Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Présentation de la médecine du travail et de l’environnement

Par

Michael I. Greenberg

, MD, Drexel University College of Medicine;


David Vearrier

, MD, MPH, University of Mississippi Medical Center

Revue/Révision complète août 2022
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE

La médecine du travail et de l’environnement (MTE) désigne la prévention, le diagnostic et le traitement des blessures, maladies et handicaps liés au travail et au lieu de travail, ou à l’environnement de la communauté. La promotion de la santé et de la sécurité globales des travailleurs sur le lieu de travail, à leur domicile et au sein de la communauté aide également les travailleurs à être plus productifs. Les médecins qui pratiquent la MTE prennent également parfois soin des personnes exposées à des contaminants environnementaux qui ne sont pas liés au travail (comme l’ intoxication par le plomb Intoxication par le plomb L’intoxication par le plomb affecte de nombreuses parties du corps, notamment le cerveau, les nerfs, les reins, le foie et le sang. Les enfants sont particulièrement vulnérables, car leur système... en apprendre davantage chez les enfants).

Les médecins de la MTE promeuvent la santé physique et mentale et la sécurité des travailleurs en prenant les mesures suivantes :

  • Mettre en œuvre des mesures préventives et d’éducation (telles que des programmes de santé et de bien-être)

  • Examiner les candidats à un poste pour déterminer leur capacité à répondre aux exigences essentielles du poste

  • Déterminer si une blessure ou une maladie est liée au travail

  • Diagnostiquer et traiter rapidement les blessures et maladies professionnelles et environnementales, de préférence sur le lieu de travail

  • S’assurer que les travailleurs qui ont été blessés ou malades retournent travailler en toute sécurité et de manière utile

  • Déterminer l’étendue de l’invalidité d’un travailleur et sa capacité à travailler après une blessure ou une maladie à long terme

  • Évaluer la sécurité sur le lieu de travail en termes d’exposition aux dangers et d’ergonomie

  • Concevoir et en organiser un espace de travail pour aider les personnes à interagir avec les objets de la manière la plus efficace et la plus sûre possible.

  • Recommander des mesures pour protéger la santé des travailleurs (comme des directives pour savoir quand un équipement de protection individuelle est nécessaire)

Ainsi, la MTE est bénéfique tant pour les travailleurs que pour les employeurs.

Les maladies et blessures les plus fréquentes traitées par les médecins de la MTE sur le lieu de travail sont les suivantes :

Parfois, une lésion (comme une lésion due à des mouvements répétitifs) est causée par une combinaison d’activités au travail et en dehors du travail.

Parfois, les maladies dues à des substances présentes dans l’environnement provoquent des symptômes caractéristiques de nombreuses maladies. Par exemple, l’exposition au monoxyde de carbone peut provoquer des symptômes ressemblant à ceux d’une infection virale, comme des céphalées, des nausées et des vomissements.

L’objectif de l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA, Administration de la sécurité et de la santé au travail), une agence fédérale des États-Unis, est de s’assurer que les travailleurs bénéficient de conditions de travail sûres et saines. Pour ce faire, l’OSHA a établi des normes et fournit des formations, un enseignement et de l’aide. Les employeurs sont tenus de se conformer à toutes les normes OSHA en vigueur, y compris d’éliminer de leur lieu de travail tous les dangers graves reconnus. Tous les employeurs sont également tenus de signaler à l’OSHA les décès liés au travail, les hospitalisations, les amputations et la perte d’un œil.

Évaluation du travailleur

Lorsqu’un travailleur est blessé ou tombe malade, les médecins de la MTE essaient de déterminer si la blessure ou la maladie est liée au travail ou à quelque chose dans l’environnement. Les médecins posent donc des questions au travailleur pour déterminer ce qui a conduit au problème, par exemple :

  • Le lieu où la blessure ou l’exposition possible se sont produites

  • Ce que faisait le travailleur lorsqu’il s’est blessé ou est tombé malade

Les médecins peuvent suspecter une cause liée au travail, par exemple, si une personne développe soudainement une maladie inattendue qui n’a pas d’autre cause claire non liée au travail. Les médecins peuvent également suspecter une cause liée au travail si un groupe de travailleurs développe des problèmes similaires. Dans ce cas, les médecins demandent également aux responsables si d’autres travailleurs présentent des symptômes similaires. Par exemple, si plusieurs travailleurs du même bâtiment rapportent des céphalées, des nausées et des vomissements, ils peuvent avoir été exposés au monoxyde de carbone. Les médecins peuvent poser des questions aux travailleurs qui présentent des symptômes similaires ou qui ne présentent pas de symptômes, mais qui travaillent dans la même zone que le travailleur évalué, et ils peuvent demander aux membres de la communauté s’ils présentent des symptômes. Ces informations peuvent aider les médecins à déterminer quels produits chimiques ou autres expositions sont à l’origine des symptômes chez les travailleurs et les autres personnes ayant ou pouvant avoir été exposés de manière similaire. Ces informations peuvent aider les médecins à déterminer si la maladie est liée ou non au travail.

Évaluation de la sécurité sur le lieu de travail

Si la blessure ou la maladie est liée au travail, les médecins de la MTE évaluent les conditions qui ont entraîné la blessure ou la maladie. Ils évaluent la sécurité et l’ergonomie sur le lieu de travail. Ils peuvent alors recommander des moyens de prévenir les blessures ou les maladies futures.

Les médecins recherchent un ou plusieurs de ces types de risques :

  • Contaminants de l’air (tels que poussières et émanations)

  • Dangers chimiques (comme l’amiante, les émissions provenant des moteurs diesel ou à essence, le formaldéhyde et le plomb)

  • Dangers biologiques (tels que bactéries ou virus)

  • Risques physiques (tels que rayonnements, températures extrêmes, bruit et vibrations)

  • Risques ergonomiques (tels que le soulèvement, l’extension et les mouvements répétitifs)

Les médecins discutent ensuite avec l’employeur des moyens de réduire les risques potentiels pour les travailleurs. La manière la plus efficace de réduire les risques est d’éliminer complètement le danger du lieu de travail. Si l’élimination n’est pas possible, le danger peut être remplacé par un substitut moins dangereux. Par exemple, une machine plus récente avec des protections supplémentaires peut remplacer une machine plus ancienne. D’autres stratégies moins efficaces consistent à isoler un processus ou une machine du travailleur et à modifier la manière dont les travailleurs interagissent avec le danger, soit en améliorant la formation et les procédures, soit en limitant la durée totale d’exposition du travailleur au danger. L’utilisation d’un équipement de protection individuelle (EPI) est le moyen le moins efficace de réduire les risques, en partie parce qu’il exige que les EPI soient bien ajustés ou hermétiquement scellés et que les travailleurs les utilisent de manière systématique.

Évaluation de l’invalidité

Les médecins de la MTE sont souvent sollicités pour évaluer le degré d’invalidité d’un travailleur. Aux États-Unis, diverses organisations (comme le système d’invalidité de la sécurité sociale, la retraite de la fonction publique, les programmes d’indemnisation des travailleurs d’État, et le conseil de retraite des États et des chemins de fer) ont des réglementations qui établissent si un travailleur est handicapé et si le travailleur handicapé doit recevoir des prestations d’invalidité.

Au cours de ces évaluations, les médecins de la MTE déterminent

  • Quels organes sont atteints

  • La gravité et la durée de l’atteinte

  • Si la fonction d’une partie du corps a été perdue

  • Si le travailleur est handicapé (incapacité à réaliser des activités, y compris des activités nécessaires à l’emploi) en raison d’une invalidité

Examens

Si la blessure est susceptible de résulter d’une exposition à une substance sur le lieu de travail, des tests sont effectués pour mesurer la quantité de substance à laquelle les travailleurs sont exposés régulièrement et/ou après un incident (tel que le rejet involontaire d’une substance). Les travailleurs peuvent être testés pour déterminer si une exposition sur le lieu de travail a endommagé un organe (comme les poumons).

Les agences gouvernementales (telles que l’Occupational Safety and Health Administration [OSHA] ou le National Institute for Occupational Safety & Health [NIOSH]) peuvent inspecter le lieu de travail lorsque les travailleurs signalent des conditions dangereuses, des blessures ou des maladies.

Des tests peuvent également être effectués pour déterminer la quantité d’une substance à laquelle les personnes de la communauté sont exposées après un rejet involontaire de cette substance.

Traitement et retour au travail

Le traitement des maladies et des blessures qui surviennent sur le lieu de travail est le même que celui des maladies et blessures survenant en dehors du lieu de travail

Un objectif important des médecins de MTE est de faire revenir les travailleurs sur leur lieu de travail dès que cela est possible et sans danger. Un retour rapide au travail peut réduire le nombre de jours de travail manqués et l’étendue de l’invalidité sur le long terme. Lorsque les travailleurs victimes d’un accident ou d’une maladie ne peuvent pas reprendre leur travail habituel, ils peuvent être affectés à des tâches transitoires (parfois appelées tâches légères ou modifiées). Par exemple, les médecins de la MTE peuvent recommander des limitations pour pousser, tirer, soulever, s’asseoir et rester debout.

Examen d’aptitude préalable à l’emploi

Les médecins de la MTE examinent les candidats pour déterminer s’ils peuvent remplir en toute sécurité les fonctions du poste pour lequel ils postulent. Les médecins de la MTE évaluent des facteurs tels que les maladies ou affections chroniques préexistantes d’un candidat, la prise de médicaments susceptibles d’altérer ses facultés et l’abus de substances (souvent au moyen de tests de dépistage de drogues), ainsi que les résultats d’un examen clinique.

Examen médical d’aptitude et suivi des travailleurs

Les médecins de la MTE assurent le dépistage médical et la surveillance des travailleurs sur les lieux de travail potentiellement exposés à des substances dangereuses. Aux États-Unis, l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA) émet des normes pour ce dépistage et cette surveillance.

L’examen médical d’aptitude est une évaluation unique, généralement avant que le travailleur ne soit recruté. L’examen est réalisé pour détecter une maladie ou un dysfonctionnement avant que la personne ne consulte un médecin. Par exemple, les médecins peuvent dépister les personnes qui peuvent présenter un risque élevé de certaines affections.

Le suivi médical implique des évaluations périodiques d’un ou plusieurs travailleurs au fil du temps pour surveiller leurs risques lorsqu’ils sont exposés à des dangers potentiels sur le lieu de travail qui nécessitent des mesures préventives spécifiques.

Selon la substance impliquée, un examen de dépistage, un suivi, ou les deux, peuvent être réalisés.

Informations supplémentaires

Les ressources suivantes, en anglais, peuvent être utiles. Veuillez noter que LE MANUEL n’est pas responsable du contenu de ces ressources.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE