honeypot link

Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Typhus épidémique

(Typhus européen; typhus classique; typhus des poux; fièvre carcérale)

Par

William A. Petri, Jr

, MD, PhD, University of Virginia School of Medicine

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Le typhus épidémique est dû à Rickettsia prowazekii. Les symptômes sont une fièvre élevée prolongée, des céphalées rebelles et une éruption maculopapuleuse.

Le typhus épidémique est une rickettsiose.

L'homme est le réservoir naturel de R. prowazekii, cosmopolite et transmis par les poux du corps. La transmission s'effectue par grattage ou frottement des fèces des poux, les rickettsies pénétrant ainsi dans la morsure ou d'autres plaies (ou parfois dans les muqueuses des yeux ou de la cavité orale). Aux États-Unis, l'homme peut parfois contracter le typhus épidémique par contact avec les écureuils volants.

Les cas mortels sont rares chez l'enfant de < 10 ans, mais la mortalité augmente avec l'âge et peut atteindre 60% chez les patients > 50 ans, non traités.

Symptomatologie

Après une incubation de 7 à 14 jours, une fièvre, des céphalées et une prostration apparaissent brutalement. La température atteint 40° C en quelques jours et reste élevée avec une légère rémission matinale, pendant près de 2 semaines. Les céphalées sont intenses. De petites macules roses, apparaissent du 4e au 6e jours, s'étendent rapidement sur tout le corps, habituellement dans les régions axillaires et la partie supérieure du tronc, sauf sur les paumes des mains, les plantes des pieds et le visage. Plus tard, les lésions cutanées deviennent plus sombres et de type maculopapulaire. Dans les cas graves, l'exanthème devient pétéchial et hémorragique.

Une splénomégalie est parfois observée. Une hypotension est constatée chez le patient plus gravement atteint. L'apparition d'un collapsus cardiovasculaire, d'une insuffisance rénale, de signes encéphalitiques, d'ecchymoses avec gangrène ou d'une pneumopathie sont de mauvais pronostic.

La maladie de Brill-Zinsser, une résurgence légère d'un typhus épidémique, peut se déclarer des années après l'infection initiale si les défenses du patient faiblissent.

Diagnostic

  • Signes cliniques

  • Biopsie de l'éruption avec immunofluorescence directe pour détecter les microrganismes

  • Tests sérologiques en aigu et en convalescence (sérologies inutiles à la phase aiguë)

  • Polymerase Chain Reaction (PCR)

L'infestation par les poux est habituellement facilement constatée et évoque fortement le diagnostic de typhus si l'anamnèse (p. ex., sujets vivants ou séjournant en région d'endémie) évoque une possibilité d'exposition.

Traitement

  • Doxycycline

Le traitement principal du typhus épidémique est la doxycycline 200 mg par voie orale en 1 fois suivie de 100 mg 2 fois/jour chez l'adulte jusqu'à l'amélioration de l'état du patient, à poursuivre encore 24 à 48 heures après l'apyrexie pendant au moins 7 jours.

Le chloramphénicol 500 mg par voie orale ou IV 4 fois/jour pendant 7 jours constitue le traitement de seconde intention. Le chloramphénicol oral n'est pas disponible aux États-Unis et son utilisation est associée à des effets hématologiques indésirables, qui nécessitent une surveillance des indices sanguins.

Le patient atteint d'une forme épidémique sévère de typhus présente une nette augmentation de la perméabilité capillaire à des stades tardifs; le remplissage IV doit donc être administré avec prudence pour maintenir la PA, tout en évitant d'aggraver l'œdème pulmonaire et cérébral.

Prévention

La vaccination et la lutte contre les poux sont la meilleure prévention. Cependant, les vaccins ne sont plus disponibles. Les poux peuvent être éliminés par poudrage des personnes infestées avec du malathion ou du lindane.

Points clés

  • Le typhus épidémique est répandu dans le monde entier; les humains en sont le réservoir naturel.

  • L'infection est transmise aux humains par les poux du corps lorsque les excréments des poux sont grattés ou frottés dans des morsures de poux, des plaies ou des muqueuses.

  • De petites macules roses recouvrent rapidement le corps, qui deviennent plus tard sombres et maculopapulaires.

  • La mortalité augmente avec l'âge et peut atteindre 60% chez les patients non traités de > 50 ans; l'apparition d'un collapsus cardiovasculaire, d'une insuffisance rénale, de signes encéphalitiques, d'ecchymoses avec gangrène ou d'une pneumopathie sont de mauvais pronostic.

  • Suspecter yn typhus épidémique devant des signes d'infestation par des poux; confirmer par une coloration par anticorps fluorescents sur biopsie cutanée.

  • Traiter par la doxycycline ou le chloramphénicol.

  • La maladie de Brill-Zinsser, une résurgence légère d'un typhus épidémique, peut se déclarer des années après l'infection initiale si les défenses du patient faiblissent.

Maladie de Brill-Zinsser

La maladie de Brill-Zinsser est une résurgence d'un typhus épidémique, se produisant des années après une atteinte initiale.

Le patient qui présente une maladie de Brill-Zinsser a contracté antérieurement un typhus épidémique ou a vécu dans une région d'endémie. En cas d'affaiblissement des défenses immunitaires de l'hôte, les microrganismes viables qui semblent retenus dans l'organisme sont réactivés, provoquant une récidive du typhus; la maladie est donc sporadique, survenant à n'importe quelle saison ou région géographique et en l'absence de poux infectés. En outre, les poux qui se nourrissent sur les patients peuvent s'infecter et transmettre l'agent pathogène.

La symptomatologie de la maladie de Brill-Zinsser est presque toujours modérée. Elle est semblable à celle du typhus épidémique avec des troubles circulatoires et hépatiques, rénaux et neurologiques (du système nerveux central) similaires. L'évolution fébrile récurrente dure près de 7 à 10 jours. L'exanthème est souvent fugace ou absent. La mortalité est nulle.

Voir la Revue générale des rickettsioses et infections affines pour diagnostic et traitement détails.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
PERIOSTAT, VIBRAMYCIN
No US brand names
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE