Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Malformations de la vessie

Par

Ronald Rabinowitz

, MD, University of Rochester Medical Center;


Jimena Cubillos

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale avr. 2019| Dernière modification du contenu avr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Plusieurs malformations congénitales peuvent toucher la vessie (la poche musculaire expansible qui contient l’urine). Certaines sont visibles lors de l’examen médical. D’autres nécessitent des tests d’évaluation des voies urinaires.

Anatomie des voies urinaires

Anatomie des voies urinaires

Problèmes des nerfs qui contrôlent la vessie ( vessie neurogène )

Les malformations congénitales qui touchent les nerfs contrôlant la vessie, notamment les malformations de la moelle épinière comme le spina bifida, entraînent plusieurs types de problèmes :

  • Vessie flasque : le problème nerveux rend les muscles de la vessie flasques et faibles (atones). La vessie ne peut pas se contracter correctement pour se vider, la vessie se remplit donc d’urine à basse pression.

  • Vessie spastique : la vessie se contracte trop (spastique) à cause du problème nerveux, l’urine subit une forte pression dans la vessie. La vessie est petite.

Chez certains enfants, la vessie peut être parfois flasque et parfois spastique.

Si l’enfant ne peut pas totalement vider sa vessie, cela peut entraîner une stase urinaire qui augmente le risque d’infections des voies urinaires (IVU) et de formation de calculs rénaux. De plus, une fois la vessie pleine, un regorgement peut se produire et entraîner des fuites d’urine (appelées incontinence urinaire). Si l’enfant ne peut pas totalement vider sa vessie, celle-ci est alors drainée à l’aide d’une fine sonde flexible (cathéter) insérée dans la vessie par l’urètre. Ce processus s’appelle cathétérisme. Le cathétérisme est renouvelé plusieurs fois par jour, car il vaut mieux retirer le cathéter dès que l’urine a été entièrement drainée. Cependant, le cathéter doit parfois être laissé en place. Si le cathétérisme ne fonctionne pas, il faut alors réaliser une intervention chirurgicale appelée vésicostomie. Cette procédure consiste à créer une ouverture entre la paroi abdominale et la vessie. L’urine s’écoule alors par l’ouverture, depuis la vessie jusque dans une couche.

Si l’urine subit une pression élevée, elle peut remonter de la vessie vers les reins (reflux urinaire). Le reflux urinaire peut entraîner des infections des voies urinaires fréquentes et/ou des lésions rénales. Les enfants qui ont une petite vessie avec élévation de la pression intravésicale peuvent se voir prescrire des médicaments pour détendre les muscles de la vessie ou subir un cathétérisme. Si ces mesures ne sont pas efficaces, les médecins peuvent réaliser une intervention chirurgicale visant à diminuer les fuites d’urine et à atténuer la pression intravésicale, afin que les reins ne soient pas abîmés. Certaines interventions chirurgicales augmentent la taille de la vessie. Cependant, les enfants ont généralement encore besoin d’un cathétérisme après celles-ci.

Incapacité de la vessie à se fermer correctement

Normalement, lorsque la vessie se développe chez le fœtus, elle se referme pour former une poche musculaire. Dans de rares cas, la vessie ne se referme pas complètement et s’ouvre à la surface de l’abdomen (exstrophie de la vessie). L’urine s’écoule alors par la paroi abdominale plutôt que par l’urètre. Les enfants atteints d’exstrophie de la vessie peuvent également présenter des malformations de l’urètre et des organes génitaux externes (pénis, testicules ou clitoris), et parfois des malformations de l’anus.

Une condition similaire touche la connexion entre la vessie et le nombril, présente au début du développement du fœtus. Cette connexion est appelée ouraque. Normalement, elle se referme avant la naissance. Lorsqu’elle reste ouverte (appelée ouraque persistant), l’urine s’écoule par le nombril.

Dans les deux cas, les nourrissons présentent un risque d’infections des voies urinaires. Une intervention chirurgicale est pratiquée pour refermer ces ouvertures anormales et réparer la vessie si nécessaire.

Diverticule de la vessie

Certains enfants naissent avec une cavité supplémentaire (diverticule) dans la paroi de la vessie. L’urine peut stagner dans les diverticules et entraîner des infections des voies urinaires. Parfois, une intervention chirurgicale est réalisée pour retirer le diverticule et réparer la paroi de la vessie.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment prendre la température d’un nourrisson ou...
Vidéo
Comment prendre la température d’un nourrisson ou...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose dans les poumons
Modèle 3D
La mucoviscidose dans les poumons

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE