Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Névrite optique

Par

James Garrity

, MD, Mayo Clinic College of Medicine

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu mai 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Une névrite optique est une inflammation du nerf optique.

  • La sclérose en plaques en est la cause la plus courante.

  • La perte de la vision peut se développer, et le sujet peut ressentir de la douleur quand il bouge l’œil.

  • L’imagerie par résonance magnétique est réalisée.

  • Si la sclérose en plaques paraît probable, des corticoïdes peuvent être administrés.

Causes

La névrite optique est plus fréquente chez les adultes âgés de 20 à 40 ans. La névrite optique est le plus souvent engendrée par la sclérose en plaques. Cependant, certaines personnes qui souffrent de névrite optique sont diagnostiquées pour une sclérose en plaques seulement plus tard. La névrite optique peut aussi être causée par les facteurs suivants :

Les causes rares comprennent le diabète, l’anémie pernicieuse, certaines maladies auto-immunes, la maladie de Graves-Basedow qui touche l’orbite (appelée orbitopathie de Graves), les piqûres d’abeilles et les blessures. Souvent, la cause de la névrite optique est inconnue.

Symptômes

Une névrite optique entraîne une perte modérée ou sévère de l’acuité visuelle, uni- ou bilatérale. La perte de la vision peut augmenter en 1 ou 2 jours. La fonction visuelle du ou des yeux atteints peut varier d’une acuité proche de la normale jusqu’à la cécité complète. La vision en couleur peut être particulièrement affectée, mais la personne peut ne pas le remarquer. La plupart des personnes présentent une douleur oculaire légère, que le mouvement oculaire aggrave souvent. Selon la cause, la vision revient habituellement en 2 à 3 mois, mais pas toujours totalement. Certaines personnes ont des épisodes répétés de névrite optique.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Généralement, imagerie par résonance magnétique

Le diagnostic comprend l’examen de la partie postérieure de l’œil avec une lampe qui contient des loupes (l’ophtalmoscope). La tête du nerf optique à l’arrière de l’œil (disque optique) peut paraître enflée. Tester le champ de vision peut révéler la perte d’une portion du champ visuel. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) peut révéler des lésions caractéristiques de la sclérose en plaques, un trouble à auto-anticorps dirigés contre la glycoprotéine myéline oligodendrocyte (MOG-IgG) ou, dans de rares cas, une tumeur comprimant le nerf optique. Une imagerie de la moelle épinière peut être réalisée chez les personnes présentant des symptômes neurologiques.

Traitement

  • Parfois, corticoïdes

  • Pour les tumeurs, atténuation de la pression

Dans certains cas, lorsque la sclérose en plaques semble probable, les corticoïdes peuvent être administrés par voie intraveineuse pour traiter la névrite optique. Après quelques jours, des corticoïdes sont administrés par voie orale. Ces médicaments peuvent accélérer la guérison et réduire le risque de récidive. Si la névrite optique est liée à une sclérose en plaques ou une infection, la maladie sous-jacente doit également être traitée.

En général, lorsqu’une tumeur comprime le nerf optique, la vision s’améliore après ablation de la tumeur.

Des loupes, des appareils à gros caractères et des montres à synthèse vocale (aides visuelles pour malvoyants) peuvent aider à s’adapter à la perte de la vision.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Dégénérescence maculaire
Vidéo
Dégénérescence maculaire
La dégénérescence maculaire, souvent appelée DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge...
Modèles 3D
Tout afficher
Cataracte
Modèle 3D
Cataracte

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE