Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Tuberculose (TB) chez le nouveau-né

(Tuberculose périnatale)

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale nov. 2018| Dernière modification du contenu nov. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

La tuberculose est une infection contagieuse provoquée par la bactérie Mycobacterium tuberculosis.

  • Les nouveau-nés peuvent être exposés à la bactérie de différentes façons.

  • Les symptômes comprennent : fièvre, baisse d’énergie et difficultés respiratoires.

  • Le diagnostic peut impliquer une radiographie des poumons, une analyse de sang, l’analyse et la mise en culture d’échantillons de liquide et de tissu et une rachicentèse.

  • Un antibiotique peut être administré aux nourrissons qui ont été exposés à une personne présentant une infection active même s’ils ne sont pas malades.

  • Les nouveau-nés et les femmes enceintes infectés reçoivent des antibiotiques pour traiter l’infection.

Les nourrissons sont infectés lorsqu’ils sont exposés à Mycobacterium tuberculosis. Les nourrissons peuvent être exposés de plusieurs manières :

  • Avant la naissance : l’infection survient si les bactéries traversent le placenta (organe alimentant le fœtus) et infectent le fœtus.

  • Au cours de l’accouchement : l’infection survient si le nouveau-né inhale ou ingère du liquide infecté dans le canal utérin.

  • Après la naissance : l’infection survient si le nouveau-né inhale des gouttelettes infectées qui ont été toussées ou éternuées dans l’air par des membres de la famille ou du personnel de la pouponnière.

Environ 50 % des enfants nés d’une mère qui présente une tuberculose active dans les poumons développent l’infection pendant la première année de vie, sauf s’ils reçoivent des antibiotiques préventifs ou un vaccin appelé bacille de Calmette-Guérin (BCG). Les personnes qui présentent une tuberculose active dans les poumons sont malades et peuvent transmettre la maladie à d’autres personnes.

Symptômes

Certains nouveau-nés peuvent ne présenter aucun symptôme.

Les nouveau-nés peuvent sembler malades et peuvent avoir de la fièvre, une baisse d’énergie, des difficultés à respirer ou une pneumonie difficile à traiter. Ils peuvent présenter un retard dans la prise de poids et la croissance physique (retard de croissance). Comme la tuberculose touche généralement plusieurs organes, les nouveau-nés peuvent également présenter une augmentation du volume du foie et la rate.

Diagnostic

  • Radiographie du thorax

  • Analyse et mise en culture d’échantillons de tissu et de liquide

  • Parfois, test de dépistage cutané

Certains nouveau-nés nécessitent un test de dépistage cutané et d’autres pas.

Nouveau-nés qui nécessitent un test de dépistage cutané

Tout nouveau-né qui présente des symptômes évoquant la tuberculose ou qui sont nés d’une mère qui a une tuberculose active fait l’objet des examens suivants :

  • Radiographie du thorax

  • Analyse et mise en culture d’échantillons de tissu et de liquide

  • Ponction lombaire

  • Analyses de sang

  • Parfois, test cutané à la tuberculine

Une radiographie du thorax peut montrer des signes de tuberculose.

Des échantillons de tissu et de liquide sont prélevés dans la gorge, l’estomac, l’urine et le placenta. Ces échantillons sont examinés au microscope à la recherche de la bactérie responsable de la tuberculose et sont utilisés pour mettre en culture la bactérie.

On peut réaliser une ponction lombaire (rachicentèse) pour prélever un échantillon de liquide céphalorachidien à analyser.

Des analyses de sang sont réalisées pour déterminer si le nouveau-né présente d’autres infections, telles que l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

Parfois, les nouveau-nés passent un test cutané à la tuberculine. Dans ce test, une petite quantité d’une protéine dérivée de la bactérie responsable de la tuberculose (tuberculine) est injectée sous la peau. Environ 2 jours plus tard, le site d’injection est examiné. Si le site d’injection est plus grand qu’une certaine taille, le test est considéré comme positif, indiquant que le nouveau-né a été infecté par la bactérie de la tuberculose. Cependant, parfois, le test ne montre pas d’infection alors que le nouveau-né est infecté. Dans ces cas, si les médecins sont encore inquiets, ils peuvent effectuer des examens supplémentaires.

Nouveau-nés qui peuvent nécessiter un test de dépistage cutané

Tout nouveau-né qui paraît bien portant et dont la mère a un test cutané positif, mais ni signe de tuberculose sur une radiographie du thorax et ni aucun signe de tuberculose active, doit être étroitement surveillé par les médecins. Tous les membres du foyer doivent être examinés. Si après l’examen les médecins déterminent que le nouveau-né n’a pas été exposé à une tuberculose active, le nouveau-né n’a pas besoin de traitement ni de test. Si après l’examen les médecins déterminent que le nouveau-né a été exposé à une tuberculose active, le nouveau-né doit passer les tests décrits ci-dessus.

Prévention

Les médecins administrent généralement l’antibiotique isoniazide aux nourrissons qui ont été exposés à une tuberculose active même s’ils ne sont pas malades, car ce médicament empêche l’infection de devenir active.

Dans de nombreux pays en voie de développement, où le risque de développer une tuberculose est plus élevé, les nouveau-nés reçoivent systématiquement un vaccin appelé bacille de Calmette-Guérin (BCG) pour prévenir la tuberculose infantile. Les médecins ne recommandent généralement pas le vaccin BCG pour les personnes vivant dans des pays développés car le risque d’infection est plus bas.

Traitement

  • Isoniazide

  • Autres médicaments

Les nouveau-nés qui présentent une tuberculose active peuvent être traités avec une association des antibiotiques isoniazide, rifampicine, pyrazinamide, éthionamide et éthambutol, et parfois d’autres médicaments.

Les nouveau-nés qui ont un test cutané positif ou qui sont exposés à une tuberculose active après la naissance reçoivent de l’isoniazide pour prévenir le développement de l’infection.

Chez les nouveau-nés, tous les médicaments pour la tuberculose sont pris pendant au moins 6 mois.

Les femmes enceintes qui sont exposées à un risque élevé de développer une tuberculose reçoivent de l’isoniazide avec une supplémentation en vitamine B6 (pyridoxine) pendant 9 mois. Certaines femmes exposées à la tuberculose au cours de la grossesse peuvent recevoir de l’isoniazide et de la vitamine B6 uniquement après le premier trimestre de grossesse ou après l’accouchement, en fonction de leur risque de développer une tuberculose active.

Les femmes enceintes qui présentent une tuberculose active reçoivent une association d’isoniazide, d’éthambutol et de rifampicine pendant au moins 9 mois.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
No US brand name
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
L’échographie de grossesse : Technique
Vidéo
L’échographie de grossesse : Technique
L’échographie de grossesse est utilisée afin de détecter les battements cardiaques du fœtus...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose dans les poumons
Modèle 3D
La mucoviscidose dans les poumons

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE