Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Vue d’ensemble du système lymphatique

Par

James D. Douketis

, MD, McMaster University

Dernière révision totale nov. 2020| Dernière modification du contenu nov. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
Ressources liées au sujet

Le système lymphatique est un élément essentiel du système immunitaire. Il comprend des organes comme le thymus, la moelle osseuse, la rate, les amygdales, l’appendice et les plaques de Peyer dans l’intestin grêle qui produisent et traitent des globules blancs spéciaux qui combattent les infections et le cancer.

Le système lymphatique, comme le système veineux, transporte des liquides dans tout l’organisme. Le système lymphatique comprend

  • Des vaisseaux lymphatiques à paroi fine

  • Ganglions lymphatiques

  • Deux canaux collecteurs

Les vaisseaux lymphatiques, situés dans tout l’organisme, sont plus gros que les capillaires (les vaisseaux sanguins les plus petits, qui connectent les artères et les veines) et la plupart sont plus petits que les plus petites veines. La plupart des vaisseaux lymphatiques comportent des valvules analogues à celles qui se trouvent dans les veines pour permettre à la lymphe, qui peut thromboser, de s’écouler dans un seul sens (vers le cœur). Les vaisseaux lymphatiques drainent le liquide (lymphe) des tissus dans tout l’organisme et renvoient le liquide dans le système veineux par deux canaux collecteurs.

À l’origine, la lymphe est un liquide qui a diffusé à travers les très fines parois des capillaires dans l’espace situé entre les cellules. La majeure partie du liquide est réabsorbée dans les capillaires et le reste est drainé dans les vaisseaux lymphatiques, puis revient finalement dans les veines. La lymphe contient également de nombreuses autres substances, notamment :

  • Des protéines, des minéraux, des nutriments et d’autres substances qui nourrissent les tissus

  • Des cellules endommagées, des cellules cancéreuses et des particules étrangères (comme des bactéries et des virus) qui peuvent avoir pénétré dans les liquides tissulaires

Les ganglions lymphatiques sont de minuscules organes en forme de haricot qui servent de centres de collecte pour la lymphe. Toute la lymphe transite via des ganglions situés à des points stratégiques qui filtrent les cellules endommagées, les cellules tumorales et les particules étrangères de la lymphe. Les ganglions lymphatiques contiennent également des globules blancs spécialisés (par exemple, lymphocytes et macrophages) qui ont pour fonction de phagocyter et de détruire les cellules endommagées, les cellules cancéreuses, les organismes infectieux et les particules étrangères. Les fonctions importantes du système lymphatique consistent donc à retirer de l’organisme les cellules endommagées et à assurer une protection contre la propagation des infections et du cancer. Certains ganglions lymphatiques sont regroupés sous la peau, en particulier au niveau du cou, des aisselles et de l’aine. D’autres ganglions lymphatiques sont situés en profondeur dans l’organisme, par exemple dans l’abdomen.

Les vaisseaux lymphatiques se drainent dans des canaux collecteurs qui vident leur contenu dans les deux veines sous-clavières, situées sous les clavicules. Ces veines se rejoignent pour former la veine cave supérieure, la grosse veine qui draine le sang de la partie supérieure du corps vers le cœur.

Système lymphatique : Contribue à la défense contre les infections

Le système lymphatique est un constituant essentiel du système immunitaire qui inclut le thymus, la moelle osseuse, la rate, les amygdales, l’appendice et les plaques de Peyer dans l’intestin grêle, ainsi qu’un réseau de ganglions lymphatiques reliés par des vaisseaux lymphatiques. Ce système transporte la lymphe à travers l’organisme.

La lymphe se forme à partir d’un liquide qui s’infiltre à travers les fines parois des capillaires qui irriguent les tissus corporels. Ce liquide contient de l’oxygène, des protéines ainsi que d’autres nutriments qui nourrissent les tissus. Une partie de ce liquide retourne dans les capillaires et une autre pénètre dans les vaisseaux lymphatiques (pour former la lymphe). De petits vaisseaux lymphatiques sont reliés à de plus gros, et forment finalement le canal thoracique. Ce dernier est le plus gros vaisseau lymphatique. Il rejoint la veine sous-clavière ramenant ainsi la lymphe dans la circulation sanguine.

La lymphe transporte également les substances étrangères (telles que des bactéries), les cellules cancéreuses ainsi que les cellules mortes ou lésées susceptibles de se trouver dans les tissus vers les vaisseaux lymphatiques, puis dans les organes lymphatiques, en vue de les éliminer. La lymphe contient de nombreux globules blancs.

Toutes les substances véhiculées par la lymphe passent au moins dans un ganglion lymphatique, où les substances étrangères peuvent être filtrées et détruites, avant que le liquide ne retourne dans la circulation sanguine. Dans les ganglions lymphatiques, les globules blancs peuvent s’accumuler, interagir mutuellement et avec les antigènes, et déclencher des réponses immunitaires contre les corps étrangers. Les ganglions lymphatiques contiennent un tissu réticulaire regorgeant de lymphocytes B, de lymphocytes T, de cellules dendritiques ainsi que de macrophages. Les micro-organismes nocifs sont filtrés par le tissu réticulaire puis identifiés et attaqués par les lymphocytes B et les lymphocytes T.

Les ganglions lymphatiques sont souvent regroupés dans les régions où les vaisseaux lymphatiques se ramifient, telles que le cou, l’aisselle ou l’aine.

Système lymphatique : Contribue à la défense contre les infections

Troubles du système lymphatique

Il est possible que le système lymphatique ne remplisse pas ses fonctions de façon adéquate, pour les raisons suivantes

  • Blocage (obstruction) : une obstruction dans le système lymphatique entraîne une accumulation de liquide (lymphœdème). L’obstruction peut provenir d’un tissu cicatriciel qui se développe lorsque les vaisseaux ou ganglions lymphatiques sont endommagés ou retirés pendant une chirurgie, par une radiothérapie, une blessure ou, dans les pays tropicaux, par l’infection d’un nématode (filariose) et qui obstrue les canaux lymphatiques.

  • Infection : Une infection peut entraîner ungonflement des ganglions lymphatiques parce que ceux-ci sont enflammés. Parfois les ganglions lymphatiques eux-mêmes peuvent devenir infectés (lymphadénite) par des organismes qui se propagent par le système lymphatique à partir du site d’infection d’origine.

  • Cancer : Des cancers des globules blancs, tels que le lymphome, peuvent se développer dans les ganglions lymphatiques et les tumeurs situées dans d’autres organes peuvent se déplacer (métastaser) vers les ganglions lymphatiques à proximité d’une tumeur. Les cancers des ganglions lymphatiques peuvent interférer avec le flux de liquide lymphatique dans le ganglion. Les cancers dans d’autres régions peuvent obstruer les canaux lymphatiques. Le lymphangiosarcome est une tumeur très rare qui peut se développer dans les cellules du système lymphatique.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Régurgitation mitrale
La régurgitation mitrale est un reflux de sang à travers la valvule mitrale à chaque fois que le ventricule gauche du cœur se contracte. Dans les pays développés, laquelle des affections suivantes constitue une cause fréquente de régurgitation mitrale ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE