Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Varices œsophagiennes

Par

Parswa Ansari

, MD, Hofstra Northwell-Lenox Hill Hospital, New York

Dernière révision totale déc. 2019| Dernière modification du contenu déc. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Les varices œsophagiennes sont des veines dilatées dans l’œsophage, susceptibles de provoquer des hémorragies graves.

  • Les varices œsophagiennes sont dues à une hypertension dans les vaisseaux sanguins à l’intérieur et autour du foie (hypertension portale).

  • Les varices œsophagiennes sont généralement asymptomatiques, mais peuvent saigner spontanément.

  • Le saignement peut être très grave et entraîner un choc ou, rarement, le décès.

  • Les médecins diagnostiquent et traitent les varices œsophagiennes par endoscopie.

Des varices peuvent également se former dans la partie supérieure de l’estomac à proximité de l’endroit où commence l’œsophage. Il s’agit des varices gastriques, qui provoquent des symptômes similaires.

Causes

Les varices œsophagiennes sont provoquées par

La veine porte est la grosse veine qui transporte le sang des intestins et d’autres organes abdominaux tels que la rate, le pancréas et la vésicule biliaire, jusqu’au foie. L’hypertension dans la veine porte est appelée hypertension portale. La cause la plus fréquente de l’hypertension portale est l’apparition de tissus cicatriciels dans le foie due à une cirrhose.

Anatomie du foie et de la vésicule biliaire

La veine porte reçoit le sang provenant de l’intestin, de la rate, du pancréas et de la vésicule biliaire et le transporte jusqu’au foie. Après son entrée dans le foie, la veine porte se divise en une branche droite et une branche gauche, puis en rameaux plus petits qui traversent le foie. Quand le sang quitte le foie, il revient de nouveau dans la circulation systémique par les veines hépatiques.

Anatomie du foie et de la vésicule biliaire

L’hypertension portale entraîne la formation de nouvelles veines (dites collatérales) qui court-circuitent le foie. Ces veines relient directement les vaisseaux portes aux veines qui éliminent le sang du foie jusque dans la circulation générale. Les vaisseaux collatéraux se développent dans des zones spécifiques. Les plus importants se situent dans la partie inférieure de l’œsophage et dans la partie supérieure de l’estomac. À cet endroit, les vaisseaux s’agrandissent et deviennent tortueux, c’est-à-dire qu’ils se transforment en veines variqueuses dans l’œsophage (varices œsophagiennes) ou dans l’estomac (varices gastriques). Ces vaisseaux élargis sont fragiles et ont tendance à saigner. Il n’y a généralement pas de déclencheur évident expliquant le saignement.

Symptômes

Les personnes atteintes de varices œsophagiennes ne présentent généralement aucun symptôme jusqu’à ce que les varices se mettent à saigner. Les personnes vomissent alors du sang rouge vif, parfois en grandes quantités. Le saignement est indolore. Les personnes qui perdent beaucoup de sang peuvent présenter des signes de choc, y compris la sensation d’étourdissement, de faiblesse et des suées. Leur cœur peut battre rapidement et leur pression artérielle peut être basse.

Diagnostic

  • Endoscopie

Les médecins suspectent un saignement des varices œsophagiennes lorsqu’une personne atteinte d’une maladie hépatique chronique confirmée, en particulier si c’est une cirrhose, commence à vomir du sang. Les médecins insèrent une sonde d’observation souple (endoscope) dans la bouche de la personne pour examiner l’œsophage. S’ils voient des varices, ils peuvent utiliser l’endoscope pour traiter la personne en arrêtant le saignement.

Traitement

  • Liquides administrés par voie intraveineuse et parfois transfusion sanguine

  • Traitements endoscopiques pour arrêter le saignement

  • Octréotide par voie intraveineuse

  • Parfois, shunt portosystémique

Les personnes présentant un saignement variqueux ont généralement besoin de liquides par voie intraveineuse pour compenser la perte de sang. En cas de perte importante de sang, elles peuvent avoir besoin d’une transfusion sanguine.

Pendant l’endoscopie, les médecins peuvent traiter la personne pour arrêter le saignement. Le plus souvent, les médecins appliquent des bandages autour des varices pour les refermer (procédure appelée placement de bandages endoscopiques). Parfois, ils injectent des substances dans les varices, qui les ferment (procédure appelée sclérothérapie par injection). En même temps, les médecins peuvent administrer par voie intraveineuse de l’octréotide ou de la vasopressine pour arrêter le saignement.

Si les saignements continuent malgré ces traitements, les médecins peuvent effectuer une procédure appelée shunt portosystémique. Cette procédure relie la veine porte ou l’une de ses branches à une veine de la circulation systémique et permet de dévier une grande partie du sang qui se dirige normalement vers le foie afin qu’il le contourne. Ce pontage (appelé shunt) réduit la pression dans la veine porte de sorte que le saignement soit plus facile à contrôler. Il existe plusieurs types de shunt portosystémique : L’un est appelé shunt portosystémique intrahépatique transjugulaire (TIPS) et consiste à introduire un cathéter à l’aide d’une aiguille sous repérage radiologique dans une veine du cou jusqu’aux veines hépatiques. Le cathéter est utilisé pour créer un passage direct (shunt) entre la veine porte (ou l’une de ses branches) et l’une des veines hépatiques. Les shunts portosystémiques sont parfois créés chirurgicalement.

Si une hémorragie grave met en danger immédiat la vie d’une personne en attente de subir une procédure de shunt, les médecins peuvent placer une sonde dotée de ballons dans l’œsophage de la personne. Les ballons sont gonflés pour comprimer les varices, ce qui maîtrise le saignement. Cette sonde est une mesure temporaire.

Même après un traitement efficace, les varices œsophagiennes peuvent saigner à nouveau, en particulier si la maladie hépatique de la personne reste active. Les médecins peuvent administrer des médicaments tels que des bêtabloquants pour aider à contrôler l’hypertension portale, mais les personnes qui continuent à avoir des problèmes peuvent avoir besoin d’une greffe de foie.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Endoscopie : Visualisation de l’estomac
Vidéo
Endoscopie : Visualisation de l’estomac
On utilise l’endoscopie pour visualiser un cancer de l’estomac. À la fin de la vidéo, on peut...
Modèles 3D
Tout afficher
Gros intestin
Modèle 3D
Gros intestin

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE