Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Ostéochondrodysplasie

(Dysplasies osseuses génétiques ; Nanisme ostéochondrodysplasique)

Par

Frank Pessler

, MD, PhD, Braunschweig, Germany

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Les ostéochondrodysplasies sont un groupe de maladies héréditaires rares du tissu conjonctif, des os ou des cartilages qui altèrent le développement du squelette.

Dans les ostéochondrodysplasies, la croissance et le développement des os, des cartilages et/ou du tissu conjonctif sont altérés. Le tissu conjonctif est un tissu résistant, souvent fibreux, qui maintient ensemble les différentes structures de l’organisme en leur fournissant un support et de l’élasticité.

Chaque type d’ostéochondrodysplasie entraîne des symptômes différents. Les ostéochondrodysplasies donnent en général une petite taille (nanisme). Certaines provoquent surtout un raccourcissement des membres par rapport au tronc (nanisme avec membres courts) ; d’autres, en revanche, s’accompagnent d’un tronc plus court que les membres. Le type le plus courant et le plus connu de nanisme est appelé achondroplasie. Il existe une forme mortelle du nanisme appelée dysplasie thanatophore qui cause des déformations sévères du thorax et une insuffisance respiratoire chez les nouveau-nés entraînant le décès. Certains enfants et adultes ont des membres courts, les jambes arquées, un faciès proéminent, une forme inhabituelle du nez (nez en selle) et le dos arqué. Les articulations ne sont parfois pas assez développées pour permettre une mobilité normale.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Radiographies

  • Examens avant la naissance

Le médecin pose habituellement le diagnostic d’ostéochondrodysplasie d’après les symptômes, l’examen clinique et les radiographies osseuses.

Les gènes responsables des ostéochondrodysplasies peuvent parfois être identifiés, en général grâce à une prise de sang. L’analyse génétique est surtout utile pour dépister la maladie avant la naissance.

Le diagnostic des cas graves avant la naissance est également possible à l’aide d’autres méthodes. Dans certains cas, le fœtus peut être observé directement à l’aide d’une fœtoscopie, ou une échographie est pratiquée.

Traitement

  • Remplacement des articulations

  • Parfois, allongement des membres

Si le mouvement articulaire est sévèrement limité, une intervention chirurgicale pourra s’avérer nécessaire pour remplacer les articulations, telles que la hanche, par des prothèses articulaires. Les médecins peuvent accroître la taille d’une personne en réalisant une intervention chirurgicale pour allonger les membres.

Les anomalies génétiques de base ayant été identifiées dans la plupart des cas d’ostéochondrodysplasies, une consultation génétique peut être efficace. Des organisations comme Little People of America fournissent des ressources aux personnes affectées et agissent en tant que défenseurs en leur nom. Des associations similaires sont actives dans d’autres pays.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
L’échographie de grossesse : Technique
Vidéo
L’échographie de grossesse : Technique
L’échographie de grossesse est utilisée afin de détecter les battements cardiaques du fœtus...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose dans les poumons
Modèle 3D
La mucoviscidose dans les poumons

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE