Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Protrusion du globe oculaire

(Exophtalmie)

Par

Christopher J. Brady

, MD, Wilmer Eye Institute, Retina Division, Johns Hopkins University School of Medicine

Dernière révision totale déc. 2019| Dernière modification du contenu déc. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La protrusion d’un ou des deux yeux est appelée proptose ou exophtalmie. Le terme exophtalmie est généralement utilisé pour décrire une protrusion du globe oculaire provoquée par la maladie de Graves-Basedow, trouble qui engendre une hyperactivité de la glande thyroïde (hyperthyroïdie). La protrusion des globes oculaires est bien distincte du trouble des yeux proéminents. Certains troubles peuvent modifier l’apparence du visage et des yeux, mais ne provoquent pas une réelle protrusion du globe oculaire, notamment la maladie de Cushing et l’obésité sévère.

Une protrusion du globe oculaire entraîne parfois d’autres symptômes. Les yeux peuvent être secs et irrités (provoquant un larmoiement) parce que la protrusion peut empêcher les paupières de se fermer correctement. Aussi, la personne cligne des yeux moins souvent ou peut avoir l’air de fixer quelque chose. Selon la cause de la protrusion, la personne présente d’autres symptômes comme une vision double ou une difficulté à fixer son regard sur un objet. Si la protrusion se prolonge, le nerf optique est étiré, ce qui peut nuire à la vision. La vision peut aussi être perturbée si le trouble causant la protrusion exerce également une pression sur le nerf optique.

Causes

La cause la plus fréquente chez l’adulte est la maladie de Graves-Basedow, qui provoque un gonflement des tissus situés derrière et autour de l’œil, poussant le globe oculaire vers l’avant. Chez les enfants, la cause la plus fréquente est l’infection.

Les autres causes sont rares. Elles comprennent des tumeurs, un saignement, des infections (chez l’adulte) et, rarement, une inflammation des structures à l’intérieur de l’orbite sans infection (appelée pseudo-tumeur orbitaire). Un glaucome infantile congénital peut causer un élargissement des yeux, ce qui peut ressembler au trouble des yeux poussés vers l’avant.

Tableau
icon

Certaines causes et caractéristiques d’une protrusion du globe oculaire

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Examens

Symptômes oculaires : Douleur, larmoiement, sécheresse, irritation, sensibilité à la lumière, vision double et perte de la vision

Touche généralement les deux yeux

Symptômes fréquents : Palpitations, anxiété, augmentation de l’appétit, perte de poids, diarrhée, incapacité à tolérer la chaleur, sudation accrue et insomnie

Analyses de sang pour évaluer la fonction de la thyroïde

Parfois, TDM ou IRM

Cellulite orbitaire (infection des tissus à l’intérieur de l’orbite)

Touche un seul œil

Rougeur des yeux, douleur profonde dans l’œil, douleur au mouvement de l’œil et douleurs autour de l’œil ou dans celui-ci

Paupières rouges et enflées

Incapacité à bouger l’œil dans toutes les directions

Troubles ou perte de la vision

Fièvre

Parfois précédée de symptômes de sinusite

TDM ou IRM

Masse dans l’orbite, comme une tumeur (cancéreuse ou non) ou une malformation de vaisseaux sanguins

Perte ou diminution de la vision et douleur dans un seul œil

Parfois, vision double ou céphalées

IRM ou TDM

Hémorragie rétrobulbaire (saignement dans l’orbite de l’œil)

Affecte en général un seul œil

Symptômes apparaissant soudainement

Perte de la vision, vision double et douleur à l’œil

Chez les personnes ayant récemment fait l’objet d’une chirurgie oculaire ou subi une lésion à l’œil, ou souffrant de maladie hémorragique

TDM ou traitement réalisé immédiatement

* Les caractéristiques incluent les symptômes et les résultats de l’examen médical. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

TDM = tomodensitométrie ; IRM = imagerie par résonance magnétique.

Évaluation

Les informations suivantes peuvent aider les personnes à décider quand un examen clinique est nécessaire et les aident à savoir à quoi s’attendre pendant l’examen.

Signes avant-coureurs

Chez les personnes souffrant d’une protrusion du globe oculaire, certains symptômes et caractéristiques sont préoccupants. À savoir :

  • Diminution ou perte de la vision

  • Vision double

  • Douleur ou rougeur des yeux

  • Céphalées

  • Fièvre

  • Pulsation des yeux protubérants

  • Yeux protubérants du nourrisson ou de l’enfant

Quand consulter un médecin

Les personnes présentant des signes avant-coureurs doivent consulter un médecin dès que possible, de même que les personnes atteintes d’une protrusion du globe oculaire s’étant développée sur plusieurs jours ou moins. Les personnes ne présentant aucun signe avant-coureur doivent consulter un médecin assez rapidement, bien qu’attendre quelques jours ou plus ne mettrait pas leur vie en danger.

Que fait le médecin

Les médecins posent d’abord des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux de la personne. Les médecins réalisent ensuite un examen clinique. Les observations faites par les médecins pendant le relevé des antécédents et l’examen clinique les aiguillent souvent sur la cause de la protrusion du globe oculaire et les examens complémentaires à réaliser le cas échéant (voir le tableau Certaines causes et caractéristiques d’une protrusion du globe oculaire).

Le médecin pose les questions suivantes :

  • Depuis combien de temps dure la protrusion du globe oculaire

  • Si les deux yeux sont exorbités

  • Si la protrusion du globe oculaire semble s’aggraver

  • Si la personne présente d’autres symptômes oculaires, comme une sécheresse oculaire, un larmoiement accru, une vision double, une perte de la vision, une irritation ou une douleur

  • Si la personne présente des symptômes d’hyperthyroïdie, comme une incapacité à tolérer la chaleur, une sudation accrue, des secousses involontaires du corps (tremblements), une anxiété, une augmentation de l’appétit, une diarrhée, des palpitations et une perte de poids

Une protrusion du globe oculaire s’étant développée rapidement (en quelques jours) suggère la présence d’autres causes de la protrusion qui s’est développée lentement au fil du temps. Une protrusion rapide d’un seul œil suggère un saignement dans l’orbite pouvant se produire à la suite d’une intervention chirurgicale ou d’une blessure, ou à la suite d’une infection ou d’une inflammation de l’orbite de l’œil. Une protrusion du globe oculaire se développant lentement suggère une maladie de Graves-Basedow (quand elle touche les deux yeux) ou une tumeur dans l’orbite (quand elle touche un œil).

L’examen clinique est axé sur les yeux. Le médecin recherche une rougeur des yeux, des plaies et une irritation en utilisant une lampe à fente (un instrument qui lui permet d’examiner l’œil avec un fort grossissement). Il vérifie si les paupières se déplacent aussi vite que le globe oculaire lorsque la personne regarde vers le bas et vérifie toute tendance à fixer un point. Un mouvement lent des paupières et des yeux qui fixent un point peuvent indiquer une maladie de Graves-Basedow.

Le médecin peut aussi rechercher d’autres signes pouvant indiquer une hyperthyroïdie, comme une augmentation du rythme cardiaque ou de la pression artérielle, des tremblements et un gonflement ou une sensibilité de la thyroïde dans le cou.

Examens

Le médecin mesure parfois le degré de la protrusion du globe oculaire avec un instrument (exophthalmométrie). Une imagerie par résonance magnétique (IRM) ou une tomodensitométrie (TDM) est pratiquée lorsque la protrusion ne touche qu’un seul œil. Des analyses de sang sont réalisées pour vérifier l’activité de la thyroïde en cas de suspicion de maladie de Graves-Basedow.

Traitement

  • Larmes artificielles

  • Traitement de la cause

Lorsqu’une protrusion des yeux engendre une sécheresse oculaire grave, une lubrification aux larmes artificielles doit être effectuée pour protéger la cornée (couche transparente située devant l’iris et la pupille). Si la lubrification est insuffisante, une intervention chirurgicale est parfois nécessaire afin d’offrir une meilleure protection de la surface de l’œil ou réduire une protrusion du globe oculaire.

D’autres traitements dépendent de la cause de la protrusion du globe oculaire. Par exemple, des antibiotiques sont prescrits en cas d’infection. Une protrusion du globe oculaire due à la maladie de Graves-Basedow n’est pas affectée par le traitement donné pour soigner la thyroïde, mais peut diminuer au fil du temps. Les corticoïdes (comme la prednisone) aident à contrôler le gonflement dû à la maladie de Graves-Basedow ou à une pseudo-tumeur orbitaire. Les tumeurs doivent être enlevées chirurgicalement.

Points clés

  • La maladie de Graves-Basedow est la cause la plus fréquente d’une protrusion du globe oculaire chez l’adulte.

  • Toute personne souffrant de céphalées, de fièvre, de douleur des yeux ou d’une modification de la vision doit immédiatement consulter un médecin.

  • Une protrusion d’un globe oculaire est plus préoccupante qu’une protrusion aux deux yeux.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
RAYOS
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Dégénérescence maculaire
Vidéo
Dégénérescence maculaire
La dégénérescence maculaire, souvent appelée DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge...
Modèles 3D
Tout afficher
Cataracte
Modèle 3D
Cataracte

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE