honeypot link

Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Membres manquants ou incomplètement développés

Par

Simeon A. Boyadjiev Boyd

, MD, University of California, Davis

Dernière révision totale mai 2020| Dernière modification du contenu mai 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Des membres peuvent être absents, déformés ou incomplètement développés à la naissance.

Les membres peuvent se développer de façon anormale. Par exemple, les os de la main et de l’avant-bras peuvent être absents du fait d’une anomalie génétique (voir Anomalies chromosomiques), ou parfois il peut manquer une partie ou l’intégralité d’une main ou d’un pied. Le développement normal d’un membre peut également être perturbé dans l’utérus. Dans le syndrome des brides amniotiques, des membres se développent anormalement lorsqu’ils sont comprimés par les fines brides de tissu provenant du sac amniotique (sac contenant le liquide amniotique qui entoure le fœtus en développement dans l’utérus). Des anomalies des membres peuvent également être provoquées par une infection ou un agent tératogène, substance nocive à laquelle la mère a été exposée pendant la grossesse et qui entraîne des malformations congénitales. Le thalidomide, médicament donné à certaines femmes enceintes à la fin des années 1950 et au début des années 1960 pour traiter les nausées matinales de la grossesse, a provoqué différentes malformations des membres, généralement des membres courts, déformés, sous-développés et peu fonctionnels. À cette époque-là, les médecins ne savaient pas que le thalidomide était un tératogène, et un grand nombre de bébés sont nés avec des membres manquants ou incomplètement formés. Les médecins ne peuvent pas toujours déterminer ce qui est à l’origine de membres anormalement formés.

Les malformations des bras et des jambes peuvent être horizontales (par exemple, lorsque le bras est plus court que la normale), ou longitudinales (par exemple, si le bras est anormal du côté du pouce [entre le coude et le pouce] mais normal du côté du petit doigt).

Un enfant présentant une malformation congénitale des membres a un risque plus élevé d’avoir une autre anomalie.

Avant la naissance, les médecins peuvent parfois diagnostiquer ces malformations au cours d’une échographie.

Après la naissance, les médecins réalisent généralement des radiographies et peuvent réaliser d’autres examens d’imagerie pour déterminer les os affectés. Lorsque les malformations semblent être héréditaires ou si les médecins suspectent un syndrome génétique chez l’enfant, ils examinent également l’enfant à la recherche d’autres anomalies physiques et prélèvent un échantillon de sang pour réaliser des analyses génétiques.

Traitement

  • Membre artificiel

Les enfants se servent souvent très bien de leur membre malformé ou artificiel.

Un membre artificiel (prothèse) peut souvent être fabriqué (en général une fois que l’enfant arrive à s’asseoir tout seul) pour faciliter l’utilisation de ce membre ou pour remplacer un membre totalement ou partiellement absent. Les enfants utilisent une prothèse de façon optimale lorsqu’elle est adaptée suffisamment tôt et qu’elle devient une partie intégrante de leur corps et de leur image corporelle pendant les années de développement. Pendant la petite enfance, les prothèses doivent être aussi simples et durables que possible. Par exemple, un bébé peut être équipé d’un crochet plutôt que d’un bras bioélectrique.

La plupart des enfants nés avec une malformation congénitale des membres mènent une vie normale.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
THALOMID
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE