Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Amnésie

Par

Juebin Huang

, MD, PhD, Memory Impairment and Neurodegenerative Dementia (MIND) Center, University of Mississippi Medical Center

Dernière révision totale févr. 2019| Dernière modification du contenu févr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

L’amnésie est une perte partielle ou totale de la capacité à se souvenir des expériences ou des événements survenus au cours des dernières secondes, des derniers jours ou plus loin dans le temps.

  • Comme de nombreuses régions du cerveau sont impliquées dans la mémoire, les lésions entraînant une amnésie peuvent toucher quasiment toutes les régions du cerveau.

  • La cause de l’amnésie est seulement partiellement comprise.

  • La durée de la perte de mémoire dépend de la sévérité de la lésion qui en est à l’origine.

  • Les médecins évaluent la perte de mémoire en posant de simples questions et en réalisant des examens formels de mémoire.

  • La cause de la perte de mémoire est traitée, lorsque c’est possible.

La perte de mémoire peut faire partie des catégories suivantes :

  • Rétrograde : amnésie concernant les événements précédant la cause de l’amnésie

  • Antérograde : amnésie concernant les événements suivant la cause de l’amnésie

  • Amnésie sensorielle : amnésie liée aux événements traités par un sens, tel que l’ouïe

La perte de mémoire implique plus souvent des faits que des compétences acquises.

Le moment auquel se produit la perte de souvenirs varie de quelques secondes avant l’amnésie à quelques jours, concernant des souvenirs plus lointains (mémoire lointaine ou à long terme).

Le traitement des souvenirs implique :

  • La prise de nouvelles informations (enregistrement)

  • La mise en relation de nouvelles informations avec les souvenirs déjà stockés dans le cerveau, avec des images mentales, ou avec d’autres éléments qui peuvent aider à les récupérer (codage)

  • Le rappel des souvenirs (retranscription)

Les mécanismes cérébraux pour la mémorisation des informations et la retranscription des informations mémorisées sont principalement situés au niveau du lobe temporal et du lobe frontal, mais de nombreuses zones du cerveau sont impliquées dans la mémoire. Par exemple, l’hippocampe, localisé profondément dans le cerveau, est impliqué dans la formation de nouveaux souvenirs et la retranscription de souvenirs stockés. L’hippocampe fait partie du système limbique, qui contrôle l’expérience et l’expression des émotions. L’hippocampe aide donc à relier les souvenirs aux émotions ressenties lors de leur formation.

Les émotions qui naissent dans le système limbique peuvent influencer à la fois le stockage des souvenirs et leur retranscription. Le système limbique comprend une partie du cervelet et quelques structures profondes du cerveau. Les zones qui sont responsables de la vigilance et de la conscience dans le tronc cérébral contribuent également à la mémorisation.

La mémorisation impliquant de nombreuses fonctions cérébrales liées entre elles, les lésions cérébrales touchant n’importe quelle région ou presque peuvent être à l’origine d’une amnésie.

Causes

La cause de l’amnésie est seulement partiellement comprise. Elle peut avoir les causes suivantes :

En fonction de la cause, l’amnésie peut être :

  • Temporaire, comme dans le cas d’une blessure à la tête

  • Permanente et non changeante (comme c’est le cas après un trouble grave, comme une encéphalite ou un AVC qui affecte une grande partie du cerveau)

  • Progressive (comme dans le cas de troubles qui provoquent une dégénérescence progressive du cerveau, comme la maladie d’Alzheimer)

Merci pour tous les souvenirs

L’amnésie est un sujet populaire dans de nombreux films et spectacles télévisés. Les personnages apparaissent souvent sans identité et sans souvenirs du passé. Ils recommencent depuis le début, mais ils ont, pour la plus grande partie, toutes les facultés mentales pour le faire. Cependant, cette représentation cinématographique a peu de chose en commun avec la réalité de l’amnésie.

Dans les films : L’amnésie peut ne pas être liée à toute anomalie ou lésion cérébrale. Les personnes oublient simplement. La raison peut être incertaine. Parfois, le sommeil semble balayer la mémoire des événements des jours précédents, un scénario improbable, mais plein de réalité cocasse. Ou la cause peut être un coup porté à la tête, un traumatisme crânien dans un accident, ou un traumatisme psychologique comme le témoin d’un meurtre ou d’un viol. Ou les souvenirs peuvent être supprimés par un dispositif d’effacement spécial, comme dans Men in Black ou Eternal Sunshine of the Spotless Mind.

En réalité : L’amnésie a en général des causes moins fascinantes, comme une infection cérébrale, l’alcoolisme, un AVC, des drogues, une tumeur cérébrale ou une lésion due à une chirurgie cérébrale. Le traumatisme psychologique provoque occasionnellement une amnésie, un trouble appelé amnésie dissociative. Cependant, le traumatisme psychologique a souvent l’effet opposé sur la perte de mémoire. Les personnes ne peuvent pas oublier ce qui leur est arrivé. Elles rejouent et revivent l’événement traumatique, même si elles préféreraient plutôt l’oublier.

Dans les films : Les personnes atteintes d’amnésie ont peu de problèmes avec les activités quotidiennes. Elles peuvent facilement décrocher un emploi et se faire de nouveaux amis.

En réalité : La plupart des personnes ont de grandes difficultés à apprendre et à retenir les nouvelles informations (en raison de la lésion cérébrale). Par conséquent, elles luttent avec les activités quotidiennes. Les personnes ont des difficultés à se souvenir des noms, de leur destination et de la raison pour laquelle elles s’y rendent. Ces problèmes provoquent de la frustration, et les personnes amnésiques se sentent souvent confuses et perdues.

Dans les films : Les personnes présentent un changement complet de la personnalité. Les valeurs et les comportements sont transformés. Les personnes méchantes deviennent gentilles.

En réalité : L’amnésie touche rarement la personnalité et l’identité lorsque les zones spécifiques du cerveau qui contrôlent ces fonctions fonctionnent mal.

Dans les films : Les personnes présentant une amnésie due à un traumatisme ont stocké des souvenirs du traumatisme, de façon intacte et précise, profondément dans leur inconscient. Avec le bon déclencheur, elles peuvent rejouer les souvenirs du trauma comme un caméscope.

En réalité : La façon dont le cerveau rappelle les souvenirs est dynamique. Lorsque les personnes se souviennent d’un événement, elles le reconstruisent, en rassemblant des morceaux de différents endroits du cerveau. Aucun souvenir, traumatique ou autre, n’est gelé et n’est à l’abri de la reconstruction dans le temps.

Dans les films : L’amnésie peut être guérie mécaniquement. C’est pourquoi l’amnésie provoquée par un coup porté à la tête peut souvent être soignée par un autre coup. Ou l’amnésie, indépendamment de sa cause, peut être inversée en regardant un objet familier ou par hypnose.

En réalité : La plupart de ces guérisons sont incertaines. Un second coup à la tête est plus susceptible de provoquer une autre lésion. L’hypnose est utile lorsque la cause de l’amnésie est un événement perturbant. Lorsqu’elle est pratiquée de façon douce et soigneuse, elle est souvent fructueuse. Le traitement et ses chances de réussite dépendent de la cause.

Dans les films : Les souvenirs ne sont pas réellement perdus, mais temporairement inaccessibles.

En réalité : Les souvenirs peuvent revenir ou pas selon la gravité et la cause de la lésion. Souvent, la lésion n’est pas sévère ou la cause est temporaire. Dans ces cas, l’amnésie dure souvent seulement quelques minutes ou quelques heures, et la plupart des personnes retrouvent leur mémoire sans traitement. Cependant, lorsque la lésion est substantielle, la mémoire ne peut pas souvent être récupérée.

Symptômes

Selon la gravité des lésions, les amnésies peuvent durer quelques minutes, quelques heures, ou plus longtemps. Parfois, la mémoire est perdue soudainement, mais temporairement (amnésie globale transitoire).

Certaines personnes retrouvent la mémoire sans traitement. Cependant, si la lésion cérébrale est sévère, la capacité à former de nouveaux souvenirs peut être perdue. Les personnes affectées sont plus susceptibles de se rappeler le passé lointain. Par exemple, les personnes peuvent se souvenir de leur ex-époux, mais pas de leur époux actuel.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Tests de mémoire formels

Les médecins évaluent la perte de mémoire en posant des questions simples (comme répéter une liste de trois éléments) et en réalisant des tests formels de la mémoire. Les résultats de cette évaluation et les symptômes de la personne suggèrent souvent une cause et d’autres examens peuvent être nécessaires.

Traitement

  • Traitement de la cause si possible

Si une cause d’amnésie est identifiée, elle est traitée si possible. Ce traitement peut ou ne peut pas diminuer l’amnésie.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Ponction lombaire
Vidéo
Ponction lombaire
La moelle épinière est un faisceau de nerfs allant de la base du cerveau jusqu’au bas du dos...
Modèles 3D
Tout afficher
Artères du cerveau
Modèle 3D
Artères du cerveau

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE