Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Trouble oppositionnel avec provocation

Par

Josephine Elia

, MD, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University

Dernière révision totale mars 2019| Dernière modification du contenu mars 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le trouble oppositionnel avec provocation est un ensemble de comportements récurrents négatifs, provocateurs et désobéissants, souvent dirigés contre des figures d’autorité.

Les enfants atteints de ce trouble sont rebelles, difficiles, désobéissants et irritables sans être physiquement agressifs ou violer le droit des autres. Le trouble oppositionnel avec provocation est parfois considéré comme une forme plus légère de trouble des conduites. Cependant, ces deux troubles ont des différences notables. Les enfants atteints d’un trouble des conduites semblent ne pas avoir de conscience et, contrairement aux enfants atteints d’un trouble oppositionnel avec provocation, violent régulièrement les droits des autres, parfois sans aucun signe d’irritabilité.

De nombreux enfants d’âge préscolaire ou au début de l’adolescence sont provocateurs, mais le comportement oppositionnel n’est diagnostiqué que si les troubles persistent plus de 6 mois et perturbent le fonctionnement social ou scolaire.

On ne sait pas ce qui cause le trouble oppositionnel avec provocation. Il est probablement plus fréquent chez les enfants issus de familles dans lesquelles les adultes ont des disputes violentes. Ce trouble indique les problèmes sous-jacents pouvant nécessiter une plus ample investigation et un traitement.

Symptômes

Les symptômes du trouble oppositionnel avec provocation apparaissent souvent entre l’âge préscolaire et le collège.

Les comportements typiques de ces enfants comprennent ce qui suit :

  • Ils se disputent avec des adultes

  • Ils se mettent en colère facilement et fréquemment

  • Ils défient activement les règles et les instructions

  • Ils agacent délibérément les autres

  • Ils rejettent la responsabilité de leurs erreurs sur les autres

  • Ils sont coléreux, rancuniers et s’irritent facilement

  • Ils sont malveillants et vindicatifs

Ces enfants connaissent la différence entre le bien et le mal et ressentent de la culpabilité s’ils commettent une mauvaise action. Nombre d’entre eux ont des compétences sociales insuffisantes.

Diagnostic

  • Symptômes et comportement

Les médecins diagnostiquent le trouble oppositionnel avec provocation selon les symptômes et le comportement de l’enfant, qui doivent être présents depuis au moins 6 mois et être suffisamment graves pour interférer avec sa capacité à fonctionner.

Lorsque le trouble oppositionnel avec provocation est suspecté, les médecins évaluent de manière approfondie tous les enfants à la recherche de signes de dépression, comme les troubles du sommeil et de l’appétit, ainsi que l’anxiété. Chez l’enfant, la dépression et les troubles anxieux peuvent provoquer des symptômes similaires à ceux du trouble oppositionnel avec provocation. Par exemple, il arrive que le principal symptôme de la dépression soit l’irritabilité, et une anxiété extrême peut pousser les enfants atteints d’un trouble anxieux à désobéir ou à faire preuve de provocation. Les médecins doivent différencier ces troubles du trouble oppositionnel avec provocation, notamment grâce aux autres symptômes qui y sont liés.

Les médecins doivent également différencier le trouble oppositionnel avec provocation d’un trouble déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) non traité, qui peut également provoquer des symptômes similaires. S’il s’agit d’un TDAH, ces symptômes s’atténuent généralement lorsqu’un traitement adapté est instauré.

Traitement

  • Techniques de gestion du comportement

  • Éventuellement, thérapie de groupe

Les problèmes qui pourraient renforcer ces symptômes (tels qu’un dysfonctionnement familial ou un TDAH) doivent être traités dans la mesure du possible.

Ce trouble est traité efficacement par des techniques comportementales, qui comprennent une stricte discipline et un renforcement du comportement souhaité (avec récompenses). Les parents et les enseignants peuvent apprendre ces techniques auprès d’un thérapeute.

Les enfants peuvent bénéficier d’une thérapie de groupe qui les aide à améliorer leurs compétences sociales.

Les médicaments utilisés pour les troubles dépressifs ou anxieux peuvent être utiles.

Même sans traitement, le comportement de la plupart des enfants s’améliore avec le temps.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Asthme
Vidéo
Asthme
L’asthme, ou maladie réactive des voies respiratoires, est une maladie chronique qui entraîne...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose : épaississement du mucus
Modèle 3D
La mucoviscidose : épaississement du mucus

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE