Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Trouble bipolaire chez l’enfant et l’adolescent (maladie maniaco-dépressive)

Par

Josephine Elia

, MD, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University

Dernière révision totale mars 2019| Dernière modification du contenu mars 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le trouble bipolaire (anciennement appelé psychose maniacodépressive) est un trouble caractérisé par l’alternance de périodes d’euphorie (manie) et de périodes de dépression et désespoir profonds. L’humeur peut être normale entre ces périodes.

  • Les enfants peuvent passer rapidement de l’état d’excitation, d’euphorie et d’activité à celui de dépression, d’isolement et d’apathie ou de rage et de violence.

  • Les médecins posent le diagnostic sur les symptômes et les résultats d’examens psychiatriques.

  • Le diagnostic du trouble bipolaire chez les jeunes enfants est très controversé.

  • Le traitement peut inclure des médicaments stabilisateurs de l’humeur pour le traitement de la manie, les antidépresseurs et la psychothérapie.

Les sautes d’humeur sont courantes chez les enfants, allant de la joie à la morosité et à l’introversion. Ces variations indiquent rarement un trouble mental. Le trouble bipolaire est beaucoup plus grave que ces changements d’humeur normaux ; ces humeurs durent beaucoup plus longtemps, souvent plusieurs semaines ou plusieurs mois.

Le trouble bipolaire est rare chez les enfants. Auparavant, le trouble bipolaire était souvent diagnostiqué lorsque des jeunes enfants (âgés entre 4 et 11 ans) présentaient une irritabilité intense plusieurs fois par jour. On pense désormais que ces enfants présentent probablement plutôt d’un trouble disruptif avec dysrégulation de l’humeur.

Le trouble bipolaire commence habituellement au cours de l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Le trouble bipolaire chez les adolescents est similaire à celui qui touche les adultes.

Les causes sont inconnues, mais une prédisposition héréditaire semble exister. Des anomalies neurochimiques peuvent être impliquées. Chez les enfants atteints du trouble, le stress peut déclencher un épisode. En outre, certaines autres maladies, telles qu’une hyperthyroïdie ou un trouble déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), peuvent causer des symptômes similaires. Certaines substances et toxines présentes dans l’environnement (telles que le plomb) peuvent provoquer des symptômes similaires.

Des recherches récentes indiquent également qu’il existe un risque accru de développer certains troubles psychotiques (à savoir, trouble bipolaire et schizophrénie) chez les adolescents qui consomment des produits à base de cannabis. Ce risque accru n’est pas expliqué par des facteurs génétiques. Il est préoccupant de voir que la légalisation récente de la marijuana peut donner aux adolescents (et à leurs parents) un faux sentiment de sécurité quant à l’utilisation de cette drogue.

Symptômes

Chez de nombreux enfants, le premier symptôme du trouble bipolaire est un ou plusieurs épisodes de dépression.

Les principaux symptômes sont des épisodes d’exaltation et d’excitation intenses (manie) alternant avec des épisodes de dépression, pouvant survenir plus souvent. Les enfants peuvent passer par d’intenses changements d’humeur.

Au cours des épisodes maniaques, le sommeil est perturbé et les enfants peuvent devenir agressifs. Ils peuvent avoir une humeur très positive ou être très irritables. Ils peuvent parler rapidement. Leurs pensées peuvent défiler. Ils peuvent avoir des pensées mégalomaniaques. Par exemple, les enfants peuvent penser qu’ils ont un immense talent ou qu’ils ont fait une importante découverte. Leur jugement peut être altéré, et les adolescents peuvent agir de manière irresponsable, par exemple, en ayant des mœurs sexuelles libres ou en roulant de façon imprudente. Les enfants plus jeunes peuvent être d’humeur dramatique, mais cela ne dure souvent que quelques instants. Les résultats scolaires se détériorent souvent.

Durant un épisode de dépression, les enfants souffrant du trouble bipolaire, comme les enfants dépressifs, se sentent excessivement tristes et perdent tout intérêt dans leurs activités habituelles. Ils peuvent penser et bouger lentement et dormir plus que normalement. Des sentiments de désespoir et de culpabilité peuvent les submerger.

Les enfants souffrant de trouble bipolaire semblent normaux entre les épisodes, contrairement aux enfants atteints de TDAH, qui sont dans un état constant d’activité accrue.

Les symptômes apparaissent souvent progressivement. Cependant, avant que le trouble ne se développe, les enfants étaient généralement très capricieux et difficiles à gérer.

Diagnostic

  • Symptômes

  • Examens pour rechercher d’autres causes

Les médecins posent évoquent un trouble bipolaire en présence d’épisodes typiques décrits par les enfants et leurs parents. Les médecins tentent de déterminer si un facteur, tel qu’un stress intense, a déclenché l’épisode.

Il est important de distinguer le trouble bipolaire des autres maladies. Par exemple, le trouble bipolaire (dans un épisode maniaque) et le TDAH peuvent rendre les enfants très actifs, mais les médecins peuvent généralement distinguer les troubles, car la plupart des enfants souffrant de TDAH, contrairement à ceux souffrant de trouble bipolaire, n’ont pas de sautes d’humeur intenses.

Les médecins déterminent si les enfants prennent des médicaments quelconques susceptibles de contribuer aux symptômes. Ils peuvent aussi évaluer des signes d’autres troubles sous-jacents susceptibles de contribuer ou de causer les symptômes. Par exemple, ils peuvent pratiquer des examens sanguins pour dépister une éventuelle hyperactivité thyroïdienne.

Traitement

  • Médicaments stabilisateurs de l’humeur et antidépresseurs

  • Psychothérapie

Dans le trouble bipolaire, les épisodes maniaques et agités sont traités grâce à des médicaments stabilisateurs de l’humeur. Les médicaments stabilisateurs de l’humeur comprennent :

  • Lithium

  • Médicaments antipsychotiques qui stabilisent l’humeur (tels que l’aripiprazole, la quétiapine et la rispéridone)

  • Anticonvulsivants qui stabilisent l’humeur (tels que la carbamazépine et le valproate)

Les épisodes de dépression sont traités avec une psychothérapie et des antidépresseurs. Les antidépresseurs peuvent déclencher un passage de la dépression à la manie et sont donc habituellement utilisés avec un médicament stabilisateur de l’humeur.

La psychothérapie individuelle et familiale aide les enfants et les familles à faire face aux conséquences du trouble. La psychothérapie peut aider les adolescents, qui sont peu enclins à observer leur régime posologique, à respecter ce dernier. Si l’adolescent présente des symptômes légers à modérés et respecte son traitement, il se porte généralement bien.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
ABILIFY
LITHOBID
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment prendre la température d’un nourrisson ou...
Vidéo
Comment prendre la température d’un nourrisson ou...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose dans les poumons
Modèle 3D
La mucoviscidose dans les poumons

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE