Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Évanouissement

Par

Andrea D. Thompson

, MD, PhD, Department of Internal Medicine, Division of Cardiovascular Medicine, University of Michigan;


Michael J. Shea

, MD, Michigan Medicine at the University of Michigan

Dernière révision totale sept. 2020| Dernière modification du contenu sept. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La sensation de tête qui tourne (syncope imminente) est la sensation d’être sur le point de s’évanouir.

L’évanouissement (syncope) est une perte de conscience brève et soudaine durant laquelle la personne tombe par terre ou s’affaisse dans une chaise et puis redevient consciente. La personne est immobile et molle et a généralement froid aux jambes et aux bras, un pouls faible, et une respiration peu profonde.

Certaines personnes sont étourdies ou ont la tête qui tourne avant de s’évanouir. D’autres souffrent de nausées, sueurs, vision floue ou vision en tunnel, picotements des lèvres ou du bout des doigts, douleur thoracique, ou palpitations. Moins fréquemment, certaines personnes s’évanouissent subitement, sans symptômes avertisseurs.

Des convulsions Troubles convulsifs Les troubles convulsifs se produisent lors d’anomalies périodiques de l’activité électrique cérébrale, entraînant une perturbation transitoire des fonctions cérébrales à des degrés variables... en apprendre davantage , une perturbation de l’activité électrique du cerveau, et un arrêt cardiaque Arrêt cardiaque L’arrêt cardiaque est ce qui se passe lorsqu’une personne meurt. Le cœur arrête de pomper le sang et l’oxygène vers les organes, le cerveau et les tissus. Les personnes peuvent parfois être... en apprendre davantage Arrêt cardiaque , dans lequel le cœur s’arrête complètement de battre, peuvent causer une perte de conscience mais ne sont pas constituent pas un évanouissement. Cependant, chez certaines personnes qui s’évanouissent, les muscles tressautent brièvement involontairement, ressemblant à des crises convulsives.

Les évanouissements peuvent affecter des personnes de tout âge, mais les causes dangereuses de ces troubles sont plus fréquentes chez les personnes âgées.

Causes de l’évanouissement

Une personne ne peut pas perdre conscience sans que la fonction cérébrale ne soit généralement perturbée. Cette perturbation est généralement provoquée par une réduction du flux sanguin vers le cerveau. Parfois, cependant, le flux sanguin est adéquat mais le sang ne contient pas suffisamment d’oxygène ou de glucose (glycémie), ce dont le cerveau a besoin pour fonctionner.

Le flux sanguin vers le cerveau peut être réduit de plusieurs façons. Le plus souvent, quelque chose gêne le retour normal du sang vers le cœur (réduisant donc le flux sanguin hors du cœur). Moins souvent, la cause est un trouble qui perturbe le pompage du sang (généralement un trouble cardiaque). Bien que les accidents vasculaires cérébraux réduisent le flux sanguin vers le cerveau, ils réduisent seulement le flux vers une partie du cerveau. Par conséquent, les accidents vasculaires cérébraux causent rarement des évanouissements, à l’exception de quelques AVC qui affectent la partie du cerveau qui maintient la conscience.

Les causes les plus courantes de l’évanouissement sont :

  • Émotion forte (peur, douleur ou vue du sang)

  • Toux ou effort pour uriner ou évacuer des selles

  • Position verticale prolongée

  • Le fait de se lever brusquement

  • Grossesse

  • Prise de certains médicaments

  • Idiopathique (autrement dit, la cause ne peut pas être déterminée)

Ces causes fréquentes causent presque toujours un évanouissement quand la personne se lève. Quand la personne chute, le flux sanguin vers le cerveau augmente, ce qui entraîne une reprise de conscience rapide, bien que la personne ne se sente pas complètement rétablie avant quelques minutes à quelques heures. Certaines personnes sont fatiguées ou épuisées pendant plusieurs heures. Ces causes ne sont généralement pas graves à moins que la personne ne se blesse en tombant.

La plupart de ces causes engagent une diminution du reflux sanguin vers le cœur. Une émotion forte (en particulier celle déclenchée par la vue du sang) ou une douleur peut activer le nerf vague. L’activation du nerf vague distend les vaisseaux sanguins, réduisant le reflux sanguin vers le cœur, et ralentit le rythme cardiaque. Ces deux facteurs provoquent une sensation de vertige et parfois un évanouissement (appelé syncope vaso-vagale ou syncope neurocardiogénique).

Les efforts réalisés durant l’évacuation des selles, les mictions ou la toux augmentent la pression thoracique. Une augmentation de la pression thoracique peut activer le nerf vague et réduire le reflux sanguin vers le cœur, deux facteurs susceptibles de causer un évanouissement.

Des personnes en bonne santé peuvent s’évanouir si elles restent longtemps debout (phénomène appelé syncope de parade, plus fréquent chez les militaires), car les muscles des jambes doivent rester actifs pour faciliter le retour du sang vers le cœur.

Le passage rapide de la position assise ou allongée à la position verticale peut entraîner un évanouissement, car le changement de position entraîne une accumulation de sang dans les jambes, provoquant une baisse de la pression artérielle. Normalement, le corps augmente rapidement le rythme cardiaque et contracte les vaisseaux sanguins pour maintenir la pression artérielle Contrôle de la pression artérielle par l’organisme L’hypertension artérielle est une pression élevée de façon persistante dans les artères. Souvent, aucune autre cause de l’hypertension artérielle n’est identifiée, mais elle résulte parfois... en apprendre davantage Contrôle de la pression artérielle par l’organisme . Si le corps ne compense pas de cette façon, une sensation de vertige se produit souvent et, dans de rares cas, la personne peut s’évanouir. Certains troubles du cerveau et de la moelle épinière, un alitement prolongé, et certains médicaments (en particulier ceux utilisés pour traiter l’hypertension artérielle) peuvent perturber cette compensation et provoquer un évanouissement quand la personne se lève Étourdissement ou sensation de tête qui tourne en position verticale Chez certaines personnes, en particulier chez les personnes âgées, la pression artérielle baisse de façon excessive lorsqu’elles s’asseyent ou lorsqu’elles se lèvent (une affection appelée hypotension... en apprendre davantage .

Des changements hormonaux en début de grossesse provoquent parfois des évanouissements.

Un taux faible de glucose dans le sang (hypoglycémie Hypoglycémie L’hypoglycémie est la diminution anormale du taux de glucose dans le sang. L’hypoglycémie est le plus souvent provoquée par des médicaments pris pour contrôler le diabète. Les causes d’hypoglycémie... en apprendre davantage ) cause initialement une confusion, un étourdissement, des tremblements et d’autres symptômes, mais la personne peut perdre conscience si l’hypoglycémie est sévère ou prolongée. Comme ces autres symptômes se manifestent généralement avant l’évanouissement, les personnes atteintes d’hypoglycémie en sont généralement averties avant de s’évanouir. L’hypoglycémie résulte généralement de la prise de médicaments pour le diabète, en particulier l’insuline. Dans de rares cas, la personne a une tumeur qui sécrète de l’insuline.

Les causes moins fréquentes mais plus graves sont les suivantes :

  • Des maladies des valvules cardiaques (plus fréquemment de la valvule aortique)

  • Un rythme cardiaque trop rapide ou trop lent

  • L’obstruction d’une artère vers les poumons par un caillot sanguin (embolie pulmonaire)

  • Un infarctus du myocarde ou d’autres troubles du muscle cardiaque

Des maladies des valvules cardiaques bloquant le flux sanguin hors du cœur. Un rythme cardiaque très rapide qui ne donne pas suffisamment de temps au cœur pour se remplir de sang, moins de sang est donc pompé. Un rythme cardiaque très lent qui ne pompe pas suffisamment de sang. Des caillots sanguins dans les poumons qui empêchent le cœur de pomper suffisamment de sang. Les personnes souffrant d’un infarctus du myocarde s’évanouissent rarement quand l’infarctus du myocarde se produit (plus fréquent chez les personnes âgées). D’autres troubles peu fréquents du muscle cardiaque appelés cardiomyopathies peuvent provoquer des évanouissements, en particulier durant l’effort, typiquement en raison d’un trouble du rythme cardiaque.

Bien que la plupart des accidents vasculaires cérébraux ne causent pas d’évanouissement, un accident vasculaire cérébral ou un accident ischémique transitoire (AIT) engageant certains vaisseaux sanguins à la base du cerveau (AVC de la circulation postérieure) peut provoquer un évanouissement. De même, une migraine engageant ces vaisseaux sanguins cause parfois un évanouissement.

Évaluation de l’évanouissement

Si possible, la personne qui observe l’évanouissement devrait fournir au médecin une description de l’événement, car la personne évanouie risque de ne pas s’en souvenir.

Signes avant-coureurs

Chez les personnes qui s’évanouissent, certains symptômes et certaines caractéristiques sont source d’inquiétude. À savoir :

  • Évanouissement durant l’exercice

  • Plusieurs épisodes en peu de temps

  • Évanouissements soudains sans symptômes avertisseurs ou sans déclencheur apparent.

  • Évanouissement précédé ou suivi de symptômes cardiaques potentiels comme une douleur thoracique, des palpitations, ou un essoufflement

  • Âge avancé

  • Lésion significative résultant de l’évanouissement

  • Des antécédents familiaux de mort subite inattendue, d’évanouissement pendant un exercice physique, ou des épisodes répétés d’évanouissement ou de crises convulsives pour lesquels aucune cause n’a été mise en évidence

Quand consulter un médecin

Bien que la plupart des causes d’évanouissement ne soient pas graves, l’évaluation du médecin est nécessaire pour distinguer les causes graves des causes relativement bénignes. La personne qui s’évanouit doit voir un médecin dans les plus brefs délais, surtout si elle remarque des signes précurseurs.

Que fait le médecin

Les médecins posent d’abord des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux de la personne. Le médecin réalise ensuite un examen clinique. Ce que le médecin identifie en examinant les antécédents et en effectuant un examen clinique suggère souvent la cause des évanouissements et les tests qui s’imposent.

Le médecin interroge le patient sur les événements menant à l’épisode d’évanouissement. Il demande au patient s’il faisait de l’exercice, se disputait, ou était dans une situation potentiellement émotionnelle. Il demande au patient s’il était allongé ou debout, et, s’il était debout, pendant combien de temps. Il lui demande également s’il a observé des symptômes immédiatement avant et après l’événement, y compris s’il éprouvait une sensation de vertige ou s’il était étourdi, ou s’il souffrait de nausées, sueurs, vision trouble ou vision en tunnel, picotements sur les lèvres ou sur le bout des doigts, douleur thoracique, ou palpitations.

Le médecin demande également aux personnes présentes de décrire l’épisode. Un évanouissement soudain sans symptômes avertisseurs ou sans déclencheur apparent suggère un trouble cardiaque. Si l’évanouissement est précédé d’une brève période de symptômes comme une sensation de vertige, des nausées, des bâillements, une vision trouble, ou des sueurs, et se produit durant une situation pénible ou désagréable, il s’agit probablement d’une syncope vaso-vagale, qui n’est pas dangereuse.

Le médecin se renseigne au sujet des étourdissements ou des évanouissements antérieurs ainsi que d’autres troubles, médicaments, ou symptômes potentiellement liés à l’évanouissement. Le médecin vérifie également que le patient n’a pas été blessé en s’évanouissant.

Le médecin mesure alors les signes vitaux du patient. Le rythme cardiaque et la pression artérielle sont mesurés sur le patient allongé et après 3 minutes de position verticale. Le médecin écoute le cœur pour détecter des signes d’anomalie des valvules cardiaques ou du flux sanguin. Il effectue un examen neurologique pour détecter la présence de signes d’accident vasculaire cérébral.

Tableau
icon

Examens

Des tests sont généralement effectués sauf si le patient a subi un déclencheur émotionnel inoffensif évident et se sent relativement bien Les médecins choisissent les tests en fonction de la cause suspecte.

  • Électrocardiographie (ECG)

  • ECG continu ambulatoire (moniteur Holter ou enregistreur d’événement)

  • Mesure du taux d’oxygène sanguin (oxymétrie de pouls)

  • Détermination de la glycémie par piqûre au bout du doigt

  • Parfois, une échographie du cœur (échocardiographie)

  • Parfois, un test de la table basculante

  • Parfois, analyses de sang

  • Rarement, une imagerie du système nerveux central (cerveau et moelle épinière)

En général, si l’évanouissement entraîne une lésion ou se produit plusieurs fois (notamment en un court laps de temps), une évaluation plus approfondie s’impose. L’imagerie du cœur et du cerveau ne se fait pas systématiquement à moins que le médecin ne soupçonne un problème cardiaque ou cérébral.

Les personnes potentiellement atteintes de troubles cardiaques, notamment un infarctus du myocarde, un trouble du rythme cardiaque, ou une anomalie des valvules cardiaques, sont généralement évaluées à l’hôpital.

Un ECG Électrocardiographie L’électrocardiographie (ECG) est un procédé rapide, simple et indolore, qui consiste à amplifier et enregistrer les impulsions électriques traversant le cœur. Cet enregistrement, l’électrocardiogramme... en apprendre davantage Électrocardiographie est effectué. L’ECG peut indiquer un trouble du rythme cardiaque ou un autre problème cardiaque mais est parfois normal si l’anomalie du rythme cardiaque s’est résolue. Les médecins hospitalisent parfois le patient pour surveiller son activité cardiaque pendant 24 heures. Moins souvent, les médecins peuvent demander à la personne de porter un petit moniteur cardiaque à domicile (appelé ECG ambulatoire continu Électrocardiographie ambulatoire continue Une électrocardiographie (ECG) standard enregistre l’activité électrique du cœur pendant quelques secondes seulement. Elle peut détecter des anomalies qui sont constantes ; cependant, parfois... en apprendre davantage ). Sinon, dans de rares cas, les médecins peuvent implanter un dispositif d’enregistrement sous la peau.

Le taux d’oxygène dans le sang est mesuré. Une oxymétrie de pouls est effectuée durant ou immédiatement après un épisode pour détecter un faible taux d’oxygène dans le sang (pouvant indiquer un caillot sanguin). Si le taux d’oxygène sanguin est faible, les médecins effectuent une tomodensitométrie (TDM) ou une scintigraphie pulmonaire pour détecter la présence d’un caillot sanguin.

Des analyses de laboratoire sont effectuées si les résultats de l’examen clinique suggèrent qu’elles sont nécessaires. Toutefois, toutes les femmes en âge de procréer doivent subir un test de grossesse.

Un test de la table basculante Test de la table basculante Le test de la table basculante est généralement recommandé chez les patients sujets à des évanouissements (syncopes) de cause inconnue et qui n’ont pas de maladie cardiaque organique (comme... en apprendre davantage Test de la table basculante est parfois effectué chez les personnes qui s’évanouissent en se levant. Il permet également d’évaluer un évanouissement causé par l’exercice physique si une échocardiographie ou des épreuves de stress à l’effort n’en révèlent pas la cause.

Des épreuves d’effort Épreuve d’effort Exposer le cœur à un effort (par l’activité physique ou en administrant des stimulants pour le forcer à battre plus rapidement et plus fort) permet d’identifier une maladie des artères coronaires... en apprendre davantage Épreuve d’effort sont effectuées quand les médecins suspectent une anomalie du rythme cardiaque causée par l’activité physique. Elles sont souvent effectuées par les patients présentant des symptômes induits par l’effort.

Les examens électrophysiologiques (EP) Examen électrophysiologique L’examen électrophysiologique permet d’évaluer les troubles graves du rythme ou de la conduction électrique cardiaques (voir Présentation des troubles du rythme cardiaque). Pour les personnes... en apprendre davantage comprennent des examens qui enregistrent l’activité électrique et les voies électriques du cœur au moyen de fils passant à travers les vaisseaux sanguins dans le cœur. Les examens EP sont parfois réalisés si les autres examens n’identifient pas de troubles du rythme cardiaque chez les personnes sujettes à des épisodes récurrents d’évanouissements inexpliqués, présentant des signes avant-coureurs inexpliqués ou ayant des antécédents d’insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque (IC) L’insuffisance cardiaque est un trouble dans lequel le cœur est incapable de faire face aux demandes du corps, ce qui entraîne une réduction du flux sanguin, un retour (congestion) de sang dans... en apprendre davantage Insuffisance cardiaque (IC) due à une crise cardiaque.

Traitement de l’évanouissement

Le traitement spécifique dépend de la cause. Par exemple, la pose d’un stimulateur cardiaque et/ou d’un défibrillateur peut s’avérer nécessaire chez les personnes dont les évanouissements sont causés par un rythme cardiaque anormal.

Les personnes qui voient quelqu’un s’évanouir doivent vérifier si la personne respire. Si elle ne respire pas, les personnes présentes doivent appeler une aide médicale d’urgence et commencer une réanimation cardiopulmonaire L’arrêt cardiaque est ce qui se passe lorsqu’une personne meurt. Le cœur arrête de pomper le sang et l’oxygène vers les organes, le cerveau et les tissus. Les personnes peuvent parfois être... en apprendre davantage (RCP), y compris l’application d’un défibrillateur externe automatisé Traitement de premiers secours L’arrêt cardiaque est ce qui se passe lorsqu’une personne meurt. Le cœur arrête de pomper le sang et l’oxygène vers les organes, le cerveau et les tissus. Les personnes peuvent parfois être... en apprendre davantage Traitement de premiers secours (DEA) si disponible. Dès que le patient arrive à l’hôpital, les médecins traitent la cause de l’évanouissement avec des médicaments ou des mesures appropriées, comme une défibrillation cardiaque à courant direct pour relancer le cœur, ou des médicaments ou une intervention chirurgicale pour ouvrir les artères obstruées.

Une personne qui respire doit rester allongée. Si elle se met trop rapidement en position assise, elle risque de s’évanouir à nouveau.

Aspects essentiels concernant les personnes âgées

Les personnes âgées sont particulièrement susceptibles de s’évanouir, car le flux sanguin vers le cerveau diminue avec l’âge. La cause la plus fréquente d’évanouissement chez les personnes âgées est le fait que la pression artérielle ne peut pas s’ajuster assez rapidement quand la personne se met debout. Le flux sanguin diminue car les artères deviennent plus rigides et moins capables de s’ajuster rapidement, l’inactivité physique réduit l’activité musculaire qui force le sang à travers les veines et de nouveau vers le cœur, et la maladie cardiaque réduit l’efficacité du pompage cardiaque.

Chez les personnes âgées, l’évanouissement a souvent plusieurs causes. Par exemple, si la personne prend plusieurs médicaments pour traiter des troubles cardiaques ou une hypertension artérielle et assiste à une messe longue et émotionnelle debout dans une église où il fait très chaud, elle risque de s’évanouir ; un seul facteur n’est toutefois pas suffisant pour causer l’évanouissement.

Points clés concernant l’évanouissement

  • L’évanouissement résulte généralement d’une irrigation insuffisante du cerveau.

  • La plupart des causes d’évanouissement ne sont pas graves.

  • Certaines causes moins fréquentes sont graves ou potentiellement mortelles.

  • Si l’évanouissement a un déclencheur apparent (une forte émotion, par exemple), est précédé de symptômes (comme une sensation de vertige, des nausées, ou des sueurs), et prend quelques minutes pour se rétablir, il s’agit probablement d’une syncope vaso-vagale qui n’est pas grave.

  • Un évanouissement dû à des troubles du rythme cardiaque survient généralement brutalement et est suivi d’une récupération rapide.

  • Les médecins peuvent demander à la personne qui s’est évanouie d’éviter de conduire et d’utiliser des machines jusqu’à ce que la cause de son évanouissement soit déterminée et traitée car, s’il est causé par un trouble cardiaque non identifié, le prochain épisode risque d’être mortel.

  • Si l’évanouissement est causé par un rythme cardiaque lent, un stimulateur cardiaque peut s’avérer nécessaire.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Douleur dans les membres
Quelle est la cause la plus fréquente de douleur dans le bras sans lien avec une lésion ou une sollicitation excessive ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE