Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Incontinence due à l’hospitalisation

Par

Oren Traub

, MD, PhD, Pacific Medical Centers

Dernière révision totale mars 2018| Dernière modification du contenu mars 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

À l’hôpital, les personnes peuvent perdre de l’urine involontairement (incontinence urinaire) ou déféquer involontairement (incontinence fécale). Dans ces cas, l’incontinence peut provenir de l’environnement plutôt que d’un trouble physique.

Les situations suivantes peuvent rendre l’incontinence plus probable :

  • Être confiné au lit.

  • L’administration de diurétiques qui peuvent provoquer un remplissage rapide de la vessie avec de l’urine.

  • Avoir du mal à sortir du lit parce que le lit est trop haut ou parce que les personnes sont faibles ou malades.

  • Avoir un trouble ou avoir eu une chirurgie qui rend la marche difficile ou douloureuse.

  • Être en présence d’obstacles, tels que des lignes IV ou à oxygène, des moniteurs cardiaques et des cathéters.

  • Avoir une infection vésicale ou intestinale.

Par conséquent, se diriger vers les toilettes devient compliqué et prend plus de temps et d’organisation que d’habitude.

Une alternative, les bassins, peut être difficile à utiliser et inconfortable. De l’aide peut être nécessaire pour les utiliser ou pour aller aux toilettes. Les personnes atteintes de démence, qui deviennent soudainement confuses ou qui ont eu un accident vasculaire cérébral, peuvent être incapables d’utiliser une sonnette d’appel pour demander de l’aide. Après avoir actionné la sonnette, l’aide peut se faire attendre. Un tel délai peut entraîner une incontinence.

Certains médicaments et troubles peuvent aussi rendre l’incontinence plus probable.

Prévention de l’incontinence à l’hôpital

Les membres du personnel peuvent définir des heures régulières pour aider les personnes à se rendre aux toilettes. Le placement d’une chaise de toilette (chaise percée) à proximité du lit est parfois utile. Il peut être utile de baisser le lit ou de réarranger l’équipement médical. Pour les hommes, il est utile d’avoir accès à un urinoir. S’assurer que les personnes connaissent le chemin à parcourir entre le lit et les toilettes, et rendre les toilettes faciles à identifier peut aussi aider à prévenir l’incontinence.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Tomographie par émission de positrons – Tomodensitométrie...
Vidéo
Tomographie par émission de positrons – Tomodensitométrie...
Un scanner TEP-TDM allie les capacités de la TEP et la TDM en une machine qui identifie les...
Angiographie cérébrale : Insertion du cathéter
Vidéo
Angiographie cérébrale : Insertion du cathéter
L’angiographie permet d’obtenir des informations diagnostiques sur les vaisseaux sanguins...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE