Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Thyroïdite d’Hashimoto

(Thyroïdite auto-immune)

Par

Glenn D. Braunstein

, MD, Cedars-Sinai Medical Center

Revue/Révision complète sept. 2022
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
Les faits en bref
Ressources liées au sujet

La thyroïdite d’Hashimoto est une inflammation auto-immune chronique de la thyroïde.

  • La thyroïdite d’Hashimoto est due à une réaction auto-immune par laquelle des anticorps de l’organisme attaquent les cellules de la thyroïde.

  • En premier lieu, la thyroïde peut fonctionner normalement, être hypoactive (hypothyroïdie) ou, dans de rares cas, hyperactive (hyperthyroïdisme)

  • La plupart des personnes finissent par développer une hypothyroïdie.

  • En général, l’hypothyroïdie provoque une fatigue et une incapacité à supporter le froid.

  • Le diagnostic est basé sur les résultats de l’examen clinique et des analyses de sang.

  • Les personnes qui souffrent d’hypothyroïdie doivent prendre une hormone thyroïdienne à vie.

La thyroïdite fait référence à une inflammation de la thyroïde. L’inflammation de la thyroïde peut être provoquée par une infection virale ou une maladie auto-immune.

La thyroïde
VIDÉO

Chez environ 50 % des personnes qui sont atteintes de la thyroïdite d’Hashimoto, la thyroïde est initialement hypoactive. Chez les autres, la thyroïde est normale à première vue (malgré une hyperactivité thyroïdienne chez certaines), puis devient généralement hypoactive.

Certaines personnes atteintes de la thyroïdite d’Hashimoto présentent d’autres troubles endocriniens, tels qu’un diabète Diabète sucré (DS) Le diabète sucré est une maladie dans le cadre de laquelle l’organisme ne produit pas assez d’insuline ou n’y répond pas normalement, ce qui entraîne un taux de sucre dans le sang (glucose)... en apprendre davantage , une insuffisance surrénale Insuffisance surrénalienne Dans l’insuffisance surrénalienne, les glandes surrénales ne produisent pas suffisamment d’hormones surrénaliennes. L’insuffisance surrénalienne peut être provoquée par un trouble des glandes... en apprendre davantage Insuffisance surrénalienne ou parathyroïdienne, ainsi que d’autres maladies auto-immunes, telles qu’une anémie pernicieuse, une polyarthrite rhumatoïde Polyarthrite rhumatoïde (PR) La polyarthrite rhumatoïde est une arthrite inflammatoire dans laquelle les articulations, généralement des mains et des pieds, développent une inflammation, donnant lieu à un gonflement, une... en apprendre davantage Polyarthrite rhumatoïde (PR) , un syndrome de Gougerot-Sjögren Syndrome de Sjögren Le syndrome de Sjögren est une maladie auto-immune du tissu conjonctif fréquente. Il se caractérise par une sécheresse excessive des yeux, de la bouche et des autres muqueuses. Les globules... en apprendre davantage Syndrome de Sjögren ou un lupus érythémateux systémique Lupus érythémateux systémique (LES) Le lupus érythémateux systémique est une maladie inflammatoire du tissu conjonctif chronique, qui peut toucher les articulations, les reins, la peau, les muqueuses et les parois des vaisseaux... en apprendre davantage Lupus érythémateux systémique (LES) (lupus).

Symptômes de la thyroïdite d’Hashimoto

La thyroïdite d’Hashimoto débute souvent par une augmentation du volume de la thyroïde indolore et ferme ou par une sensation de plénitude dans le cou. La glande a généralement une structure tendue, mais souple, et peut prendre parfois un aspect nodulaire. Si la thyroïde est hypoactive, les personnes peuvent se sentir fatiguées et intolérantes au froid et présenter d’autres symptômes d’hypothyroïdie Symptômes L’hypothyroïdie résulte de l’hypoactivité de la thyroïde qui provoque une diminution de la production d’hormones thyroïdiennes et un ralentissement des fonctions vitales. Les expressions du... en apprendre davantage Symptômes . Les quelques personnes qui ont une thyroïde hyperactive Hyperthyroïdie L’hyperthyroïdie résulte d’une hyperactivité thyroïdienne qui entraîne une élévation des taux d’hormones thyroïdiennes et une accélération des fonctions vitales de l’organisme. La principale... en apprendre davantage Hyperthyroïdie (hyperthyroïdie) peuvent initialement présenter des palpitations, une nervosité et une intolérance à la chaleur.

Diagnostic de la thyroïdite d’Hashimoto

  • Tests de la fonction thyroïdienne (TSH et T4 ; T3 en cas de suspicion d’hyperthyroïdie)

  • Anticorps anti-thyroïdiens

  • Parfois, échographie thyroïdienne

Les médecins réalisent un examen de la thyroïde. Une échographie de la thyroïde peut être réalisée si la thyroïde semble présenter des grosseurs (nodules). Les médecins mesurent les taux sanguins d’hormones thyroïdiennes : la thyroxine (T4 ; ainsi que la triiodothyronine [T3] en cas de suspicion d’hyperthyroïdisme) et la thyréostimuline (TSH, une hormone produite par l’hypophyse stimulant la production d’hormones thyroïdiennes par la thyroïde) pour évaluer le fonctionnement de la thyroïde (tests de la fonction thyroïdienne Dosage des hormones thyroïdiennes La thyroïde est une petite glande d’environ 5 cm de diamètre située sous la peau du cou et au-dessous de la pomme d’Adam. Les deux moitiés (lobes) de la glande sont connectées par une partie... en apprendre davantage ). Ils réalisent également une analyse de sang à la recherche d’anticorps susceptibles d’attaquer la thyroïde.

Traitement de la thyroïdite d’Hashimoto

  • Généralement, traitement substitutif par hormones thyroïdiennes lorsque le patient est cliniquement hypothyroïdien et que le taux de TSH dans le sang est élevé

  • Éviter l’excès d’iode dans les aliments ou les compléments alimentaires

La plupart des patients finissent par développer une hypothyroïdie et doivent alors prendre un traitement substitutif par hormones thyroïdiennes Traitement L’hypothyroïdie résulte de l’hypoactivité de la thyroïde qui provoque une diminution de la production d’hormones thyroïdiennes et un ralentissement des fonctions vitales. Les expressions du... en apprendre davantage Traitement à vie. Le traitement hormonal peut également être utile pour réduire la taille d’une thyroïde qui a augmenté de volume.

Les personnes atteintes de thyroïdite d’Hashimoto qui ne prennent pas de traitement substitutif par hormones thyroïdiennes doivent éviter les fortes doses d’iode (qui peuvent provoquer une hypothyroïdie) provenant de sources naturelles, telles que les comprimés de varech et les algues ; cependant, le sel iodé et le pain enrichi en iode sont autorisés car ils contiennent moins d’iode.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE