Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Dysphonie spasmodique

Par

Clarence T. Sasaki

, MD, Yale University School of Medicine

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

La dysphonie spasmodique (spasmes de la corde vocale) est un spasme intermittent des muscles laryngés qui induit une anomalie vocale.

La cause de la dysphonie spasmodique est inconnue. Les patients décrivent souvent l'apparition des symptômes à la suite d'une infection des voies respiratoires supérieures, après une utilisation prolongée de la voix, ou un stress professionnel ou émotionnel. En tant que forme localisée d'un trouble du mouvement, la dysphonie spasmodique débute entre les âges de 30 et 50 ans et environ 60% des patients sont des femmes.

Il existe 2 formes:

  • Dysphonie spasmodique en adduction

  • Dysphonie spasmodique en abduction

Dans la dysphonie spasmodique en adduction, les patients tentent de s'exprimer à travers la fermeture spasmodique des cordes vocales, ce qui donne une voix qui semble comprimée, forcée. Ces épisodes spasmodiques se produisent généralement lors de la phonation des voyelles, en particulier au début des mots.

Dans la dysphonie spasmodique en abduction, qui est moins fréquente, les interruptions sonores soudaines dues à l'abduction momentanée des cordes vocales sont accompagnées d'une fuite audible de l'air lors du langage.

Traitement

  • En cas de dysphonie spasmodique en adduction, chirurgie ou injection de toxine botulique

  • Pour la dysphonie spasmodique des abducteurs, injection de toxine botulique et éventuellement médialisation chirurgicale des deux cordes vocales

En cas de dysphonie spasmodique en adduction, la chirurgie a été plus couronnée de succès que d'autres approches. L'injection de toxine botulique dans les adducteurs vocaux a restauré une voix normale chez 70% des patients pendant une durée allant jusqu'à 3 mois. L'effet étant temporaire, les injections doivent être répétées.

Aucun traitement connu n'atténue en permanence la dysphonie spasmodique par atteinte des muscles abducteurs, mais une amélioration temporaire a été obtenue avec la toxine botulique administrée dans le muscle crico-aryténoïdien postérieur (seul abducteur vocal, 1, 2). La médialisation chirurgicale (déplacement vers la ligne médiane en insérant latéralement une entretoise ajustable) des deux cordes vocales semble prometteuse (3).

Références pour le traitement

  • Mor N, Simonyan K, Blitzer A: Central voice production and pathophysiology of spasmodic dysphonia. Laryngoscope 128(1):177-183, 2018. doi:10.1002/lary.26655

  • Dharia I, Bielamowicz S: Unilateral versus bilateral botulinum toxin injections in adductor spasmodic dysphonia in a large cohort [published online ahead of print, 2019 Dec 14]. Laryngoscope 10.1002/lary.28457, 2019. doi:10.1002/lary.28457

  • Dewan K, Berke GS: Bilateral vocal fold medialization: a treatment for abductor spasmodic dysphonia. J Voice 33(1):45-48, 2019. doi:10.1016/j.jvoice.2017.09.027

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE