Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Cachexie

Par

Robert Peter Gale

, MD, PhD,

  • Hematology Research Centre, Division of Experimental Medicine, Department of Medicine
  • Imperial College London

Dernière révision totale juil. 2018| Dernière modification du contenu juil. 2018
Cliquez ici pour l’éducation des patients

La cachexie est la fonte du tissu adipeux et des muscles. Elle est fréquente dans de nombreuses maladies et dont les cancers impossibles à contrôler ou à guérir. Les cancers, en particulier ceux du pancréas et de l'estomac, entraînent une cachexie sévère. Les patients peuvent perdre 10 à 20% de leur masse corporelle. La cachexie due à un cancer est plus sévère chez l'homme que chez la femme. Ni la taille de la tumeur, ni l'étendue des métastases ne permettent de prédire l'importance de la cachexie. La cachexie diminue la réponse à la chimiothérapie (voir aussi Revue générale du traitement des cancers), entraîne une altération de l'état général et une augmentation de la mortalité.

La cause initiale de la cachexie n'est pas l'anorexie ou la diminution de l'apport calorique. Cette complication métabolique complexe est due principalement à une augmentation du catabolisme tissulaire; la synthèse protéique est diminuée et son catabolisme augmenté. La cachexie est médiée par certaines cytokines, en particulier le tumor necrosis factor-alpha, les interleukines, IL-1b et IL-6, qui sont produites par les cellules tumorales et les cellules du tissu hôte. La voie de l'ATP-ubiquitine-protéase est aussi impliquée.

La cachexie est facilement identifiée par la perte de poids, qui constitue le signe le plus visible avec la diminution des masses musculaires temporales du visage (faciès Hippocratique). La perte de graisse sous-cutanée accroît le risque d'ulcères de pression, notamment au niveau des saillies osseuses.

Traitement

Il consiste à traiter le cancer. Si le cancer peut être contrôlé ou guéri, la cachexie disparaît.

La supplémentation calorique ne permet pas de supprimer la cachexie. La prise de poids est habituellement minime et correspond plus à du tissu adipeux qu'à du muscle. Ni l'état général ni le pronostic ne sont améliorés. Ainsi, chez la plupart des patients souffrant d'un cancer et cachectiques, la supplémentation calorique élevée n'est pas recommandée. Un apport nutritionnel parentéral n'est pas indiqué, sauf dans les cas où une nutrition adéquate par voie orale est impossible.

Cependant, d'autres traitements peuvent améliorer la cachexie et améliorer l'état fonctionnel. Les corticostéroïdes permettent d'augmenter l'appétit et peuvent procurer une sensation de bien-être sans augmenter le poids. Les cannabinoïdes (marijuana, dronabinol) font de même. Les progestatifs, tels que l'acétate de mégestrol, 40 mg par voie orale 2 fois/jour ou 3 fois/jour, peuvent augmenter l'appétit et faire prendre du poids. Les médicaments visant à modifier la production des cytokines et leurs effets sont en évaluation.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
MARINOL
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE