Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Maladie

Présentation de la nutrition

Par

Adrienne Youdim

, MD, David Geffen School of Medicine at UCLA

Revue/Révision complète déc. 2021
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
Ressources liées au sujet

La nutrition est le processus par lequel les substances nutritives sont consommées, absorbées et utilisées par l’organisme, pour la croissance, le développement et le maintien de la vie.

Pour être correctement nourrie, une personne doit avoir une alimentation saine, c’est-à-dire qu’elle doit consommer une grande variété de substances nutritives, également appelées nutriments, substances contenues dans les divers aliments qui nourrissent l’organisme. Un régime sain permet de maintenir un poids et une composition corporelle (pourcentage de graisse et de muscle dans l’organisme) adaptés pour accomplir les activités physiques et mentales quotidiennes et pour minimiser le risque de maladie et d’affections invalidantes.

Les Recommandations nutritionnelles pour les Américains sur la période 2020–2025, 9e édition du ministère américain de l’Agriculture (U.S. Department of Agriculture, USDA) indiquent que : « Un régime alimentaire sain se compose de formes d’aliments et de boissons riches en nutriments, issues de tous les groupes alimentaires, en quantités recommandées et dans le respect des limites caloriques. » Selon ces recommandations, les principaux éléments qui constituent un régime alimentaire sain comprennent :

  • Légumes de tous types et couleurs (y compris les haricots et les légumineuses, comme les pois et les lentilles)

  • Fruits, en particulier les fruits entiers

  • Céréales, dont la moitié au moins sous forme de céréales complètes

  • Produits laitiers, y compris le lait, le yaourt et le fromage sans matières grasses ou à faible teneur en matières grasses, et/ou leurs versions sans lactose et les yaourts et boissons au soja enrichis comme alternatives.

  • Aliments protéinés, notamment les viandes maigres, la volaille et les œufs ; les fruits de mer ; les haricots, les pois et les lentilles ; les noix, les graines et les produits à base de soja

  • Huiles, notamment les huiles végétales et celles contenues dans les aliments, comme les fruits de mer et les noix

Évaluation du statut nutritionnel

Pour déterminer si la quantité de nutriments consommés est appropriée, les médecins interrogent les personnes au sujet de leurs habitudes alimentaires et évaluent par un examen clinique leur composition corporelle et le fonctionnement de leur organisme.

La taille et le poids sont mesurés, et l’indice de masse corporelle (IMC) est calculé. L’IMC s’obtient en divisant le poids (en kilogrammes) par le carré de la taille (en mètres). Un IMC compris entre 18,5 et 24,9 est généralement considéré comme normal ou sain pour les hommes et les femmes. Aux États-Unis et dans d’autres pays industrialisés, de nombreuses personnes ont un IMC supérieur à 24. Le maintien d’un poids correct est important pour la santé physique et psychologique. Un abaque de taille/poids standard peut être utilisé comme référence, mais l’IMC est plus fiable.

Toutefois, l’IMC ne tient pas compte des différences de composition corporelle Composition corporelle La nutrition est le processus par lequel les substances nutritives sont consommées, absorbées et utilisées par l’organisme, pour la croissance, le développement et le maintien de la vie. Pour... en apprendre davantage . Le tour de taille peut être mesuré à la place ; la graisse au niveau du ventre constitue parfois une mesure plus précise de l’excès de poids ou de la graisse nocive qui se dépose dans les organes internes et qui tend à prédire le risque de maladie cardiaque et de troubles métaboliques.

Les taux de nombreux nutriments peuvent être mesurés dans le sang, à l’intérieur de certaines cellules, et parfois dans les tissus. La mesure du niveau d’albumine, la principale protéine du sang, peut par exemple aider à déterminer si une personne a une carence en protéines. Les taux de nutriments baissent quand l’alimentation est inadaptée. Cependant, le fait que ces mesures indiquent de manière fiable l’état nutritionnel peut dépendre de ce que la mesure reflète (par ex., à l’intérieur des cellules ou dans le sang), car les taux cellulaires de nutriments peuvent refléter davantage le nutriment utilisable ou disponible, par opposition à la quantité qui est transportée dans le sang.

Composition corporelle

La composition corporelle fait généralement référence à la proportion de graisse et de muscles dans le corps, généralement exprimée en pourcentage de graisse corporelle. La composition corporelle est parfois estimée en :

  • Mesurant de l’épaisseur des plis cutanés

  • Réalisant une analyse de l’impédance bioélectrique

Il existe des manières plus précises de déterminer ce pourcentage, comme de peser une personne dans l’eau (poids hydrostatique) ou d’effectuer une absorptiométrie biphotonique (DXA), une tomodensitométrie (TDM) et une imagerie par résonance magnétique (IRM). Cependant, ces méthodes plus précises ne sont pas faciles à utiliser, peuvent être coûteuses, exposent les personnes à des rayonnements inutiles (TDM) et ne sont pas toujours facilement disponibles. Elles sont utilisées principalement à des fins de recherche.

Épaisseur du pli cutané : La composition corporelle peut être estimée en mesurant la quantité de graisse sous-cutanée (épaisseur du pli cutané). On étire un pli de peau à la partie postérieure du membre supérieur gauche (pli tricipital) et on le mesure avec un calibreur. Un pli cutané d’environ 1,25 cm chez l’homme et 2,5 cm chez la femme est considéré comme normal. Cette mesure associée à celle de la circonférence du haut du bras gauche permet d’évaluer la quantité de muscle squelettique de l’organisme (masse maigre).

Analyse de l’impédance bioélectrique : Ce test mesure la résistance des tissus à un courant électrique de basse tension, non perceptible par les personnes. Habituellement, les personnes sont en position debout, pieds nus, sur des plateaux métalliques, et le courant électrique, qu’elles ne sentent pas, passe par un pied et ressort par l’autre. La graisse et l’os ont une résistance électrique supérieure à celle du tissu musculaire. En mesurant la résistance au courant électrique, les médecins peuvent estimer le pourcentage de graisse corporelle. Cet examen est réalisé en une minute seulement.

Pesée hydrostatique : Les personnes sont pesées sous l’eau dans un petit bassin et ce poids est comparé à leur poids sur la terre ferme. Le tissu osseux et le tissu musculaire sont plus denses que l’eau, donc une personne qui a un fort pourcentage de tissu maigre est plus lourde dans l’eau qu’une personne qui a un fort pourcentage de masse grasse. Bien que cette méthode soit considérée comme la plus précise, sa mise en œuvre requiert un équipement spécifique qui n’est pas facilement disponible, ainsi qu’un temps considérable et un personnel spécialisé.

Absorptiométrie à rayons X à double niveau d’énergie (DEXA) : cette technique d’imagerie détermine avec précision la quantité et la répartition de la graisse corporelle. La technique DEXA utilise une très faible dose de rayonnement et ne présente aucun danger. Mais elle est trop coûteuse pour être utilisée de manière systématique.

La TDM et l’IRM, bien qu’elles ne soient pas systématiquement disponibles dans le seul but d’améliorer la santé, permettent d’obtenir l’analyse de la composition corporelle la plus détaillée et la plus précise, car elles permettent de déterminer plus précisément la quantité de graisse présente dans les tissus, y compris à l’intérieur des muscles et des organes, et de différencier la graisse abdominale et interne des organes (viscérale), plus nocive, de la graisse sous-cutanée, moins nocive.

Tableau

Composants du régime alimentaire

Les nutriments sont en général classés en deux catégories :

L’organisme a besoin de 1 millilitre d’eau pour chaque calorie d’énergie dépensée, soit une quantité d’environ 2,5 litres (2 500 millilitres) d’eau par jour. Les besoins en eau peuvent être satisfaits par l’eau naturellement contenue dans de nombreux aliments, en buvant des jus de fruit ou de légume, du café ou du thé sans caféine, ainsi que de l’eau. Les boissons alcoolisées et les cafés, thés et sodas qui contiennent de la caféine font uriner davantage, et sont par conséquent moins utiles.

Les aliments consommés chaque jour contiennent jusqu’à 100 000 substances. Cependant, seules 300 de ces substances sont définies comme nutriments, dont seulement 45 comme nutriments essentiels :

Les nutriments essentiels ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme, ils doivent être apportés par l’alimentation.

Les aliments contiennent également des additifs Additifs et contaminants alimentaires Les additifs et les contaminants sont souvent des composants des aliments industrialisés, préparés ou emballés. Les aliments non industrialisés peuvent également être contaminés par la pollution... en apprendre davantage (entre autres, conservateurs, émulsifiants, antioxydants et stabilisateurs) destinés à améliorer la production, la transformation, la conservation et le conditionnement des aliments.

Focus sur le vieillissement : Nutrition

Un régime alimentaire désigne tout ce qu’une personne mange, quel qu’en soit l’objectif. Le régime idéal pour les personnes âgées n’a pas été déterminé. Pourtant, en vieillissant, les personnes peuvent gagner à adapter certains aspects de leur régime, en tenant compte de la manière dont l’organisme change au cours du vieillissement. Aucun changement ne s’impose pour certains nutriments, comme les glucides et les lipides.

Les personnes âgées sont davantage susceptibles d’avoir des troubles ou de prendre des médicaments qui peuvent changer les besoins nutritionnels de l’organisme, ou la capacité de l’organisme à remplir ces besoins. Les troubles et les médicaments peuvent diminuer l’appétit ou gêner l’absorption des nutriments. Lorsque les personnes âgées consultent leur médecin, elles devraient lui demander si leurs troubles ou leurs médicaments ont une quelconque répercussion sur leur nutrition.

Informations supplémentaires

Les ressources suivantes, en anglais, peuvent être utiles. Veuillez noter que LE MANUEL n’est pas responsable du contenu de ces ressources.

  • Recommandations nutritionnelles pour les Américains sur la période 2020–2025, 9e édition : Recommandations nutritionnelles du ministère américain de l’Agriculture (USDA) et du ministère américain de la Santé et des Services Sociaux par étape de la vie, de la naissance à l’âge adulte

  • Programme MyPlate : Le système d’orientation alimentaire de l’USDA, qui encourage une alimentation saine comprenant une variété de fruits, de légumes, de céréales, d’aliments protéinés, de produits laitiers et d’alternatives à base de soja enrichies

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE