Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Reflux urinaire

(Reflux vésico-urétéral)

Par

Ronald Rabinowitz

, MD, University of Rochester Medical Center;


Jimena Cubillos

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale avr. 2019| Dernière modification du contenu avr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

On parle de reflux urinaire lorsque l’urine reflue de la vessie vers l’uretère et parfois le rein, en général en raison d’une malformation congénitale des voies urinaires.

Chaque rein filtre en continu les déchets du sang pour produire l’urine. L’urine s’écoule ensuite par les uretères dans la vessie à une pression basse. Depuis la vessie, l’urine passe dans l’urètre pour sortir de l’organisme. Chez les hommes, l’urètre se trouve dans le pénis. Chez les femmes, l’urètre se termine dans la zone vulvaire (zone des organes génitaux externes féminins).

Anatomie des voies urinaires

Anatomie des voies urinaires

Causes

Normalement, chaque personne dispose de deux uretères. L’un des deux uretères connecte le rein gauche à la vessie et l’autre connecte le rein droit à la vessie. De nombreuses malformations congénitales de la vessie ou malformations congénitales des uretères impliquent la jonction entre l’uretère et la vessie. Normalement, la jonction ne laisse passer l’urine que dans une seule direction, des reins vers la vessie. Les malformations qui touchent la jonction peuvent laisser l’urine remonter vers l’uretère et parfois vers les reins. En outre, d’autres malformations qui bloquent l’écoulement de l’urine peuvent augmenter la pression exercée sur la vessie et entraîner un reflux urinaire. Le reflux peut affecter un côté ou les deux côtés.

Complications du reflux urinaire

Le reflux urinaire peut provoquer de fréquentes infections des voies urinaires (IVU). Avec le temps, un reflux sévère et des infections fréquentes peuvent endommager les reins et les uretères. Les lésions rénales peuvent entraîner de l’hypertension et, rarement, une insuffisance rénale.

Symptômes

Le reflux urinaire lui-même ne provoque pas de symptômes. Cependant, les enfants peuvent présenter des symptômes si une infection des voies urinaires se développe. Ensuite, les enfants peuvent avoir de la fièvre, ressentir des douleurs dans le ventre ou le dos, et peuvent uriner plus que la normale ou ressentir une sensation de brûlure lorsqu’ils urinent.

Diagnostic

  • Échographie

  • Parfois, urétrocystographie rétrograde mictionnelle ou cystographie isotopique

Les médecins suspectent un reflux urinaire si les bébés ou les jeunes enfants présentent une infection des voies urinaires suffisamment sévère pour provoquer de la fièvre. Généralement, ils réalisent une échographie des voies urinaires à la recherche d’anomalies.

Si les résultats de l’échographie sont anormaux ou si l’enfant continue à avoir des infections des voies urinaires, les médecins peuvent réaliser un examen plus compliqué appelé urétrocystographie rétrograde mictionnelle. L’urétrocystographie rétrograde et mictionnelle s’effectue en insérant un cathéter dans l’urètre jusqu’à la vessie, par lequel est injecté un liquide qui apparaîtra sur les radiographies (agent de contraste). Des radiographies sont effectuées avant et après la miction de l’enfant.

La cystographie isotopique est semblable à l’urétrocystographie rétrograde et mictionnelle, si ce n’est que l’agent radioactif est placé dans la vessie et que les images sont acquises par tomoscintigraphie. Cet examen expose les ovaires ou les testicules à des radiations inférieures à celles de l’urétrocystographie rétrograde mictionnelle.

Traitement

  • Parfois, traitement préventif (prophylactique) par antibiotiques

  • Parfois, chirurgie

Le traitement du reflux urinaire dépend de la nature de la malformation congénitale spécifique, ainsi que de la gravité de ses complications.

En général, si les symptômes sont légers et qu’il n’y a aucune complication, aucun traitement n’est nécessaire.

À l’inverse, si l’enfant présente des infections des voies urinaires fréquentes, des signes de lésions rénales, ou les deux, un traitement est généralement nécessaire. Si les symptômes ne sont pas trop graves, les médecins peuvent parfois prescrire des antibiotiques à prendre quotidiennement afin de prévenir l’infection. Si les symptômes sont plus graves, une intervention chirurgicale est généralement nécessaire pour régler le problème et faire en sorte que l’urine soit correctement drainée.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Asthme
Vidéo
Asthme
L’asthme, ou maladie réactive des voies respiratoires, est une maladie chronique qui entraîne...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose : épaississement du mucus
Modèle 3D
La mucoviscidose : épaississement du mucus

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE