La syphilis congénitale précoce débute au cours des 3 premiers mois de vie. Le nouveau-né peut développer de grandes vésicules ou des éruptions plates couleur cuivre sur la paume des mains et la plante des pieds. avec des papules autour du nez et de la bouche et dans la zone au contact de la couche. Le nouveau-né peut avoir un retard de croissance. Des fissures peuvent être présentes autour de la bouche ; du mucus, du pus et du sang peuvent s’écouler du nez. Le volume des ganglions lymphatiques, du foie et de la rate est habituellement augmenté. Plus rarement, on constate une inflammation des yeux ou du cerveau, des crises convulsives, une méningite ou un déficit intellectuel. Dans les 8 premiers mois de vie, en raison de l’inflammation des os et des cartilages, en particulier des os longs et des côtes, les nourrissons peuvent avoir du mal à bouger et les os peuvent se développer de façon anormale.

La syphilis congénitale tardive débute après 2 années de vie. Des plaies peuvent se former dans le nez et la bouche et les os peuvent se développer de façon anormale. Les problèmes oculaires peuvent entraîner une cécité et la formation de tissu cicatriciel sur la cornée (couche transparente située devant l’iris et la pupille). Des problèmes de développement des dents et des os du visage surviennent également. Une surdité peut survenir à tout âge.

Diagnostic de la syphilis chez le nouveau-né

  • Syphilis congénitale précoce : examen de tissu provenant de la peau, du placenta et/ou du cordon ombilical ; analyses de sang de la mère et du nouveau-né ; et éventuellement rachicentèse, autres analyses de sang et radiographies osseuses

  • Syphilis congénitale tardive : analyses de sang de la mère et de l’enfant

Syphilis congénitale précoce

Le diagnostic de la syphilis congénitale précoce repose généralement sur les résultats d’une analyse de sang de la femme enceinte, qui est systématiquement réalisée en début de grossesse et souvent répétée au cours du 3e trimestre et lors de l’accouchement. Si une femme enceinte a la syphilis, les médecins supposent que son nouveau-né l’a également. Pour déterminer si un nouveau-né né d’une mère infectée a la syphilis, les médecins réalisent un examen clinique approfondi et recherchent des ulcérations ou une éruption cutanée. Si des ulcérations ou une éruption cutanée sont présentes, les médecins prélèvent des échantillons et les examinent au microscope à la recherche de la bactérie. Ils analysent également le placenta, le cordon ombilical et le sang du nouveau-né à la recherche de la syphilis.

Les nourrissons et les jeunes enfants qui présentent des symptômes de la syphilis ou qui obtiennent un résultat positif à l’analyse de sang doivent aussi faire l’objet d’une ponction lombaire Ponction lombaire Des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour confirmer un diagnostic suggéré par des antécédents médicaux et par l’ examen neurologique. L’électroencéphalographie (EEG) est une... en apprendre davantage Ponction lombaire (rachicentèse) pour voir si l’infection s’est propagée au cerveau. Les médecins réalisent également des radiographies osseuses à la recherche de changements osseux caractéristiques de la syphilis congénitale.

Syphilis congénitale tardive

Les médecins suspectent une syphilis congénitale tardive en se basant sur un examen clinique et sur les résultats des analyses de sang de la mère et de l’enfant.

Les médecins examinent l’enfant et recherchent des problèmes spécifiques provoqués par l’infection. Les problèmes spécifiques comprennent une inflammation des yeux, des déformations dentaires et une surdité. Le diagnostic de syphilis congénitale tardive est confirmé chez les enfants qui présentent ces problèmes spécifiques.

Prévention de la syphilis chez le nouveau-né

Les femmes enceintes doivent être systématiquement dépistées pour la syphilis au cours du premier trimestre et testées à nouveau au cours du troisième trimestre et lors de l’accouchement si elles vivent dans une communauté où le taux de syphilis est élevé ou si elles présentent des facteurs de risque de syphilis (par exemple, infection par le VIH ou pratiques sexuelles dangereuses). Aux États-Unis, la plupart des États exigent un dépistage au cours du premier trimestre, et beaucoup d’entre eux exigent également le dépistage ultérieur.

Dans 99 % des cas, le traitement par pénicilline au cours de la grossesse permet la guérison de la mère et du fœtus. Cependant, le traitement de la mère moins de 4 semaines avant l’accouchement peut ne pas éradiquer l’infection chez le fœtus.

Traitement de la syphilis chez le nouveau-né

  • Pénicilline

Toutes les personnes atteintes de syphilis sont traitées avec l’antibiotique pénicilline. Pendant la grossesse, les femmes infectées reçoivent une injection (ou une série d’injections) du médicament dans un muscle (voie intramusculaire) ou rarement dans une veine (voie intraveineuse). Les nouveau-nés, nourrissons et enfants qui sont infectés reçoivent de la pénicilline par voie intraveineuse ou intramusculaire.

Des collyres à base de corticoïde et d’atropine peuvent être administrés en cas d’inflammation oculaire. Les enfants qui présentent une perte auditive peuvent retirer un bénéfice de la pénicilline associée à un corticoïde par voie orale.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE