Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Maladie

Adaptogènes

Par

Laura Shane-McWhorter

, PharmD, University of Utah College of Pharmacy

Examen médical janv. 2022
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE

Que sont les adaptogènes ?

Le terme « adaptogène » désigne certains aliments et compléments alimentaires censés aider l’organisme à faire face au « stress ». Il peut s’agir de stress psychologique (dans la tête), mais également de stress physique (dans l’organisme), et de stress causé par des infections ou des toxines. Le concept d’adaptogènes est né lorsque les chercheurs cherchaient des moyens d’améliorer l’endurance et de réduire la fatigue pendant les activités physiques extrêmes et dans des environnements hostiles. Ils ont commencé à étudier divers produits dérivés de plantes et d’aliments.

Les partisans des adaptogènes ont ensuite élargi l’éventail de leurs utilisations possibles, en ajoutant notamment l’amélioration des niveaux d’énergie et de l’humeur, la correction des problèmes hormonaux, la stabilisation de la glycémie, l’amélioration de la mémoire et de la cognition, le ralentissement du vieillissement, et de nombreux autres effets bénéfiques, allant même jusqu’à l’allongement de l’espérance de vie et le traitement du cancer.

Les substances souvent appelées adaptogènes comprennent les suivantes :

Les adaptogènes sont-ils efficaces ?

Comme de nombreuses substances très différentes sont considérées comme des adaptogènes, il n’est pas possible de faire des recherches sur l’ensemble de la classe. Chaque adaptogène doit être évalué seul.

De plus, le concept de « stress » reste vague. Par exemple, cela inclut :

  • Le stress mental, comme les pressions liées à la famille et au travail (ce que la plupart des gens entendent par le terme « stress »)

  • Le stress physique, tel que la randonnée sur de longues distances ou le fait de faire face à un froid ou une chaleur extrême

  • Le stress cellulaire, lorsque les cellules répondent aux attaques de micro-organismes ou de toxines, ou au manque d’oxygène ou de nutriments

Ces stress sont si différents les uns des autres qu’il est peu probable qu’un seul aliment ou une seule substance puisse avoir un effet similaire sur chacun d’entre eux.

Une grande partie de la recherche scientifique qui appuie l’utilisation des adaptogènes consiste à mesurer les taux de substances chimiques libérées par les cellules en réponse au stress (comme le cortisol). L’hypothèse est que tout ce qui fait chuter les taux de substances chimiques produites en réponse au stress est bon pour la santé. Cependant, on ne sait pas si cela est vrai. Les cellules (et l’organisme) ont besoin de répondre au stress (en effet, un certain degré de stress est largement considéré comme bénéfique), et les substances qui réduisent la production de substances chimiques en réponse au stress pourraient en réalité simplement empêcher les cellules de se défendre.

D’autres substances étudiées dans le cadre des recherches sur les adaptogènes peuvent inclure des protéines du système nerveux, comme le neuropeptide Y, différentes enzymes, certains neurotransmetteurs (tels que la sérotonine ou la dopamine), des substances qui stimulent le système immunitaire et des substances qui réduisent l’inflammation (tels que les antioxydants). Cependant, toutes les recherches limitées à la mesure des substances dans un tube en verre plein de cellules doivent être suivies par des recherches qui confirment une amélioration réelle chez l’Homme. Ce type de recherche confirmatoire est très rare en ce qui concerne les adaptogènes, et les recherches menées sont souvent de mauvaise qualité et ne fournissent pas de réponses définitives.

Recommandations

En général, les personnes doivent partir du principe que plus une substance est censée avoir d’effets distincts, moins ceux-ci sont susceptibles d’être vrais. Les compléments alimentaires et les aliments qui prétendent rectifier tout ce qui ne va pas dans la vie sont peu susceptibles de le faire réellement. Pour chaque adaptogène, il convient d’évaluer les données probantes qui étayent ses effets supposés.

Dans le meilleur des cas, des données probantes d’un niveau de certitude faible peuvent étayer les effets d’un adaptogène. Dans le pire des cas, certains adaptogènes peuvent être dangereux. N’oubliez pas qu’une bonne santé repose principalement sur une alimentation saine et la pratique d’une activité physique. La prise de compléments ou de produits de phytothérapie considérés comme des adaptogènes ne compense pas une mauvaise nutrition ou un manque d’activité physique.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE