Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Pharmacodynamie chez les sujets âgés

Par

J. Mark Ruscin

, PharmD, FCCP, BCPS, Southern Illinois University Edwardsville School of Pharmacy;


Sunny A. Linnebur

, PharmD, BCPS, BCGP, Skaggs School of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences, University of Colorado

Vérifié/Révisé juil. 2021
Voir l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

Contrairement aux effets pharmacocinétiques, la pharmacodynamie Revue générale de la pharmacodynamie La pharmacodynamie (parfois décrite comme étant l'action d'un médicament sur l'organisme), est l'étude des effets biochimiques, physiologiques et moléculaires des médicaments sur l'organisme... en apprendre davantage est définie comme l'action du médicament sur l'organisme ou comme la réponse de l'organisme au médicament; elle est affectée par la liaison au récepteur, les effets post-récepteurs, et les interactions chimiques (voir Interactions médicament-récepteur Interactions médicament-récepteur Les récepteurs sont des macromolécules impliquées dans la signalisation chimique des signaux inter- et intracellulaires; ils peuvent être situés sur la membrane de surface cellulaire ou dans... en apprendre davantage ). Chez les personnes âgées, les effets de concentrations analogues de médicaments au niveau du site d'action (sensibilité) peuvent être plus importants ou plus faibles que chez les plus jeunes (voir tableau Effet du vieillissement sur la réponse aux médicaments Effet du vieillissement sur la réponse aux médicaments Effet du vieillissement sur la réponse aux médicaments ). Ces différences peuvent être expliquées par des modifications de l'interaction médicament-récepteur, par des effets post-récepteurs ou par des réponses homéostatiques d'adaptation et, chez les patients plus fragiles, sont souvent dues à des pathologies d'organes. Cependant, la différenciation clinique entre les effets pharmacodynamiques et pharmacocinétiques peut parfois être difficile.

Le patient âgé est particulièrement sensible aux effets des médicaments anticholinergiques. De nombreux médicaments (p. ex., les antidépresseurs tricycliques, la plupart des antihistaminiques sédatifs, les agents urinaires antimuscariniques, certains antipsychotiques, les antiparkinsoniens qui ont des effets atropiniques, de nombreux hypnotiques et produits pour le rhume en vente libre) ont des effets anticholinergiques. L'adulte âgé, en particulier en cas de trouble cognitif, est particulièrement prédisposé aux effets indésirables de tels médicaments au niveau du système nerveux central, et sa confusion et sa somnolence peuvent augmenter. Les anticholinergiques entraînent également fréquemment une constipation, une rétention urinaire (en particulier chez l'homme âgé qui présente une hyperplasie bénigne de la prostate), une vision trouble, une hypotension orthostatique et une sécheresse buccale. Même à faibles doses, ces médicaments peuvent augmenter le risque de coups de chaleur en inhibant la sudation. En général, les personnes âgées doivent éviter les médicaments qui ont des effets anticholinergiques lorsque cela est possible.

Tableau
Voir l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : AFFICHER LA VERSION GRAND PUBLIC
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE