Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Hépatite B, chronique

Par

Sonal Kumar

, MD, MPH, Weill Cornell Medical College

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

L’hépatite B chronique est une inflammation du foie qui est provoquée par le virus de l’hépatite B et qui a duré plus de 6 mois.

  • La plupart des personnes atteintes d’hépatite B chronique n’ont aucun symptôme, mais certaines ont une sensation de maladie et de fatigue générale et perdent leur appétit.

  • L’hépatite B chronique augmente le risque de cancer du foie.

  • Les médecins diagnostiquent l’hépatite B par des analyses de sang et réalisent parfois une biopsie hépatique afin de déterminer l’étendue des lésions du foie.

  • Les patients atteints d’hépatite B chronique ne nécessitent pas tous un traitement, mais si l’hépatite B chronique endommage le foie (ce qui provoque une inflammation ou une cicatrisation), un médicament antiviral est initié.

  • Le traitement avec des médicaments antiviraux peut aider à éliminer le virus, prévenir une progression de l’inflammation et de la cicatrisation dans le foie, et permettre aux zones déjà endommagées de se réparer.

On estime que 850 000 à 2,2 millions de personnes aux États-Unis, et environ 257 millions de personnes dans le monde, sont atteints d’une hépatite B chronique.

En Extrême-Orient et dans certaines régions d’Afrique, le virus de l’hépatite B est responsable de nombreux cas d’hépatite chronique, de cirrhose (fibrose sévère du foie) et de cancer du foie.

Dans l’ensemble, environ 5 à 10 % des personnes atteintes d’hépatite B aiguë développent une hépatite B chronique. Plus la personne est jeune lorsque l’hépatite B aiguë survient, plus le risque de développer une hépatite B chronique est élevé :

  • Nourrissons : 90 %

  • Enfants âgés de 1 à 5 ans : 25 à 50 %

  • Chez l’adulte : Environ 5 %

Si la charge virale du virus de l’hépatite B est élevée chez les femmes enceintes, on leur administre souvent des médicaments antiviraux au cours du troisième trimestre de la grossesse, afin de prévenir la transmission du virus de la mère à l’enfant.

L’hépatite B aiguë devient chronique chez environ 40 % des personnes traitées par hémodialyse et chez jusqu’à 20 % des personnes ayant un système immunitaire affaibli.

L’hépatite B chronique a tendance à s’aggraver, parfois rapidement mais parfois sur plusieurs décennies, ce qui provoque une cirrhose. L’hépatite B chronique augmente également le risque de cancer du foie. Environ 20 % des personnes atteintes d’hépatite B chronique développent une cirrhose ou un cancer du foie et peuvent décéder prématurément.

Certaines personnes atteintes d’hépatite B chronique sont également atteintes d’hépatite D chronique. En l’absence de traitement, cette co-infection provoque une cirrhose chez jusqu’à 70 % des personnes atteintes.

Symptômes

Les symptômes de l’hépatite B chronique varient en fonction de l’étendue des lésions du foie.

De nombreuses personnes atteintes d’hépatite B chronique, en particulier les enfants, n’ont aucun symptôme. Les personnes qui ont des symptômes ont une sensation générale de maladie et de fatigue, et perdent leur appétit. Certaines personnes présentent une fièvre de bas grade et une vague sensation de gêne dans la partie supérieure de l’abdomen. Certaines personnes atteintes d’hépatite B chronique présentent une jaunisse (jaunissement de la peau et du blanc des yeux).

Souvent, les premiers symptômes spécifiques apparaissent lorsque la maladie hépatique a progressé et qu’il existe des signes de cirrhose. Les symptômes peuvent comprendre

  • Splénomégalie

  • Apparition de petits vaisseaux sanguins en forme de toile d’araignée sur la peau (angiomes stellaires)

  • Rougeur des paumes de la main

  • Accumulation de liquide dans l’abdomen (ascite)

  • Tendance au saignement (trouble de la coagulation)

  • Jaunisse (jaunissement de la peau et du blanc des yeux)

  • Détérioration de la fonction cérébrale due à un dysfonctionnement du foie (encéphalopathie hépatique)

La fonction cérébrale se détériore parce que les substances toxiques s’accumulent dans le sang et parviennent au cerveau. Normalement, le foie les évacue du sang, les décompose puis les excrète sous forme de produits dérivés inoffensifs dans la bile ou dans le sang. Le foie gravement endommagé est moins efficace pour évacuer ces substances.

Les personnes ont tendance à saigner parce que le foie endommagé ne peut plus synthétiser suffisamment de protéines utiles à la coagulation du sang.

Une jaunisse et des démangeaisons se développent parce que le foie gravement endommagé est incapable d’éliminer la bilirubine du sang comme il le fait normalement. La bilirubine s’accumule dans le sang et se dépose dans la peau. (La bilirubine est un pigment jaune produit comme déchet lors de la dégradation normale des globules rouges.) Les selles sont claires car le flux de bile hors du foie est bloqué, de sorte qu’une quantité moins importante de bilirubine est éliminée dans les selles. La bilirubine est la substance qui donne aux selles leur couleur brune typique.

Diagnostic

  • Analyses de sang

Les médecins suspectent une hépatite B chronique lorsque

  • Les personnes présentent des symptômes typiques.

  • Des analyses de sang (réalisées pour d’autres raisons) détectent un taux d’enzymes hépatiques anormalement élevé.

  • Un diagnostic d’hépatite B aiguë a déjà été posé chez cette personne.

Les tests de l’hépatite chronique commencent généralement par des analyses de sang pour déterminer si le foie fonctionne bien et s’il est endommagé (tests hépatiques). Les tests hépatiques consistent à mesurer les taux d’enzymes hépatiques et d’autres substances synthétisées par le foie. Ces examens peuvent permettre de déterminer la gravité des lésions hépatiques.

Si les examens suggèrent une hépatite, les médecins réalisent d’autres analyses de sang à la recherche des virus de l’hépatite B et C. Ces deux virus peuvent provoquer une hépatite chronique. Ces analyses de sang peuvent identifier des parties de virus spécifiques (antigènes), des anticorps spécifiques produits par l’organisme pour combattre le virus, et parfois le matériel génétique (ARN ou ADN) du virus. Si les médecins suspectent fortement une hépatite B, ils peuvent réaliser des analyses de sang à la recherche de ce virus spécifiquement.

Les médecins effectuent des analyses de sang pour mesurer la charge virale, qui correspond à la quantité de matériel génétique (ADN) du virus de l’hépatite B présent dans le sang.

Si l’hépatite B chronique est confirmée, les médecins vérifient également la présence d’anticorps anti-hépatite D, qui peut aussi être présente, ainsi que d’infection par le VIH et l’hépatite C car ces infections se propagent souvent de la même manière (par contact avec des fluides corporels, comme le sang ou le sperme).

Une biopsie hépatique peut être réalisée pour déterminer l’étendue des lésions du foie.

Dépistage du cancer du foie

Si la personne est atteinte d’hépatite B chronique, un dépistage du cancer du foie est pratiqué tous les 6 mois. Les étapes suivantes sont effectuées :

  • Échographie

  • Parfois, mesure des taux d’alpha-fœtoprotéine

Les taux d’alpha-fœtoprotéine (protéine normalement produite par des cellules hépatiques immatures chez les fœtus) augmentent en présence d’un cancer du foie.

Traitement

  • Médicaments antiviraux

  • Parfois, greffe de foie

Des médicaments antiviraux sont utilisés lorsque les personnes présentent l’une des caractéristiques suivantes ou une association de ces caractéristiques :

  • Taux élevés anormalement élevés d’enzymes hépatiques

  • Charge virale élevée (quantité d’ADN du virus de l’hépatite B dans le sang)

  • Symptômes d’aggravation de la maladie

  • Résultats de biopsie indiquant que les lésions hépatiques progressent

Le traitement de l’hépatite B par des médicaments antiviraux peut prévenir l’apparition d’autres lésions hépatiques et permettre aux zones déjà endommagées de guérir. La plupart des personnes traitées pour une hépatite B chronique doivent être traitées à vie.

L’arrêt prématuré du traitement peut entraîner une rechute, qui peut être sévère. Cependant, le traitement peut être stoppé si les analyses de sang ne détectent plus d’infection active par le virus de l’hépatite B.

L’un des médicaments antiviraux suivants est habituellement utilisé en premier lieu :

  • Entécavir

  • Ténofovir (deux formulations sont disponibles)

  • Interféron alfa pégylé

Ces médicaments sont pris par voie orale, sont très efficaces et présentent peu d’effets secondaires.

Les autres médicaments qui sont parfois utilisés incluent l’adéfovir, la lamivudine et la telbivudine. Cependant, ces médicaments ne sont plus utilisés en première intention, car ils présentent un risque accru d’effets secondaires et peuvent perdre leur efficacité (pharmacorésistance).

Une greffe de foie doit être envisagée si la fonction hépatique est gravement atteinte. Le foie greffé a plus de chances de survivre et l’hépatite B a moins de chances de récidiver si

  • Les personnes atteintes d’hépatite B chronique ont pris des médicaments antiviraux pendant une longue période.

  • Elles sont traitées par immunoglobuline de l’hépatite avant et souvent après le greffe.

L’immunoglobuline de l’hépatite B est obtenue à partir du sang de personnes présentant des taux élevés d’anticorps anti-hépatite B. Elle est administrée par injection dans un muscle ou dans une veine. Elle aide l’organisme à combattre l’infection.

Informations supplémentaires

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
TYZEKA
EPIVIR
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Présentation du foie et de la vésicule biliaire
Vidéo
Présentation du foie et de la vésicule biliaire
Modèles 3D
Tout afficher
À l’intérieur du foie
Modèle 3D
À l’intérieur du foie

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE