Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Etablissement de soins infirmiers qualifiés

(Centres de long séjour)

Par

Debra Bakerjian

, PhD, APRN, University of California Davis

Vérifié/Révisé oct. 2022
Voir l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

Les établissements de soins infirmiers qualifiés (également appelés maisons de soins infirmiers) sont autorisés et certifiés par chaque État selon les critères fédéraux Medicare. Les établissements de soins infirmiers fournissent généralement une large gamme de services de santé aux sujets de 65 ans (et aux jeunes handicapés, voir tableau ). Les services comprennent

  • Soins infirmiers spécialisés (c'est-à-dire, soins prescrits par un médecin et qui ne peuvent être administrés que par une infirmière diplômée)

  • Services de rééducation (p. ex., kinésithérapie, orthophonie et ergothérapie)

  • Soins de la personne (c'est-à-dire, repas, assistance pour les soins personnels)

  • Services sociaux médicaux

  • Services pharmaceutiques

  • Services alimentaires appropriés aux besoins de chaque personne

Les centres de long séjour de soins infirmiers peuvent différer quant aux types de soins qu'ils fournissent. Plusieurs d'entre eux fournissent des soins post-aigu à court terme (y compris kinésithérapie, ergothérapie, kinésithérapie respiratoire et orthophonie intensives et des soins palliatifs intensifs) après une blessure ou maladie (p. ex., fracture de hanche, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral). Les hôpitaux (y compris les hôpitaux ruraux avec lits médicaux) ou des établissements autonomes qui peuvent ou non être affiliés à un hôpital peuvent fonctionner en tant que maison de retraite. Presque tous les centres de soins infirmiers fournissent des services de soins de longue durée et nombre d'entre elles offrent également des services supplémentaires de ville (p. ex., soins de jour, soins de répit Soins de répit Les membres de la famille qui soignent les personnes âgées jouent un rôle clé en retardant et éventuellement en prévenant le placement en institutions des personnes âgées atteintes de maladie... en apprendre davantage ).

Le placement dans un centre de long séjour peut être inutile si les services de soins de longue durée en ville Soins en établissement de soins En plus des maisons de retraite médicalisées, il existe une variété d'installations et de programmes pour aider les sujets qui ne peuvent plus vivre de façon autonome sans aide. Trois exemples... en apprendre davantage (p. ex., un logement indépendant pour les personnes âgées, conseil d'administration et les établissements de soins, de vie assistée, la vie des communautés de soins) sont disponibles, accessibles et abordables. Le placement dépend entièrement des soins infirmiers ou de soutien dont le patient a besoin et de la capacité de l'établissement spécifique, qui est très variable.

Le pourcentage de personnes en maison de soins de long séjour a diminué en partie parce que des établissements d'aide à la vie et les soins à domicile, qui dépendent fortement des soins informels, sont de plus en plus utilisés.

Un grand nombre de personnes de 65 ans passeront au moins un certain temps dans un centre de long séjour; cependant, seulement 5 à 10% des personnes âgées vivent (c'est-à-dire, passent au moins plusieurs années) dans un centre de long séjour (1 Références générales Les établissements de soins infirmiers qualifiés (également appelés maisons de soins infirmiers) sont autorisés et certifiés par chaque État selon les critères fédéraux Medicare. Les établissements... en apprendre davantage ). Le risque de placement en centre de long séjour augmente significativement avec l'âge. La probabilité de placement en centre de long séjour dans la vie d'une personne est étroitement liée au nombre de maladies chroniques, à l'état de mobilité, à l'état cognitif et à l'âge (p. ex., chez les personnes âgées de 65 à 74 ans, la probabilité est de 17%, mais chez celles de > 85, elle est de 60%).

Cependant, 2 fois plus de personnes âgées fonctionnellement dépendantes vivent chez elles que dans des centres longs séjour. Environ 25% de toutes les personnes âgées vivant à domicile n'ont pas de famille pour les prendre en charge. Une attention particulière portée à la santé et aux besoins en soins des personnes âgées vivant chez elles pourrait améliorer leur qualité de vie et leur longévité, tout en limitant les coûts en évitant l'institutionnalisation.

Tableau

Références générales

  • 1. Hurd MD, Michaud PC, Rohwedder S: Distribution of lifetime nursing home use and of out-of-pocket spending. Proc Natl Acad Sci U S A 114(37):9838–9842, 2017. doi: 10.1073/pnas.1700618114

Effets de la pandémie COVID-19 sur les soins en centre de long séjour

Le COVID-19 a eu un impact très important sur les personnes âgées en centre de long séjour aux États-Unis. En août 2022, il y avait 1 163 417 cas confirmés de COVID-19 et 154 578 décès parmi les résidents de ces centres de soins. En outre, il y a 1 250 427 cas confirmés et 2564 décès parmi le personnel des centres de long séjour (1 Références pour la pandémie COVID-19 et les centres de long séjour Les établissements de soins infirmiers qualifiés (également appelés maisons de soins infirmiers) sont autorisés et certifiés par chaque État selon les critères fédéraux Medicare. Les établissements... en apprendre davantage ). Ces chiffres mettent en évidence le taux de mortalité disproportionné résultant de COVID-19 chez les personnes âgées en centre de long séjour. En réponse, de nombreux membres de la famille ont sorti leur proche de la maison de retraite. Un grand nombre de membres du personnel des centres de soins ont été victime de souffrances morales et d'épuisement professionnel pendant la pandémie et ont quitté les centre de soins et, dans certains cas, la profession. En outre, environ 300 centre de long séjour ont fermé leurs portes pendant la pandémie de COVID-19 et d'autres fermeront à l'avenir. Heureusement, le nombre de décès des résidents et du personnel des maisons de retraite a diminué depuis que les vaccins contre le COVID-19 sont devenus disponibles. Les Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS) rapportent qu'environ 87% des résidents des centres de long séjour ont reçu une primo-vaccination et près de 88% ont reçu des rappels (1 Références pour la pandémie COVID-19 et les centres de long séjour Les établissements de soins infirmiers qualifiés (également appelés maisons de soins infirmiers) sont autorisés et certifiés par chaque État selon les critères fédéraux Medicare. Les établissements... en apprendre davantage ).

Références pour la pandémie COVID-19 et les centres de long séjour

Supervision des soins

Les médecins doivent remplir le formulaire de première admission d'un résident en centre de long séjour. Ensuite, ils peuvent déléguer le suivi de routine des résidents à une infirmière ou à l'assistant du médecin, qui alternent les visites des résidents avec le médecin. Les visites doivent être effectuées aussi souvent que médicalement nécessaire, mais pas moins de tous les 30 jours pendant les premiers 90 jours et au moins 1 fois tous les 60 jours par la suite; cependant, certains États exigent au moins une visite tous les 30 jours. Dans le cas des patients en soins de longue durée, les infirmières peuvent fournir des soins aux résidents (patients) si l'État permet une pratique indépendante.

Au cours des consultations de routine, les patients doivent être examinés, le statut médicamenteux évalué, et les examens de laboratoire ordonnés au besoin. Les résultats doivent être documentés dans le dossier du malade afin de maintenir informés les autres membres du personnel. Certains médecins, infirmières et assistantes des médecins limitent leur activité aux centres de long séjour. Ils sont disponibles pour participer aux activités de l'équipe et à la formation du personnel et pour consulter les autres membres du personnel, favorisant ainsi de meilleurs soins que ceux des visites précipitées tous les deux mois. Certaines infirmières praticiennes et médecins collaborent pour gérer les troubles des patients. En administrant des antibiotiques lorsque cela est indiqué, en assurant une surveillance des perfusions IV, des équipements d'aspiration, et parfois des ventilateurs, les infirmières permettent d'éviter aux patients d'être hospitalisés. De nombreux médecins travaillent en étroite collaboration avec une infirmière praticienne ou un assistant médical pour fournir des soins en équipe.

Détecter et prévenir la violence et les abus Maltraitance sur personne âgée La maltraitance de la personne âgée peut être physique ou psychologique, consister en une négligence ou une exploitation financière de la personne âgée. Les types fréquents de maltraitance comprennent... en apprendre davantage est aussi une fonction des médecins, infirmières et autres professionnels de santé. Tous les praticiens impliqués dans les soins des personnes âgées doivent être familiers des signes d'abus ou de négligence et être prêt à intervenir si une maltraitance est suspectée. Un système de contrôle public existe et les centres de long séjour peuvent être audités par les agences réglementaires.

Les gouvernements des états et fédéraux des États-Unis sont légalement responsables de s'assurer que l'établissement fournit de bonnes prestations de soins; les inspecteurs évaluent la performance d'un établissement et doivent détecter les lacunes par des mesures de surveillance des résultats, en observant les soins, en interrogeant les patients et les membres du personnel et en examinant les dossiers cliniques.

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence un certain nombre de problèmes de qualité des soins dans les centres de long séjour et a amené les régulateurs gouvernementaux à examiner plus attentivement les soins dans les centres de long séjour. En réponse, les régulateurs ont fourni une formation améliorée au personnel des centres de soins infirmiers en ce qui concerne le contrôle des infections et dans certains États, les centres de soins imposent un personnel à temps plein ayant une expertise en prévention des infections. En 2022, les National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine (NAM) ont formé le Committee on the Quality of Care in Nursing Home pour étudier l'état des soins en maison de long séjour aux États-Unis. Ce comité a publié des recommandations pour améliorer les soins en maison de long séjour (1 Référence pour la supervision des soins Les établissements de soins infirmiers qualifiés (également appelés maisons de soins infirmiers) sont autorisés et certifiés par chaque État selon les critères fédéraux Medicare. Les établissements... en apprendre davantage ):

  • Fournir des soins complets, centrés sur la personne, qui assurent la santé de manière égalitaire, une qualité de vie et la sécurité des résidents des centres de long séjour; promouvoir l'autonomie des résidents; et gérer les risques

  • S'assurer d'une main-d'ouvre bien préparée, habilitée et correctement rémunérée

  • Augmenter la transparence et la responsabilité des finances, des opérations et de la propriété

  • Créer un système de financement plus rationnel et plus solide

  • Concevoir un système d'assurance qualité plus efficace et plus réactif

  • Étendre et améliorer la mesure de la qualité et l'amélioration continue de la qualité

  • Adopter des technologies de l'information sur la santé dans tous les centres de long séjour

Dans les années à venir, les efforts doivent se concentrer sur la mise en œuvre de ces recommandations pour s'assurer que les personnes âgées vulnérables reçoivent les soins de haute qualité et sûrs qu'ils méritent.

Référence pour la supervision des soins

Hospitalisation

Lorsque l'hospitalisation devient nécessaire, le médecin qui s'occupe du patient dans le centre de long séjour doit contacter le médecin traitant pour que le patient soit hospitalisé. Cependant, l' hospitalisation Hospitalisation Un hôpital peut fournir des soins médicaux d'urgence, des examens diagnostiques, des traitements intensifs, ou une chirurgie, qui peuvent ou non nécessiter une admission. Les patients âgés utilisent... en apprendre davantage est évitée autant que possible du fait de ses risques tels que les infections associées aux soins.

Lorsque les patients sont hospitalisés leurs dossiers médicaux, ainsi que leurs directives anticipées Directives anticipées Les directives anticipées sont des documents juridiques qui anticipent les décisions concernant des soins dans le cas où la personne deviendrait incapable. Ils sont appelés directives anticipées... en apprendre davantage et leurs Medical (or Physician) Orders for Life-Sustaining Treatment (formulaires MOLST ou POLST Ordonnances concernant les traitements vitaux L'instruction de ne pas réanimer est mise dans le dossier médical d'un patient, à la disposition du médecin, et elle informe le personnel médical que la réanimation cardiorespiratoire ne doit... en apprendre davantage ), doivent les accompagner. Un appel téléphonique de la maison de retraite vers un hôpital est utile afin d'expliquer le diagnostic et la raison du transfert et d'expliquer l'état fonctionnel et mental, les médicaments et directives anticipées.

De même, lorsque les patients retournent à la maison de retraite après l'hôpital, une infirmière de l'hôpital doit appeler une infirmière de la maison de retraite. De nombreuses maisons de retraite utilisent un formulaire SBAR (Situation-Background- Assessment-Recommendation [Situation, Contexte, Évaluation, Recommandation]) lors de tous les transferts afin de s'assurer que les informations pertinentes sont fournies à l'hôpital (voir la boîte à outils SBAR à Institute for Healthcare Improvement).

Coûts

Les soins en centre de long séjour sont coûteux, avec une moyenne d'environ 95 000 $ par an en 2021 (1 Référence pour les coûts Les établissements de soins infirmiers qualifiés (également appelés maisons de soins infirmiers) sont autorisés et certifiés par chaque État selon les critères fédéraux Medicare. Les établissements... en apprendre davantage ). Aux États-Unis, les soins en maison de retraite médicalisée ont coûté 21 milliards de dollars en 1980 et 70 milliards en 2000, 121,9 milliards en 2005 et > 157 milliards en 2015. Les gouvernements fédéral et d'État paient presque 75% du coût par l'intermédiaire de Medicare, de Medicaid, et de l'U.S. Department of Veterans Affairs (VA).

Référence pour les coûts

Problèmes liés au remboursement

Les critiques suggèrent ce qui suit:

  • Le taux de remboursement peut être trop faible, limitant l'accès des patients à la réadaptation et aux services qui améliorent la qualité de vie, en particulier chez les patients qui présentent une démence.

  • Les incitations financières pour prodiguer des soins curatifs et de réhabilitation chez des patients dont les fonctions sont limitées peuvent être insuffisantes.

  • Les centres de long séjour peuvent être incités à encourager la dépendance ou à maintenir la nécessité de soins de haut niveau afin que le remboursement soit maximisé.

En octobre 2019, Medicare a changé sa méthode de remboursement des établissements de soins infirmiers qualifiés du modèle RUGS (Resource Utilization Group) au modèle Patient Driven (modèle de paiement). RUGS a principalement utilisé le volume des services de thérapie fournis comme base de classification des paiements, ce qui a incité les établissements de soins infirmiers qualifiés à fournir des services aux patients indépendamment de leurs besoins. Le PDPM mesure les services fournis aux patients par rapport au volume de services fournis par le centre de soins. Le PDPM comprend 5 composantes ajustées en fonction du mélange des cas (kinésithérapie, ergothérapie et orthophonie, soins infirmiers et auxiliaires non-thérapeutiques) et une composante non ajustée en fonction du cas pour tenir compte des ressources utilisées qui ne varient pas selon le patient.

Le placement en centre de long séjour

Les préférences du patient et les besoins peuvent être déterminés plus efficacement grâce à une évaluation gériatrique globale, y compris l'identification et l'évaluation de tous les troubles et l'évaluation de la capacité fonctionnelle du patient. Les troubles invalidants ou pénibles, le plus souvent une démence, une incontinence et une immobilité, peuvent déclencher un placement en centre de long séjour. Cependant, une amélioration même modeste d'un trouble peut éviter le placement en centre de long séjour (voir tableau ). Les sujets âgés sont les principaux utilisateurs des services de soins de longue durée et comprennent (1 Référence Les établissements de soins infirmiers qualifiés (également appelés maisons de soins infirmiers) sont autorisés et certifiés par chaque État selon les critères fédéraux Medicare. Les établissements... en apprendre davantage )

  • 84% of nursing home residents

  • 95% des patients en soins palliatifs

  • 93% des soins en établissement de soins

  • 82% des patients hospitalisation à domicile

  • 63% des patients en service de jour pour adultes

Tableau

Choix du centre de long séjour

Les services proposés et la qualité des maisons de retraite sont variables. Certains États des États-Unis fixent des ratios minimum infirmière-patients qui sont plus rigoureux que les exigences fédérales; le ratio pour les autres membres du personnel par patient varie considérablement.

Les médecins, les infirmières et les assistants médicaux doivent aider les familles à choisir une maison de retraite qui associe les besoins du patient aux services du centre de long séjour. Les médecins doivent envisager ce qui suit:

  • Quel modèle de pratique clinique le centre de long séjour utilise (p. ex., un médecin privé, un grand réseau de praticiens de médecine générale qui visitent systématiquement un ensemble de maisons de retraite)

  • Quels hôpitaux ont des accords de transfert avec la maison de retraite

  • Quels services thérapeutiques spéciaux, soins palliatifs, rééducation aiguë, et autres services sont disponibles

  • Les membres du personnel sont-ils employés à temps plein ou à temps partiel

  • En quoi consiste la couverture médicale du patient, en particulier s'agit-il d'un programme de capitation de Medicare, qui couvre certains soins médicaux continus mais ne couvre pas les soins de garde de longue durée

  • Quels services sont disponibles dans l'institution (p. ex., physiothérapie, ergothérapie et orthophonie)?

  • Quelles activités récréatives appropriées sont disponibles

Référence

Plus d'information

Les sources d'information suivantes en anglais peuvent être utiles. S'il vous plaît, notez que LE MANUEL n'est pas responsable du contenu de ces ressources.

  • Nursing Home Compare: fournit des informations détaillées sur tous les foyers de soins certifiés Medicare et Medicaid

  • LongTermCare.gov: l'Administration for Community Living a combiné les informations de l'Administration on Aging, de l'Administration on Intellectual and Developmental Disabilities, et du Department of Health and Human Services Office on Disability pour fournir des informations sur l'accès aux soins de longue durée et leur cout

  • Kaiser Family Foundation: Providers and Service Use Indicators: Nursing Facilities: une ressource fournissant des données sur les établissements de soins, y compris les hôpitaux, les maisons de retraite et les centres de santé communautaires et les personnels de santé, tels que des médecins, des infirmières praticiennes et des assistants médicaux

Voir l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : AFFICHER LA VERSION GRAND PUBLIC
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE