Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Herpangine

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Ressources liées au sujet

L'herpangine est un trouble fébrile provoqué par de nombreux virus coxsackie du groupe A et parfois d'autres entérovirus. L'infection provoque des lésions oropharyngées, muqueuses, vésiculaires et ulcéreuses.

L'herpangine apparaît plus fréquemment par épidémie et touche le plus souvent le nourrisson et l'enfant. (Voir aussi Revue générale des infections à entérovirus.)

Symptômes

L'herpangine est caractérisée par l'apparition brutale d'une fièvre avec angine, céphalées, anorexie et, fréquemment, des douleurs du cou. Les nourrissons peuvent vomir.

Dans les 2 jours après le début de l'infection, apparaissent jusqu'à 20 papules (en moyenne, 4 à 5), de couleur grisâtre, de 1 à 2 mm de diamètre qui évoluent en vésicules entourées d'une auréole érythémateuse. Elles apparaissent le plus souvent sur les piliers amygdaliens, mais également sur le voile du palais, les amygdales, la luette ou la langue. Au cours des 24 h suivantes, les lésions se transforment en ulcérations peu profondes, rarement > 5 mm de diamètre, et cicatrisent en 1 à 7 jours.

Les complications de l'herpangine sont rares.

L'infection confère une immunité durable vis-à-vis de la souche infectante, mais des épisodes répétés, provoqués par d'autres virus coxsackie du groupe A ou par d'autres entérovirus sont possibles.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic d'herpangine repose sur les symptômes et les lésions buccales caractéristiques.

Les examens de confirmation ne sont généralement pas nécessaires, mais ils peuvent être réalisés par

  • Isolement du virus à partir des lésions

  • Détection du virus par reverse transcriptase – Polymerase Chain Reaction

  • Démonstration de la hausse des taux d'anticorps spécifiques

Les aphtes récidivants peuvent avoir une apparence similaire, mais, contrairement à l'herpangine, se produisent rarement dans le pharynx et ne sont généralement pas accompagnés de symptômes systémiques. La stomatite herpétique se manifeste sporadiquement et provoque des ulcères plus grands, plus persistants, et plus nombreux tout au long de l'oropharynx que l'herpangine. Le virus coxsackie A 10 entraîne une pharyngite lymphonodulaire similaire, mis à part que les papules n'évoluent non pas en vésicules ni ulcères, mais en nodules blanchâtres ou jaunâtres de 2 à 3 mm.

Traitement

  • Soulagement des symptômes

Le traitement de l'herpangine est symptomatique. Il comprend une hygiène bucco-dentaire méticuleuse (à l'aide d'une brosse à dents souple et de bains de bouche eau-sel), un régime mou qui ne comprend pas d'aliments acides ou salés et des mesures topiques (voir traitement de la stomatite).

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Revue générale de l'infection par le virus Zika
Vidéo
Revue générale de l'infection par le virus Zika
Modèles 3D
Tout afficher
SARS-CoV-2
Modèle 3D
SARS-CoV-2

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE