Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Fièvre des métaux et fièvre des polymères

Par

Michael I. Greenberg

, MD, Drexel University College of Medicine;


David Vearrier

, MD, MPH, University of Mississippi Medical Center

Revue/Révision complète août 2022
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE

La fièvre des métaux est généralement causée par une exposition professionnelle à des émanations qui contiennent des métaux et qui se produisent pendant le soudage et les processus associés. La fièvre des polymères est provoquée par l’exposition à des produits polymères fluorés spécifiques, tels que le polytétrafluoroéthylène (PTFE, connu sous le nom de Téflon®).

  • La fièvre des métaux résulte généralement de l’inhalation de vapeurs de zinc.

  • La fièvre des métaux et la fièvre des polymères provoquent des symptômes similaires, tels que fièvre, frissons, fatigue, douleurs musculaires et articulaires, et céphalées.

  • Les médecins diagnostiquent les deux maladies en se basant sur l’exposition aux émanations de produits métalliques ou polymères et sur les symptômes caractéristiques.

  • Des mesures visant à soulager les symptômes (comme des médicaments pour réduire la fièvre) sont généralement utilisées, mais si les personnes ont des difficultés à respirer, une ventilation mécanique peut être nécessaire.

Dans les années 1970, la fièvre des métaux était assez fréquente chez les soudeurs. Près d’un tiers des soudeurs âgés de 20 à 59 ans en présentaient au moins un épisode au cours de leur carrière. Comme les règles de sécurité se sont améliorées, la fièvre des métaux est aujourd’hui moins fréquente. Environ 1 500 à 2 500 cas surviennent chaque année aux États-Unis. La fièvre des métaux peut également survenir chez les soudeurs en dehors du lieu de travail, comme dans le cas des artistes ou des amateurs qui soudent. La fièvre des métaux implique généralement l’inhalation de zinc.

La fièvre des polymères provoque des symptômes similaires à ceux de la fièvre des métaux, mais elle est provoquée par l’exposition aux émanations produites lorsque le polytétrafluoroéthylène (Téflon®) est chauffé à haute température. L’exposition aux émanations de PTFE dues à la surchauffe des ustensiles de cuisine en Téflon® dans les cuisines entraîne une fièvre des polymères chez l’homme et la mort d’oiseaux domestiques. Comme la sécurité au travail s’est améliorée aux États-Unis, la fièvre des polymères sur le lieu de travail est aujourd’hui moins fréquente.

Symptômes

La fièvre des métaux provoque généralement des symptômes ressemblant à ceux de la grippe (tels que fièvre, frissons, fatigue, douleurs musculaires et articulaires et céphalées). D’autres symptômes peuvent comprendre une toux sèche, une douleur thoracique à l’inspiration ou à l’expiration, un essoufflement, des maux de gorge, des crampes musculaires et des sensations gustatives anormales. Douleurs abdominales, nausées et vomissements sont des symptômes moins fréquents.

Les symptômes apparaissent dans les 4 à 10 heures suivant l’exposition. Les symptômes peuvent survenir après que le travailleur a terminé son service, rendant plus difficile l’identification du lien entre les symptômes et l’exposition sur le lieu de travail.

Lorsque les travailleurs sont à nouveau exposés aux émanations pendant la semaine de travail, leurs symptômes peuvent être plus légers et s’atténuer au cours de la semaine de travail. Cependant, les symptômes s’aggravent après le week-end. C’est pourquoi on l’appelle parfois fièvre du lundi matin.

La fièvre des métaux sévère est rare et ressemble au syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) Syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) Le syndrome de détresse respiratoire aiguë est un type d’ insuffisance respiratoire (pulmonaire) qui résulte de nombreuses anomalies différentes responsables de l’accumulation de liquide dans... en apprendre davantage . Les personnes atteintes de fièvre des métaux sévère ont de la fièvre et des difficultés respiratoires. Elles respirent rapidement, ont une respiration sifflante et émettent des crépitements lorsqu’elles respirent. Le taux d’oxygène dans le sang est faible.

Les symptômes de la fièvre des polymères sont les mêmes que ceux de la fièvre des métaux. Cependant, les symptômes de la fièvre des polymères ne diminuent pas lorsque l’exposition est répétée pendant la semaine de travail.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Radiographie du thorax

Pour diagnostiquer la fièvre des métaux, les médecins posent des questions sur l’exposition possible et réalisent un examen clinique, y compris l’écoute des poumons à l’aide d’un stéthoscope. La fièvre des métaux est diagnostiquée lorsque des travailleurs ou d’autres personnes ont été exposés à des émanations de zinc et présentent les symptômes caractéristiques.

Des radiographies du thorax sont réalisées. Elles sont généralement normales chez les personnes atteintes de la fièvre des métaux, mais elles sont utilisées pour écarter d’autres causes possibles des symptômes, comme une pneumonie. Une tomodensitométrie (TDM) du thorax est parfois réalisée.

Les médecins diagnostiquent la fièvre des polymères en se basant sur l’exposition possible au PTFE chauffé ou aux ustensiles de cuisine en Téflon® surchauffés, suivie de symptômes caractéristiques.

La concentration en zinc ambiant et en autres vapeurs métalliques ou en produits polymères est mesurée à différents endroits du lieu de travail pour déterminer l’étendue de l’exposition.

Pronostic

La fièvre des métaux disparaît généralement spontanément 12 à 48 heures après la dernière exposition aux émanations de zinc ou d’autres métaux. Cependant, les symptômes peuvent réapparaître si l’exposition est répétée.

Le pronostic des personnes atteintes de fièvre des polymères est similaire à celui des personnes atteintes de fièvre des métaux.

Traitement

  • Mesures visant à soulager les symptômes, notamment des médicaments pour réduire la fièvre

  • Ventilation mécanique si nécessaire

Le traitement de la fièvre des métaux et de la fièvre des polymères se concentre sur le soulagement des symptômes. Il peut inclure des médicaments pour réduire la fièvre, tels que des anti-inflammatoires non stéroïdiens Anti-inflammatoires non stéroïdiens Les antalgiques (analgésiques) sont les principaux médicaments utilisés pour traiter la douleur. Les médecins choisissent un antalgique selon le type et la durée de la douleur, et selon les... en apprendre davantage (AINS).

Les cas graves qui ressemblent au SDRA peuvent nécessiter un traitement médicamenteux pour réduire la fièvre et les autres symptômes, et parfois des mesures pour faciliter la respiration (comme une ventilation mécanique Ventilation mécanique La ventilation mécanique consiste à utiliser une machine pour encourager l’air à entrer dans les poumons et en sortir. Certaines personnes présentant une insuffisance respiratoire nécessitent... en apprendre davantage ), pendant des jours ou des semaines.

Les personnes qui ont une fièvre des métaux ou des polymères sont souvent orientées vers le service des urgences, mais la plupart peuvent rentrer chez elles. Les corticoïdes peuvent être administrés par voie orale ou intraveineuse.

Les travailleurs qui ont une fièvre des métaux doivent être incités à réduire leur exposition aux fumées de zinc en utilisant des équipements de protection individuelle (EPI). Si l’EPI ne réduit pas correctement l’exposition ou si plusieurs travailleurs sont affectés, l’employeur est contacté pour mettre en œuvre d’autres mesures visant à réduire l’exposition.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE