Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Troubles de l’apprentissage

Par

Stephen Brian Sulkes

, MD, Golisano Children’s Hospital at Strong, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale août 2018| Dernière modification du contenu août 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Les troubles de l’apprentissage sont une inaptitude à acquérir, retenir ou de manière générale à utiliser des connaissances ou informations spécifiques, résultant d’une déficience d’attention, de mémoire ou de raisonnement et affectant les résultats scolaires.

  • Les enfants affectés peuvent mettre du temps à apprendre les noms des couleurs ou les lettres, à compter, à lire ou à écrire.

  • Les enfants se soumettent à une série de tests portant sur les connaissances scolaires et l’intelligence réalisés par des spécialistes de l’apprentissage, et les médecins peuvent appliquer des critères établis pour poser le diagnostic.

  • Le traitement comprend un plan d’apprentissage adapté aux aptitudes de l’enfant.

Les troubles de l’apprentissage sont des troubles neurodéveloppementaux.

Les troubles de l’apprentissage sont différents du déficit intellectuel (autrefois appelé retard mental) et surviennent chez les enfants dont la fonction intellectuelle est normale ou même supérieure. Les troubles de l’apprentissage n’affectent que certaines fonctions, alors que chez un enfant qui a un déficit intellectuel, les difficultés concernent les fonctions cognitives dans leur ensemble.

Les trois formes les plus courantes de troubles de l’apprentissage sont les suivantes :

  • Troubles de la lecture

  • Troubles de l’expression écrite

  • Troubles mathématiques

Un enfant atteint peut ainsi montrer des difficultés notables dans la compréhension et l’apprentissage des mathématiques, mais ne pas avoir de difficulté à lire ou à écrire, et donc obtenir de bons résultats dans d’autres matières. La dyslexie est le plus connu de ces troubles de l’apprentissage. Les troubles de l’apprentissage ne comprennent pas les difficultés dues à des troubles de la vue, de l’audition, de la coordination ou à des troubles émotionnels, bien que ces problèmes puissent également survenir chez les enfants présentant des troubles de l’apprentissage.

Les enfants peuvent naître avec un trouble de l’apprentissage ou en développer un en grandissant. Les causes de ces troubles sont mal comprises ; elles sont liées à des anomalies des processus d’apprentissage de base, à la compréhension ou à l’utilisation du langage écrit ou parlé, et aux raisonnements mathématiques et dans l’espace. Les causes possibles comprennent : maladie de la mère ou consommation de médicaments toxiques par la mère au cours de la grossesse, complications pendant la grossesse ou l’accouchement (par exemple, pré-éclampsie ou travail prolongé) et problèmes avec le nouveau-né lors de l’accouchement (par exemple, prématurité, faible poids à la naissance, jaunisse sévère ou post-maturité). Après la naissance, les facteurs possibles comprennent : exposition à des toxines environnementales telles que le plomb, infections du système nerveux central, cancers et leurs traitements, dénutrition et isolement social sévère ou carence ou maltraitance affective.

Bien que le nombre d’enfants atteints de troubles de l’apprentissage soit inconnu, environ 5 % des enfants scolarisés aux États-Unis reçoivent des services éducatifs spécialisés liés à ces troubles. Les garçons sont plus touchés que les filles, dans un rapport de un garçon pour cinq filles : les filles sont cependant souvent moins bien dépistées.

De nombreux enfants, particulièrement ceux qui ont des difficultés comportementales, ont de mauvais résultats à l’école, et sont confiés au psychologue scolaire pour troubles de l’apprentissage. Les enfants atteints de certains types de troubles de l’apprentissage dissimulent cependant bien leur déficit et ne sont identifiés et traités que tardivement.

Le saviez-vous ?

  • Les troubles de l’apprentissage peuvent survenir chez les enfants ayant une fonction intellectuelle normale et élevée.

Symptômes

Un jeune enfant peut être lent à acquérir les noms des couleurs ou des lettres, à associer un mot à un objet familier, à compter ou à évoluer dans les autres apprentissages précoces. L’apprentissage de la lecture et de l’écriture peut être retardé. Les autres symptômes peuvent consister en une attention de courte durée, la distraction (rappelant le trouble déficit de l’attention avec hyperactivité [TDAH]), des problèmes d’élocution/de langage, des difficultés à comprendre le langage parlé et une mémoire courte. L’enfant peut rencontrer des difficultés dans des activités qui nécessitent une coordination motrice fine, par exemple écrire en majuscule et recopier.

Un enfant qui a des troubles de l’apprentissage peut avoir des difficultés de communication. Certains enfants en sont frustrés et développent ensuite des troubles du comportement tels qu’une distractibilité facile, une hyperactivité, un repli sur soi, une timidité ou une agressivité. Les troubles de l’apprentissage et le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité surviennent souvent ensemble.

Diagnostic

  • Évaluations scolaires, médicales et psychologiques

  • Critères établis

Les enfants qui n’ont pas le niveau attendu en lecture ou en apprentissage pour leur âge doivent être évalués. Des tests des fonctions auditive et visuelle doivent être pratiqués. En effet, un déficit de l’un de ces sens peut retentir sur les capacités de lecture et d’écriture. Les troubles de la fonction auditive et visuelle ne doivent pas être confondus avec des troubles de l’apprentissage.

Le médecin examine l’enfant à la recherche d’une maladie organique. L’enfant est soumis à des tests d’intelligence verbale et non verbale et à des tests scolaires de lecture, d’écriture et d’arithmétique. Ces tests peuvent souvent être pratiqués par des spécialistes à l’école de l’enfant, sur la demande des parents. Aux États-Unis et dans d’autres pays, la loi exige que les écoles réalisent des tests et offrent des mesures d’adaptation appropriées.

L’évaluation pour un trouble de l’apprentissage prend généralement en compte les éléments suivants :

  • Lecture

  • Compréhension de la signification de supports écrits

  • Orthographe

  • Écriture (par exemple, utilisation de la grammaire et de la ponctuation appropriées, expression claire de ses idées)

  • Compréhension de la signification des nombres et de leur relation les uns par rapport aux autres (chez les enfants plus âgés, calculs simples)

  • Raisonnement mathématique (par exemple, utilisation de concepts mathématiques pour résoudre des problèmes)

Les enfants qui sont nettement en dessous du niveau attendu pour leur âge dans au moins l’un de ces domaines depuis 6 mois ou plus malgré un traitement peuvent présenter un trouble de l’apprentissage.

Traitement

  • Prise en charge pédagogique

La prise en charge la plus utilisée des troubles de l’apprentissage consiste à fournir un type d’éducation qui réponde aux besoins spécifiques de l’enfant.

Aux États-Unis, la loi fédérale en faveur de l’éducation des personnes handicapées (Individuals with Disabilities Education Act [IDEA]) stipule que les établissements publics doivent proposer une éducation gratuite et adaptée aux enfants et aux adolescents atteints de troubles de l’apprentissage. L’enseignement doit être suivi sans restriction, de manière à impliquer l’enfant, et lui permettre d’interagir avec des enfants du même âge non handicapés et d’avoir le même accès aux ressources communes.

Des mesures telles que l’élimination des additifs alimentaires, l’ingestion de fortes doses de vitamines ou l’analyse des minéraux dans l’organisme de l’enfant ont souvent été tentées sans succès. Aucun traitement médicamenteux n’influe sur le rendement scolaire, sur l’intelligence ni sur les capacités globales d’apprentissage.

Comme certains enfants sont atteints à la fois de troubles de l’apprentissage et d’un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, des médicaments, tels que le méthylphénidate, peuvent améliorer l’attention et la concentration et donc leurs capacités d’apprentissage.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
L’échographie de grossesse : Technique
Vidéo
L’échographie de grossesse : Technique
L’échographie de grossesse est utilisée afin de détecter les battements cardiaques du fœtus...
Modèles 3D
Tout afficher
Mode d’action de l’insuline
Modèle 3D
Mode d’action de l’insuline

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE