Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Lincosamides, oxazolidinones et streptogramines

Par

Brian J. Werth

, PharmD, University of Washington School of Pharmacy

Dernière révision totale mai 2020| Dernière modification du contenu mai 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Les lincosamides (clindamycine), les oxazolidinones (linézolide, tédizolide), et les streptogramines (dalfopristine [streptogramine A] et quinupristine [streptogramine B]) sont structurellement différents mais sont regroupées du fait de leur mode d'action et de leurs spectres antibactériens similaires. Les macrolides et le chloramphénicol peuvent être inclus dans ce groupe pour des raisons similaires. Tous inhibent la synthèse protéique en se liant à la sous-unité 50S du ribosome.

Certaines enzymes méthyl-transférases peuvent induire une résistance à de multiples membres des classes ci-dessus. L'erythromycin resistance methylase (erm) est le médiateur de la résistance aux macrolides, à la clindamycine et à la quinupristine, mais pas aux oxazolidinones ou à la dalfopristine. Le chloramphenicol-florfenicol resistance (cfr) est le médiateur de la résistance au chloramphénicol, à la dalfopristine, à la clindamycine et aux oxazolidinones, mais le tédizolide peut conserver une sensibilité dans certaines souches. Certaines pompes à efflux multidrug peuvent également produire une résistance croisée entre certaines de ces classes.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
No US brand name
ERY-TAB, ERYTHROCIN
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE