Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Traumatisme urétéral

Par

Noel A. Armenakas

, MD, Weill Cornell Medical School

Dernière révision totale déc. 2020| Dernière modification du contenu déc. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

La plupart des lésions urétérales surviennent pendant la chirurgie. Les procédures qui blessent le plus souvent l'uretère comprennent l'urétéroscopie, l'hystérectomie, la résection antérieure du côlon antérieur et la réparation ouverte des anévrismes abdominaux. Les mécanismes comprennent la ligature, la transection, l'avulsion, l'écrasement, la dévascularisation, le vrillage, et l'électrocoagulation.

Les lésions urétérales non iatrogènes ne représentent qu'environ 1 à 3% de tous les traumatismes génito-urinaires. Elles sont habituellement le fait de blessures par arme à feu et plus rarement par arme blanche. Chez l'enfant, les blessures par avulsion sont plus fréquentes et se produisent au niveau de la jonction urétéropelvienne. Les complications comprennent une fuite urinaire péritonéale ou rétropéritonéale; un abcès périnéphrétique; une fistule (p. ex., urétérovaginale, urétérocutanée); et une sténose et/ou une obstruction urétérale.

Diagnostic

  • Imagerie et/ou chirurgie exploratrice

Le diagnostic des lésions urétérales est suspecté sur l'anamnèse et exige une grande attention, parce que les symptômes ne sont pas spécifiques et l'hématurie est absente chez > 30% des patients. Le diagnostic est confirmé par l'imagerie (p. ex., TDM avec injection de produit de contraste Tomodensitométrie (TDM) Des examens d'imagerie sont souvent utilisés pour évaluer les patients qui présentent des troubles rénaux et urologiques. Une rx abdominale sans agents de contraste radio-opaques est effectuée... en apprendre davantage Tomodensitométrie (TDM) qui comprend des images tardives, une pyélographie rétrograde) et/ou une chirurgie exploratrice. La fièvre, les douleurs du flanc, un iléus Iléus L'iléus intestinal est un arrêt temporaire du péristaltisme intestinal. Il apparaît le plus souvent après une chirurgie abdominale, particulièrement quand les intestins ont été manipulés. Les... en apprendre davantage prolongé, des fuites urinaires ou une obstruction, et un sepsis Sepsis et choc septique Le sepsis est un syndrome clinique de dysfonctionnement des organes potentiellement mortel provoqué par un dérèglement de la réponse à l'infection. Dans le choc septique, il existe une réduction... en apprendre davantage sont les signes tardifs les plus fréquents de lésions autrement occultes. Les signes peropératoires évocateurs d'une lésion urétérale comprennent des fuites urinaires, des ecchymoses urétérales ou une diminution du péristaltisme. Le diagnostic peut être ultérieurement facilité par l'injection de colorant (p. ex., carmin d'indigo, bleu de méthylène) par voie intraveineuse ou intra-urétérale.

Traitement

  • Pour les lésions mineures, néphrostomie percutanée ou stent urétéral

  • Pour les lésions majeures, réparation chirurgicale,

Toutes les lésions urétérales nécessitent une intervention. Une dérivation urinaire, par néphrostomie percutanée ou par la mise en place par cystoscopie d'une sonde urétérale (rétrograde ou antégrade), est souvent suffisante pour les lésions mineures (p. ex., contusions ou trans-sections partielles). Les lésions complètes de transection ou d'avulsion nécessitent généralement des techniques de reconstruction, ouvertes ou laparoscopiques. Ces techniques comprennent la réimplantation urétérale, l'anastomose urétérale primitive, le volet vésical antérieur (Boari), la transurétéro-urétérostomie, l'interposition iléale et, en dernier recours, l'autotransplantation. Chez les patients instables, une approche de contrôle des lésions est utilisée par laquelle l'uretère est temporairement drainé avec une prise en charge définitive effectuée plus tard.

Points clés

  • La plupart des lésions urétérales surviennent pendant la chirurgie.

  • En cas de lésions urétérales par traumatisme externe, il faut être prudent car les signes ne sont pas spécifiques et l'hématurie est souvent absente.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les
Testez vos connaissances
Lésion hépatique
Lequel de ces critères est utilisé pour classer une lésion hépatique en grade 3 ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE