Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Maladie

Ashwagandha

Par

Laura Shane-McWhorter

, PharmD, University of Utah College of Pharmacy

Examen médical janv. 2022
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE

Qu’est-ce que l’ashwagandha ?

L’ashwagandha est un petit arbuste à feuilles persistantes qui pousse en Inde, au Moyen-Orient et dans certaines régions d’Afrique.

  • Son nom botanique est Withania somnifera. Il est également connu sous le nom de ginseng indien ou de cerisier d’hiver. Ses ingrédients chimiques actifs sont appelés « withanolides ».

  • Les racines et les baies de cet arbuste sont utilisées pour fabriquer un médicament ayurvédique Ayurveda (médecine traditionnelle hindoue).

  • L’ashwagandha est disponible en gélules et en poudre à mélanger à des aliments mous (tels qu’un yaourt ou du porridge).

  • La racine, la poudre de racine et les extraits standardisés de whitanolides sont utilisés dans une large gamme de posologies. (Contrairement aux médicaments sur ordonnance, il existe souvent peu de données probantes, ou bien elles sont contradictoires, permettant de déterminer la dose optimale de compléments, y compris concernant l’ashwagandha.)

  • Certains compléments alimentaires utilisés pour améliorer le sommeil ou soulager le stress contiennent entre autres de l’ashwagandha.

Quelles propriétés l’ashwagandha est-il censé avoir ?

Ses partisans considèrent l’ashwagandha comme un adaptogène Adaptogènes . Le terme « phytothérapie » signifie que cette substance est censée aider l’organisme à répondre au stress mental et physique, et permettre de restaurer une fonction émotionnelle et physique normale.

En 2020 et 2021, certaines personnes ont commencé à utiliser l’ashwagandha pour réduire les effets nocifs du COVID-19, bien qu’il n’y ait aucune preuve étayant cette utilisation.

La longue liste des autres bienfaits présumés de l’ashwagandha comprend les suivants :

  • Réduire les symptômes de stress pouvant générer de l’anxiété et une dépression

  • Augmenter la fertilité chez les hommes

  • Aider les personnes atteintes d’insomnie à dormir

  • Augmenter la masse musculaire, la force, l’endurance et l’énergie

  • Réduire l’inflammation (par exemple, pour aider à prévenir les lésions cartilagineuses causées par l’arthrose)

  • Réduire les taux de cholestérol et de triglycérides

  • Diminuer la tension artérielle

  • Améliorer la fonction cérébrale (notamment la mémoire)

  • Réduire la glycémie chez les personnes diabétiques

  • Tuer les cellules cancéreuses

  • Limiter la prise de poids associée au cortisol (hormone sécrétée en réponse au stress)

L’ashwagandha est-il efficace ?

Il est très peu probable qu’un seul composé, y compris l’ashwagandha, présente autant de bienfaits pour la santé.

Des études en laboratoire (par exemple, sur les cellules et les organes) ont démontré que l’ashwagandha réduit l’inflammation et détend le système nerveux central. Des études menées chez la souris suggèrent également que cette plante peut réduire la glycémie, stimuler le système immunitaire (bien qu’on ne sache pas vraiment ce que cela signifie ou quel mécanisme l’expliquerait) et tuer les cellules cancéreuses. Les résultats des études menées en laboratoire et chez la souris n’ont pas été confirmés par des études menées chez l’Homme.

De petites études menées chez l’Homme suggèrent que l’ashwagandha pourrait :

  • Contribuer à réduire le stress, l’anxiété et la fatigue

  • Améliorer la qualité du sommeil chez les personnes insomniaques

  • Améliorer la fonction cérébrale et contribuer à soulager l’anxiété chez les personnes atteintes de trouble bipolaire

Des études de plus grande envergure chez l’Homme sont nécessaires pour confirmer les bienfaits de l’ashwagandha.

Quels sont les effets secondaires possibles de l’ashwagandha ?

La prise d’ashwagandha par voie orale pendant une durée allant jusqu’à 3 mois semble sans danger. Des doses élevées peuvent entraîner des troubles gastriques, une diarrhée, des vomissements et, dans de rares cas, des problèmes hépatiques.

  • L’ashwagandha est probablement dangereux pour les femmes enceintes, car il pourrait augmenter le risque de fausse couche.

  • On ne sait pas si les mères allaitantes qui prennent de l’ashwagandha pourraient transmettre ses composants dans le lait maternel. De même, les effets de l’ashwagandha chez les mères allaitantes et les nourrissons sont inconnus.

  • L’ashwagandha peut irriter l’appareil digestif.

Quelles sont les interactions médicamenteuses avec l’ashwagandha ?

  • L’ashwagandha pourrait réduire la glycémie ; son utilisation avec des médicaments hypoglycémiants pourrait donc être dangereuse (en réduisant trop la glycémie).

  • En raison de son potentiel hypotenseur, l’ashwagandha pourrait être dangereux pour les personnes qui prennent des médicaments contre l’hypertension artérielle.

  • Comme il semble intensifier l’activité du système immunitaire, l’ashwagandha pourrait également interférer avec les médicaments qui inhibent le système immunitaire. Ces médicaments comprennent par exemple la ciclosporine, le mycophénolate, le tacrolimus, la prednisone et les corticoïdes.

  • L’ashwagandha pourrait provoquer une somnolence. L’associer à des sédatifs hypnotiques (utilisés pour faciliter le sommeil) pourrait donc provoquer une somnolence trop importante. Ces sédatifs incluent par exemple le zolpidem, l’eszoplicone, le clonazépam, la quétiapine et le lorazépam.

  • L’ashwagandha pourrait augmenter les taux d’hormones thyroïdiennes ; les médecins doivent donc surveiller attentivement la fonction thyroïdienne en prescrivant des analyses de sang pour toute personne prenant simultanément des hormones thyroïdiennes et de l’ashwagandha.

Recommandations

Aucun effet bénéfique sur la santé de l’ashwagandha n’a été confirmé par des études de haute qualité menées chez l’Homme.

L’utilisation d’ashwagandha n’est pas recommandée, car aucun bienfait confirmé ne l’emporte sur la possibilité d’effets secondaires négatifs.

L’ashwagandha est probablement sans danger pour la plupart des personnes. Cependant :

  • Les femmes enceintes, les personnes atteintes d’ulcères gastriques et celles atteintes d’une maladie hépatique doivent éviter l’ashwagandha.

  • Les femmes allaitantes et les personnes qui prennent certains médicaments (notamment des médicaments pour inhiber l’activité du système immunitaire, réduire la glycémie, réduire la tension artérielle et certains sédatifs) doivent consulter leur médecin avant de prendre de l’ashwagandha.

  • Les personnes qui prennent des hormones thyroïdiennes doivent également consulter leur médecin si elles souhaitent prendre de l’ashwagandha, car les taux sanguins d’hormones thyroïdiennes peuvent être affectés.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE