Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Infection à Helicobacter pylori

(Infection par H. pylori)

Par

Nimish Vakil

, MD, University of Wisconsin School of Medicine and Public Health

Dernière révision totale mars 2020| Dernière modification du contenu mars 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

L’infection à Helicobacter pylori (H. pylori) est une infection bactérienne qui entraîne une inflammation de l’estomac (gastrite), un ulcère gastroduodénal et certains types de cancer de l’estomac.

  • L’infection est provoquée par un type de bactérie appelée Helicobacter pylori (H. pylori).

  • Lorsque les symptômes de l’infection par H. pylori apparaissent, ils comprennent une indigestion et une douleur ou une sensation de gêne dans le haut de l’abdomen.

  • Le diagnostic repose souvent sur les résultats d’un test d’haleine et d’un examen de l’estomac à l’aide d’une sonde d’observation souple (endoscopie haute).

  • Le traitement repose sur l’utilisation d’antibiotiques et un inhibiteur de la pompe à protons.

L’infection à Helicobacter pylori est la cause la plus fréquente de gastrite et d’ulcère gastroduodénal dans le monde. L’infection est très fréquente et augmente avec l’âge. À l’âge de 60 ans, environ 50 % des personnes sont infectées. Néanmoins, selon de récentes études le nombre de jeunes gens infectés par H. pylori a diminué. L’infection est plus fréquente dans la population noire, hispanique et asiatique.

H. pylori peut être présent dans les selles, la salive et la plaque dentaire. H. pylori peut être transmis d’une personne à l’autre, en particulier si les personnes infectées ne se lavent pas soigneusement les mains après une émission de selles. Parce que les personnes peuvent aussi propager les bactéries en embrassant ou par un contact étroit avec d’autres personnes, les infections ont tendance à foisonner dans les familles et chez les personnes qui vivent en maison de santé et dans d’autres établissements encadrés.

Le saviez-vous ?

  • Certaines bactéries, appelées Helicobacter pylori, sont la cause la plus fréquente de gastrites et d’ulcères gastroduodénaux.

H. pylori prolifère dans la couche de mucus qui protège la muqueuse de l’estomac, où il est moins exposé aux sécrétions acides de ce dernier. En outre, H. pylori produit de l’ammoniaque, qui contribue à le protéger de l’acide gastrique et lui permet de perturber la couche de mucus et d’y pénétrer.

Complications de l’infection à H. pylori

Presque toutes les personnes infectées par H. pylori présentent une inflammation de l’estomac (gastrite), qui peut affecter la totalité de l’estomac ou seulement sa partie inférieure (antre). L’infection peut parfois entraîner une gastrite érosive, voire un ulcère de l’estomac (gastrique).

H. pylori contribue à la formation d’ulcères par l’augmentation de la production d’acide, en perturbant les mécanismes de protection normaux de l’estomac contre l’acide gastrique et en produisant des toxines.

L’infection à long terme par H. pylori accroît le risque de cancer de l’estomac.

Symptômes

Seules 20 % des personnes atteintes d’une gastrite provoquée par une infection à H. pylori développent des symptômes ou des complications comme un ulcère gastroduodénal de l’estomac ou du duodénum.

Toutefois, chez les personnes qui développent effectivement des symptômes dus à une infection à H. pylori, ceux-ci sont typiques d’une gastrite et comprennent indigestion, ainsi que douleur ou sensation de gêne dans le haut de l’abdomen.

Les ulcères dus à l’infection par H. pylori provoquent des symptômes similaires à ceux des ulcères causés par d’autres troubles, en particulier une douleur située dans la partie supérieure de l’abdomen.

Diagnostic

  • Épreuve respiratoire ou analyses des selles

  • Parfois, endoscopie haute

H. pylori peut être détecté par des examens utilisant l’air expiré ou des échantillons de selles.

Les médecins utilisent parfois une sonde d’observation souple (endoscope) pour réaliser une endoscopie haute afin d’obtenir un échantillon (biopsie) de la muqueuse de l’estomac. Une analyse de l’échantillon peut être effectuée pour dépister H. pylori avec diverses méthodes.

Pronostic

Le risque qu’un ulcère gastroduodénal causé par une infection à H. pylori récidive dans les 3 ans est supérieur à 50 % chez les personnes qui n’ont pas été traitées par des antibiotiques. Ce pourcentage diminue à moins de 10 % chez les patients qui ont reçu des antibiotiques. De plus, le traitement de l’infection par H. pylori peut guérir des ulcères résistant aux traitements précédemment tentés.

Traitement

  • Antibiotiques et un inhibiteur de la pompe à protons

  • Après le traitement, analyses pour confirmer l’éradication de l’infection à H. pylori

Les traitements le plus utilisés pour l’infection à H. pylori comprennent un inhibiteur de la pompe à protons pour réduire la production d’acide gastrique, deux antibiotiques, ainsi que du sous-salicylate de bismuth, dans certains cas, pour tuer l’agent infectieux. Un inhibiteur de la pompe à protons, qui peut être le lansoprazole, l’oméprazole, le pantoprazole, le rabéprazole ou l’ésoméprazole est administré. Ces médicaments peuvent provoquer des diarrhées, une constipation et des céphalées. Plusieurs antibiotiques différents peuvent être utilisés, notamment l’amoxicilline, la clarithromycine, le métronidazole et la tétracycline. Tous ces antibiotiques peuvent altérer le goût et provoquer des nausées, et l’amoxicilline, la clarithromycine et la tétracycline peuvent provoquer une diarrhée. Le sous-salicylate de bismuth peut provoquer une constipation et une coloration foncée de la langue et des selles.

Les médecins confirment généralement la réussite du traitement en répétant les tests de l’haleine, les analyses de selles ou l’endoscopie environ 4 semaines après la fin du traitement.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
PROTONIX
PREVACID
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Coloscopie : Prélèvement d’un échantillon de biopsie
Vidéo
Coloscopie : Prélèvement d’un échantillon de biopsie
La coloscopie est une forme d’endoscopie utilisée pour visualiser le gros intestin. Initialement...
Modèles 3D
Tout afficher
Ulcères gastroduodénaux
Modèle 3D
Ulcères gastroduodénaux

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE