Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Mastoïdite

Par

Richard T. Miyamoto

, MD, MS, Indiana University School of Medicine

Dernière révision totale mars 2019| Dernière modification du contenu mars 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Une mastoïdite est une infection bactérienne des cellules aériennes mastoïdiennes, généralement après une otite moyenne aiguë. Les symptômes comprennent une rougeur, une douleur et une tuméfaction rétro-auriculaires et une fluctuation mastoïdienne, avec un refoulement du pavillon. Le diagnostic est clinique. Le traitement repose sur les antibiotiques, tels que la ceftriaxone et la mastoïdectomie si le traitement médicamenteux seul est insuffisant.

Dans l'otite moyenne aiguë purulente, l'inflammation s'étend souvent dans l'antre de la mastoïde et dans les cellules mastoïdiennes, entraînant une stase liquidienne. Chez quelques patients, des infections bactériennes se développent dans le liquide séreux, généralement avec les mêmes microrganismes entraînant une otite moyenne; le pneumocoque est le germe le plus fréquent. L'infection mastoïdienne peut entraîner une ostéite des septums, aboutissant à la condensation des cellules aériennes.

L'infection peut s'extérioriser par une perforation du tympan ou s'étendre à travers la corticale mastoïdienne latérale, formant un abcès rétro-auriculaire périosté. Rarement, elle s'étend médialement, entraînant un abcès du lobe temporal ou une thrombose septique du sinus latéral. L'infection peut parfois éroder la pointe de la mastoïde et se drainer dans le cou (abcès de Bezold).

Symptomatologie

Les symptômes apparaissent entre plusieurs jours ou semaines après le début de l'otite moyenne aiguë et comprennent une fièvre et une otalgie persistante, pulsatile. La plupart des patients présentent les symptômes d'une otite moyenne aiguë et parfois une otorrhée purulente. Une rougeur, une tuméfaction, une douleur, et une fluctuation peuvent se développer dans la région mastoïdienne; le pavillon est typiquement déplacé latéralement et vers le bas.

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Rarement calculé tomodensitométrie (TDM)

Le diagnostic est clinique. La TDM est rarement nécessaire mais peut confirmer le diagnostic et montrer l'étendue de l'infection. Tout prélèvement de l'oreille moyenne sera utilisé pour des cultures bactériologiques et étudier la sensibilité aux antibiotiques. La paracentèse pour prélèvement bactériologique sera effectuée en l'absence de drainage spontané. La numération formule sanguine et la vitesse de sédimentation érythrocytaire peuvent être anormales, mais ne sont ni sensibles ni spécifiques et n'apportent que peu au diagnostic.

Traitement

  • Ceftriaxone IV

Le traitement antibiotique IV est immédiatement débuté avec un médicament offrant une bonne diffusion dans le système nerveux central, tel que la ceftriaxone 1 à 2 g (chez les enfants, 50 à 75 mg/kg) 1 fois/jour pendant 2 semaines. Un traitement oral avec une quinolone peut être utilisé chez l'adulte en évitant les monothérapies. Le choix des antibiotiques est ensuite guidé par les résultats des cultures et l'antibiogramme.

Un abcès sous-périosté nécessite habituellement une mastoïdectomie simple, dans laquelle l'abcès est drainé, les cellules mastoïdiennes infectées sont enlevées et un drainage est rétabli entre l'antre de la mastoïde et la cavité de l'oreille moyenne.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
ROCEPHIN
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment traiter les saignements de nez (épistaxis)
Vidéo
Comment traiter les saignements de nez (épistaxis)
Modèles 3D
Tout afficher
Larynx, membrane thyrohyoïdienne
Modèle 3D
Larynx, membrane thyrohyoïdienne

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE