Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Lésion du foie provoquée par les médicaments

Par

Danielle Tholey

, MD, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Dernière révision totale avr. 2021| Dernière modification du contenu avr. 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Certains médicaments, comme les statines Médicaments hypolipémiants La dyslipidémie se caractérise par un taux élevé de lipides (cholestérol, triglycérides, ou les deux) ou un faible taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL). Le mode de vie... en apprendre davantage Médicaments hypolipémiants (utilisées pour traiter l’hypercholestérolémie), peuvent faire augmenter les taux d’enzymes hépatiques et entraîner des lésions hépatiques (généralement mineures) sans induire de symptômes. Cependant, les médecins peuvent continuer à prescrire des statines chez les personnes atteintes de maladies hépatiques chroniques (par exemple, stéatose hépatique non alcoolique Stéatose hépatique La stéatose hépatique est une accumulation anormale d’un type de corps gras (triglycérides) à l’intérieur des cellules hépatiques. Les personnes qui souffrent de stéatose hépatique peuvent se... en apprendre davantage [NAFLD], stéatohépatite non alcoolique Stéatose hépatique La stéatose hépatique est une accumulation anormale d’un type de corps gras (triglycérides) à l’intérieur des cellules hépatiques. Les personnes qui souffrent de stéatose hépatique peuvent se... en apprendre davantage [NASH] et cirrhose liée à la NASH Cirrhose du foie La cirrhose est la déformation étendue de la structure interne du foie qui survient quand une grande quantité de tissu hépatique normal est définitivement remplacée par du tissu cicatriciel... en apprendre davantage Cirrhose du foie ), car :

  • Les statines ne comportent aucun risque supplémentaire pour ces personnes par rapport à celles qui ne sont pas atteintes de ces maladies.

  • La prise de statines est bénéfique dans le traitement de l’hypercholestérolémie chez les personnes atteintes de NAFLD et de NASH.

Quelques rares médicaments endommagent suffisamment le foie pour provoquer des symptômes, tels qu’une coloration jaune de la peau et du blanc des yeux (jaunisse Jaunisse chez l’adulte La peau et le blanc des yeux prennent une teinte jaunâtre chez les personnes présentant une jaunisse. La jaunisse (ou ictère) apparaît en présence d’un excès de bilirubine (pigment jaune) dans... en apprendre davantage Jaunisse chez l’adulte ), des douleurs abdominales, des démangeaisons et une tendance aux ecchymoses et aux saignements.

Avec certains médicaments, les lésions hépatiques sont prévisibles. Elles apparaissent peu après la prise du médicament et dépendent de la dose administrée. Aux États-Unis, ces lésions (souvent dues à un empoisonnement au paracétamol Intoxication par le paracétamol Certaines personnes ingèrent parfois trop de produits contenant du paracétamol et s’empoisonnent. Selon la quantité de paracétamol dans le sang, la plage des symptômes peut s’étendre des vomissements... en apprendre davantage ) représentent l’une des principales causes d’apparition soudaine d’une jaunisse Jaunisse chez l’adulte La peau et le blanc des yeux prennent une teinte jaunâtre chez les personnes présentant une jaunisse. La jaunisse (ou ictère) apparaît en présence d’un excès de bilirubine (pigment jaune) dans... en apprendre davantage Jaunisse chez l’adulte , d’une insuffisance hépatique Insuffisance hépatique L’insuffisance hépatique est une dégradation sévère de la fonction hépatique. L’insuffisance hépatique est due à un trouble ou à une substance qui endommage le foie. La plupart des personnes... en apprendre davantage ou des deux. Pour les autres médicaments, les lésions sont souvent imprévisibles. Elles sont décelées quelque temps après la prise du médicament et ne dépendent pas de la dose administrée. Dans de rares cas, ces lésions peuvent entraîner une maladie hépatique grave.

Les plantes médicinales et le foie

Certaines plantes médicinales (parties de plantes utilisées pour leurs vertus sur la santé) contiennent des substances qui peuvent endommager le foie. Le foie est la première cible car il métabolise tout ce qui entre par la bouche et est ingéré.

Alcaloïdes pyrrolizidiniques : Des centaines de plantes contiennent des alcaloïdes pyrrolizidiniques, qui peuvent endommager le foie. Ces plantes incluent la bourrache, la consoude et certaines plantes chinoises telles que le zi cao (groomwell), le kuan dong hua (tussilage), le qian li guang (viétérule) et le pei lan (eupatoire). Certaines plantes utilisées pour fabriquer des tisanes contiennent des alcaloïdes pyrrolizidiniques. Parfois, le lait, le miel et les céréales sont contaminés par des alcaloïdes pyrrolizidiniques qui sont consommés sans le savoir.

Les alcaloïdes pyrrolizidiniques peuvent progressivement endommager le foie si de petites quantités sont consommées pendant une période prolongée. Des lésions peuvent apparaître plus rapidement si de grandes quantités sont consommées. Les veines hépatiques peuvent être obstruées, bloquant ainsi le flux sanguin sortant du foie.

Autres plantes : Des lésions hépatiques peuvent également survenir avec des plantes telles qu’Atractylis gummifera, Camellia sinensis (utilisée dans la fabrication des thés verts et noirs), grande chélidoine (de la famille des pavots), chaparral, Garcinia cambogia (complément utilisé pour favoriser la perte de poids), extrait de thé vert (utilisé pour la perte de poids et la prévention des maladies), germandrée du Canada, jin bu huan, kava, ma huang (Ephedra), gui, essence de pouliot (utilisée dans la fabrication des thés) et syo-saiko-to (mélange de plantes).

En général, les médecins recommandent d’éviter tous les compléments à base de plantes en raison du manque d’examens de sécurité par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and Drug Administration, FDA) et le fait que nombre de ces substances peuvent être à l’origine de lésions hépatiques, voire d’une insuffisance hépatique, même chez les personnes n’ayant pas de maladie hépatique préexistante.

Facteurs de risque

En général, le risque d’hépatite médicamenteuse est censé être majoré par les facteurs suivants :

  • Âge supérieur à 18 ans

  • Obésité

  • Grossesse

  • Consommation d’alcool

  • Profil génétique conférant une plus grande disposition aux effets d’un médicament

La consommation d’alcool augmente le risque de lésions hépatiques car l’alcool endommage le foie Maladie hépatique alcoolique La maladie hépatique alcoolique est une maladie hépatique due à l’abus d’alcool pendant une période prolongée. En règle générale, la quantité d’alcool consommée (volume, fréquence et durée)... en apprendre davantage Maladie hépatique alcoolique et modifie ainsi la manière dont les médicaments sont métabolisés. Par ailleurs, l’alcool diminue l’apport d’un antioxydant dans l’organisme qui permet de protéger le foie.

Classification

Les médecins classent les hépatites médicamenteuses de différentes manières, par exemple selon la manière dont le médicament endommage le foie, selon la manière dont les cellules hépatiques sont touchées et selon les anomalies des enzymes hépatiques qui sont identifiées par les analyses de sang Bilan hépatique sanguin Les tests hépatiques sont des examens sanguins qui représentent un moyen non invasif de rechercher la présence d’une maladie du foie (par exemple, une hépatite dans un don de sang) et de mesurer... en apprendre davantage . Par exemple, des médicaments peuvent endommager le foie en endommageant directement les cellules hépatiques (hépatocellulaire) et/ou en bloquant le flux biliaire sortant du foie (cholestatique).

Tableau
icon

Symptômes de la lésion hépatique d’origine médicamenteuse

Les symptômes d’hépatopathie Présentation des maladies du foie Une hépatopathie (maladie du foie) peut se manifester de multiples façons. Les manifestations caractéristiques comprennent Jaunisse (coloration jaunâtre de la peau et du blanc des yeux) Cholestase... en apprendre davantage incluent des symptômes généraux (tels que fatigue, sensation générale de malaise, nausées, démangeaisons et perte d’appétit) et des symptômes plus sévères (tels que jaunisse, augmentation du volume du foie, douleur dans le quadrant supérieur droit de l’abdomen, confusion, désorientation et baisse de la concentration).

Diagnostic de la lésion hépatique d’origine médicamenteuse

  • Examen clinique

  • Bilan hépatique sanguin

Après l’arrêt du médicament suspecté d’être à l’origine des lésions, le médecin doit renouveler les tests hépatiques. Une baisse significative des enzymes hépatiques confirme le diagnostic d’hépatite médicamenteuse.

Hépatite médicamenteuse

Si l’hépatite médicamenteuse est identifiée rapidement, le pronostic est meilleur.

Le médecin interroge la personne pour savoir quels médicaments elle prend afin de déterminer si l’un d’entre eux peut être à l’origine des lésions hépatiques. Le médecin effectue également des analyses de sang pour mesurer les taux d’enzymes hépatiques spécifiques et pour déterminer si le foie fonctionne bien ou s’il est endommagé (tests hépatiques Bilan hépatique sanguin Les tests hépatiques sont des examens sanguins qui représentent un moyen non invasif de rechercher la présence d’une maladie du foie (par exemple, une hépatite dans un don de sang) et de mesurer... en apprendre davantage ). Une hépatite médicamenteuse (HM) doit être suspectée lorsque les résultats des tests hépatiques sont typiques de lésions hépatiques induites par un médicament que prend la personne. Les médicaments provoquent parfois des lésions après leur arrêt, même si la dose n’était pas élevée, et il faut parfois plusieurs mois avant que l’HM ne s’améliore. Ainsi, il est quelquefois difficile, voire impossible, de déterminer si un médicament en est la cause.

Lésions hépatiques dues à d’autres causes

Prévention de la lésion hépatique d’origine médicamenteuse

En cas d’utilisation de certains médicaments qui peuvent endommager le foie (comme les statines), le médecin doit parfois réaliser des analyses de sang régulières pour surveiller les enzymes hépatiques. Ces contrôles peuvent permettre de déceler des problèmes suffisamment tôt pour éviter les lésions hépatiques. Pour la plupart des médicaments, la surveillance des taux d’enzymes hépatiques n’est pas réalisée.

Traitement de la lésion hépatique d’origine médicamenteuse

  • Arrêt du médicament

  • Administration d’un antidote, s’il existe

  • Parfois, corticoïdes

  • Parfois, greffe de foie

En règle générale, l’arrêt du médicament conduit à une guérison complète. Des médicaments peuvent être utilisés pour soulager les symptômes tels que les démangeaisons.

Informations supplémentaires

Il s’agit d’une ressource en anglais qui peut être utile. Veuillez noter que LE MANUEL n’est pas responsable du contenu de cette ressource.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
No US brand name
IMURAN
REMERON
LAMISIL
PLAVIX
ZYLOPRIM
ZOLOFT
CORDARONE
PRINIVIL, ZESTRIL
OLEPTRO
WELLBUTRIN, ZYBAN
CAPOTEN
PRECOSE
COZAAR
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Cholangite sclérosante primitive
La cholangite sclérosante primitive est une inflammation associée à une cicatrisation progressive et à un rétrécissement des canaux biliaires, à l’intérieur comme à l’extérieur du foie. Parmi les problèmes gastro-intestinaux suivants, lequel rend les personnes susceptibles de développer cette affection ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE