Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Infections par Kingella

Par

Larry M. Bush

, MD, FACP, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University;


Maria T. Vazquez-Pertejo

, MD, FACP, Wellington Regional Medical Center

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Kingella sont des microrganismes gram-négatifs qui colonisent les voies respiratoires humaines. Ce germe peut être responsable d'infections osseuses, d'endocardites et de bactériémies, et rarement, de pneumonies, d'épiglottites, de méningites, d'abcès et d'infections oculaires.

Les Kingella, qui appartiennent à la famille des Neisseriaceae, sont des coccobacilles courts, non mobiles, à Gram négatif, qui se présentent sous forme de paires ou de courtes chaînes. Les microrganismes ont une croissance lente et exigeante. Kingella est retrouvé dans les voies respiratoires humaines et est rarement la cause d'infection chez l'homme.

Parmi les espèces de Kingella, Kingella kingae est le pathogène humain le plus fréquemment observé; ces microrganismes colonisent fréquemment les muqueuses respiratoires. L'enfant entre 6 mois et 4 ans présente le plus fort taux de colonisation et de maladie invasive à ce pathogène des voies respiratoires. K. kingae est transmis d'enfant à enfant par un contact personnel étroit (p. ex., dans les centres de soins de jour). L'infection obéit à une répartition saisonnière, avec des pics en automne et en hiver.

Maladies causées par Kingella

Les manifestations les plus fréquentes d'infection par K. kingae sont des

D'autres manifestations, rares, sont la pneumonie, l'épiglottite, la méningite, les abcès et les infections oculaires.

L'infection osseuse la plus fréquente est l'arthrite septique, qui touche le plus souvent les grosses articulations portantes, notamment le genou et la cheville.

L'ostéomyélite implique le plus souvent les os des membres inférieurs. Le début est insidieux et le diagnostic souvent retardé. Un envahissement hématogène du disque intervertébral (spondylodiscite) peut survenir et a été le plus souvent rapporté dans les espaces intervertébraux lombaires.

L'endocardite à Kingella a été rapportée dans toutes les classes d'âge. L'endocardite peut impliquer les valvules natives ou prothétiques. Kingella est une composante du groupe HACEK (Haemophilus aphrophilus et H. parainfluenzae, Aggregatibacter, Cardiobacterium, Eikenella, Kingella), qui comprend des bactéries à Gram négatif à croissance lente pouvant entraîner une endocardite.

Le diagnostic d'infections à Kingella repose sur l'isolement en laboratoire à partir des liquides ou des tissus supposés infectés.

Traitement

  • Une pénicilline ou une céphalosporine

Kingella est généralement sensible à diverses pénicillines et céphalosporines. Cependant, un antibiogramme est nécessaire pour guider le traitement. D'autres médicaments utiles sont les aminosides, le triméthoprime/sulfaméthoxazole, la tétracycline, l'érythromycine et les fluoroquinolones.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE