Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Soins hospitaliers pour les personnes âgées

Par

Oren Traub

, MD, PhD, Pacific Medical Centers

Dernière révision totale mars 2018| Dernière modification du contenu mars 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Plus d’un tiers des personnes admises à l’hôpital sont des personnes âgées. Et à tout moment, environ la moitié des personnes hospitalisées sont âgées de 65 ans ou plus. Environ la moitié des personnes âgées examinées aux urgences sont admises à l’hôpital.

Lorsque de nombreuses personnes âgées quittent l’hôpital, leur état de santé peut être moins bon qu’avant de tomber malade. Ce déclin s’explique en partie par le fait que les personnes âgées ont tendance à être atteintes de troubles graves et invalidants à long terme lorsqu’elles entrent à l’hôpital. (Voir aussi Problèmes dus à l’hospitalisation.)

Cependant, une partie de l’explication vient juste du séjour à l’hôpital en lui-même, lequel peut entraîner des problèmes, indépendamment de l’âge. Les personnes âgées ont plus de risques d’avoir ou de développer ces problèmes, et les conséquences ont plus de chances d’être graves pour les raisons suivantes :

  • Confusion : Les modifications qui se produisent avec le vieillissement favorisent la confusion de façon soudaine et visible (délire).

  • Déshydratation : Les personnes âgées ont tendance à ressentir la soif moins souvent ou moins intensément que les personnes plus jeunes. Elles sont donc moins enclines à boire, en particulier dans des circonstances qui rendent l’obtention d’eau plus difficile, comme à l’hôpital.

  • Chutes : Les personnes âgées sont plus susceptibles de chuter et, dans ce cas, elles sont plus susceptibles de subir une blessure grave, telle qu’une fracture osseuse.

  • Incontinence : Les personnes âgées peuvent avoir des difficultés particulières à sortir d’un lit d’hôpital haut après avoir subi une chirurgie, quand elles ont eu un trouble grave ou quand elles ont différents équipements qui leur sont attachés. Par conséquent, il est possible qu’elles n’atteignent pas les toilettes à temps.

  • Perte d’indépendance : Pendant un séjour à l’hôpital, les personnes âgées peuvent devenir incapables de prendre soin d’elles-mêmes parce que les membres du personnel fournissent ces soins (comme la toilette).

  • Perte de tissu musculaire : Lorsqu’elles passent beaucoup de temps alitées ou immobilisées, les personnes âgées ont tendance à perdre plus de tissu musculaire et à le perdre plus rapidement.

  • Escarres : Les personnes âgées ont tendance à développer des escarres parce qu’elles ont souvent moins de graisses sous la peau et que le flux sanguin jusqu’à la peau est diminué. Si elles développent des escarres, elles peuvent être envoyées en maison de santé plutôt qu’à leur propre domicile après la sortie de l’hôpital.

  • Effets secondaires des médicaments : Avant d’entrer à l’hôpital, beaucoup de personnes prennent plusieurs médicaments. À l’hôpital, d’autres médicaments peuvent être prescrits. Plus les personnes prennent de médicaments, plus le risque d’avoir des effets secondaires et des interactions médicamenteuses est important. Les personnes âgées sont également plus sensibles aux effets de certains médicaments.

  • Malnutrition : Les modifications physiques liées à l’âge peuvent réduire l’appétit ou l’absorption de nutriments, de la même façon que certains troubles (comme les problèmes dentaires) et des médicaments.

De nombreuses personnes âgées ont des difficultés à se remettre psychologiquement et physiquement de l’expérience de leur séjour à l’hôpital ainsi que du trouble qu’elles ont eu.

Stratégies préventives

Certains hôpitaux ont développé des stratégies pour prévenir les problèmes provenant de l’hospitalisation des personnes âgées. Ces stratégies sont conçues pour aider celles-ci à continuer de fonctionner comme avant leur maladie.

  • Une équipe interdisciplinaire : Cette équipe est constituée de praticiens de santé qui travaillent ensemble aux soins des personnes âgées. Les membres de l’équipe évaluent les besoins des personnes et coordonnent les soins hospitaliers de celles-ci. Les membres de l’équipe évaluent les problèmes éventuels et les corrigent ou les préviennent.

  • Une équipe à objectif unique : Cette équipe se concentre sur la prévention et la gestion d’un problème spécifique, tel que la malnutrition ou les escarres. De telles équipes sont souvent dirigées par un infirmier, qui examine les personnes pour le problème et développe un plan de traitement.

  • Médecins gériatres : Ces médecins sont spécialement formés pour fournir des soins aux personnes âgées et peuvent aider à prévenir les problèmes fréquents dans ce groupe. Par exemple, les gériatres évitent de prescrire des médicaments particulièrement susceptibles de causer des problèmes.

  • Lignes directrices : Les hôpitaux peuvent aussi suivre des lignes directrices de soins (protocoles) spécialement développées pour les personnes âgées.

  • Un infirmier dédié : Parfois, un infirmier est le principal responsable de la surveillance et des soins des personnes. Cet infirmier s’assure que les autres membres du personnel comprennent le plan de traitement des personnes.

  • Unités de soins gériatriques : Ces unités sont conçues pour les personnes âgées, et leur personnel est formé pour leur dispenser des soins. Dans ces unités, les personnes âgées sont encouragées à sortir de leur lit aussitôt et aussi souvent que possible. On les encourage à se vêtir tous les matins, à suivre leurs activités routinières quotidiennes autant que possible et à manger dans une salle de repas commune. Si les personnes âgées doivent séjourner longtemps à l’hôpital, on les encourage à personnaliser leur chambre avec des photographies, des coussins et d’autres objets familiers. Les membres du personnel encouragent les membres de la famille et les amis à participer aux soins.

Traitement

L’agressivité du traitement à l’hôpital ne doit pas dépendre de l’âge. Les membres de la famille et les personnes âgées doivent discuter avec les médecins pour s’assurer que les options du traitement sont basées sur la gravité du trouble et non sur l’âge. Cependant, les traitements moins agressifs sont parfois appropriés pour les personnes âgées, en fonction de leurs souhaits et objectifs, c’est-à-dire, de la progression du trouble et de leur espérance de vie. Avoir des directives anticipées, qui mentionnent le type de soins souhaité, est particulièrement important pour les personnes âgées.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Tomographie par émission de positrons – Tomodensitométrie...
Vidéo
Tomographie par émission de positrons – Tomodensitométrie...
Un scanner TEP-TDM allie les capacités de la TEP et la TDM en une machine qui identifie les...
Comment protéger votre santé pendant votre voyage...
Vidéo
Comment protéger votre santé pendant votre voyage...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE