Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Anomalies de la voie glycolytique

(Anomalies de la voie d'Embden-Meyerhof)

Par

Evan M. Braunstein

, MD, PhD, Johns Hopkins School of Medicine

Dernière révision totale mars 2019| Dernière modification du contenu mars 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Les troubles de la voie glycolytique sont des troubles métaboliques autosomiques récessifs des globules rouges qui provoquent une anémie hémolytique.

La voie glycolytique est l'une des voies métaboliques importantes de l'organisme. Elle comprend une séquence de réactions enzymatiques qui décomposent le glucose (glycolyse) en pyruvate, produisant des sources d'énergie, sous forme d' adénosine triphosphate (ATP) et de nicotinamide adénine dinucléotide (NADH). Divers défauts héréditaires des enzymes de la voie peuvent être observés.

Le défaut le plus fréquent est

  • Déficit en pyruvate kinase

Les autres anomalies causes d'anémie hémolytique comprennent les carences en

  • Hexokinase érythrocytaire

  • Glucose-6-phosphate isomérase

  • Phosphofructokinase

Parmi toutes ces anomalies, l'anémie hémolytique ne se produit que chez les homozygotes. Le mécanisme exact de l'hémolyse reste inconnu.

Les symptômes sont liés au degré d'anémie et peuvent comprendre un ictère et une splénomégalie. Il n'y a pas de sphérocyte, mais un petit nombre de globules rouges sphériques de forme irrégulière (échinocytes) sont présents.

En général, les dosages d'ATP et du diphosphoglycérate permettent d'identifier toute anomalie métabolique et de localiser les sites en cause pour analyse ultérieure.

Traitement

  • Acide folique pendant l'hémolyse aiguë

  • Transfusions si nécessaire

  • Parfois, splénectomie

Il n'existe pas de traitement spécifique des anémies hémolytiques provoquées par des anomalies de la voie glycolytique. La plupart des patients ne nécessitent aucun autre traitement que le folate supplémentaire 1 mg par voie orale 1 fois/jour pendant l'hémolyse aiguë. Dans les cas graves, les patients peuvent être dépendants de la transfusion, auquel cas une splénectomie peut être effectuée. L'hémolyse et l'anémie persistent après la splénectomie, bien qu'une amélioration puisse survenir, en particulier chez les patients présentant un déficit en pyruvate kinase.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE