Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Onychomycose

(Tinea Unguium)

Par

Chris G. Adigun

, MD, Dermatology & Laser Center of Chapel Hill

Dernière révision totale déc. 2019| Dernière modification du contenu déc. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

L’onychomycose est une infection mycosique des ongles.

Environ 10 % des personnes ont une onychomycose, qui affecte plus souvent les ongles des orteils que les ongles de la main. Elle est davantage répandue chez les personnes âgées, particulièrement les hommes et les personnes ayant une mauvaise circulation dans les pieds (maladie artérielle périphérique [ Soins des pieds]), diabète ( Maladies du pied et diabète), système immunitaire affaibli (en raison d’un trouble ou d’un médicament), pied d’athlète ou dystrophies unguéales.

L’onychomycose réapparaît souvent, et ce même après un traitement prolongé.

Causes

La plupart des cas sont causés par des dermatophytes. Les dermatophytes sont des moisissures (un type de champignons). Le champignon peut être contracté par contact avec une personne infectée ou avec une surface où se trouve le champignon, comme le sol de la salle de bains.

Symptômes

Les ongles infectés ont un aspect anormal mais ne sont ni prurigineux ni douloureux. Dans les infections bénignes, les ongles présentent des taches de décoloration blanches ou jaunes. Une desquamation crayeuse, blanche, se propage lentement sous la surface de l’ongle. Dans les infections plus sévères, les ongles s’épaississent et semblent déformés et décolorés. Ils peuvent se détacher du lit unguéal ( Tumeurs des ongles). En règle générale, les débris unguéaux infectés s’accumulent sous le bord libre.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Examen des débris de l’ongle ou d’un ongle coupé

Le diagnostic est généralement basé sur l’aspect des ongles. Pour confirmer le diagnostic d’onychomycose, les médecins peuvent devoir examiner un échantillon des débris unguéaux au microscope et parfois le mettre en culture pour déterminer le type de champignon en cause, ou couper une partie de l’ongle et réaliser un test de réaction en chaîne par polymérase (PCR). Le test de PCR est utilisé pour produire de nombreuses copies d’un gène du champignon, ce qui facilite son identification.

Traitement

  • Antimycosiques oraux

  • Parfois, médicaments antifongiques locaux

  • Éventuellement traitement au laser

Ces infections mycosiques sont difficiles à traiter, mais n’entraînent généralement pas de complications. Un traitement est donc recommandé uniquement si des symptômes sont particulièrement sévères ou gênants, ou si les personnes sont exposées à un risque de complications. Par exemple, les personnes diabétiques ou atteintes d’une maladie vasculaire périphérique ou d’onychomycose peuvent développer une infection potentiellement grave de la peau et des tissus mous des pieds et des jambes (appelée cellulite).

Antimycosiques oraux

Si un traitement est nécessaire, les médecins doivent généralement prescrire un médicament à prendre par voie orale, tel que la terbinafine, le fluconazole ou l’itraconazole. Ces médicaments antifongiques sont administrés pendant une longue période, généralement au moins plusieurs mois. Cependant, l’ongle ne paraîtra pas normal jusqu’à ce qu’un nouvel ongle sain ait poussé, ce qui peut prendre 12 à 18 mois. L’état de l’ongle déformé ou décoloré existant ne s’améliore pas, mais le nouvel ongle qui pousse doit avoir un aspect normal.

Traitements locaux

Le ciclopirox, un antimycosique mélangé à un vernis à ongles, n’est pas très efficace s’il n’est pas associé à des médicaments par voie orale. L’éfinaconazole et le tavaborole sont de nouveaux antimycosiques pouvant être appliqués directement sur l’ongle (localement). Ils ne sont pas aussi efficaces que les médicaments par voie orale, mais ils peuvent augmenter les chances de guérison de l’infection lorsqu’ils sont pris avec un médicament par voie orale. Ils peuvent également être utilisés par les personnes qui ne peuvent pas prendre les médicaments par voie orale.

Traitements non pharmacologiques

Le traitement par laser n’a pas prouvé son efficacité dans le cadre de l’onychomycose.

Soins des pieds

Pour réduire le risque de récurrence, les ongles doivent être coupés court, les pieds doivent être séchés après la toilette (y compris entre les orteils), des chaussettes absorbantes doivent être portées et une poudre ou une crème antimycosique doit être utilisée. Les vieilles chaussures peuvent contenir une concentration élevée de spores mycosiques. Il convient donc de ne pas en porter.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
SPORANOX
LAMISIL
DIFLUCAN
LOPROX, PENLAC
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Cancer de la peau
Vidéo
Cancer de la peau
La peau est l’organe le plus étendu du corps humain. Elle remplit de nombreuses fonctions...
Modèles 3D
Tout afficher
Poussée lymphangitique
Modèle 3D
Poussée lymphangitique

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE