Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Talipes equinovarus (pied bot) et autres anomalies du pied

Par

Simeon A. Boyadjiev Boyd

, MD, University of California, Davis

Dernière révision totale févr. 2018| Dernière modification du contenu févr. 2018
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Ressources liées au sujet

Le pied bot varus équin, parfois, appelé pied bot, est caractérisé par une flexion plantaire, un talon rentré vers l'intérieur (à partir de la ligne médiane de la jambe) et une adduction de l'avant-pied (déviation médiale par rapport à l'axe vertical de la jambe).

Le talipes equinovarus est dû à une anomalie de l'astragale. Il survient dans environ 2/1000 naissances vivantes, est bilatéral jusque dans 50% des cas et peut survenir isolément ou s'inscrire dans un syndrome. La dysplasie de hanche est plus fréquente chez ces enfants. Les déformations résultant d'une malposition intra-utérine peuvent être différenciées du pied bot varus équin car elles sont complètement réductibles par les mobilisations passives.

Le syndrome de Larsen est un trouble dans lequel les enfants naissent avec des pieds bots et les luxations des hanches, des genoux et des coudes.

Les traitements orthopédiques du pied bot sont nécessaires et comprennent au début la mise en place de plâtres, de bandages ou d'attelles malléables afin de normaliser la position du pied. Si l'immobilisation par plâtre est inefficace et que l'anomalie est sévère, une intervention chirurgicale peut s'avérer nécessaire. La chirurgie est idéalement pratiquée avant l'âge de 12 mois, tant que les os tarsiens sont encore cartilagineux. Le pied varus équin peut récidiver au cours de la croissance.

D'autres anomalies du pied comprennent le métatarsus adductus, le métatarsus varus, le talipes calcanéovalgus, le pied plat, le pied plat flexible et la coalition tarsienne.

Pied bot en valgum calcanéen

Le pied est plat ou convexe et en dorsiflexion, avec le talon tourné vers l'extérieur. Le pied peut trop facilement être fléchi contre le tibia. La dysplasie de hanche est plus fréquente chez ces enfants.

Le traitement précoce par plâtre (qui consiste à maintenir le pied en position de varus équin) ou le port d'attelles est habituellement efficace.

Metatarsus adductus

L'avant-pied se tourne vers l'intérieur. Le pied peut être en supination au repos. Habituellement, l'avant-pied peut être mobilisé passivement en abduction et fléchi en éversion au-delà de l'axe de la jambe en réaction à la stimulation plantaire. Parfois, le pied est rigide, sans possibilité de rétablir la position neutre. La dysplasie de hanche est plus fréquente chez ces enfants.

La déformation se corrige habituellement sans traitement au cours de la première année. Si elle ne guérit pas, la pose d'un plâtre ou une intervention chirurgicale (ostéotomie d'abduction du médiopied) sera nécessaire.

Metatarsus varus

La plante du pied est tournée vers l'intérieur, ainsi la voûte plantaire est accentuée. Cette déformation résulte de la position in utero. Habituellement, elle ne disparaît pas après la naissance et peut nécessiter un plâtre correcteur.

Pes planus (pieds plats)

Dans le pied plat, l'arc normal au milieu du pied semble aplati. Jusqu'à l'âge de 3 ans environ, tous les enfants ont les pieds plats, puis l'arc commence à se développer. Il y a deux origines principales des pieds plats:

  • Pieds flexibles

  • Coalition tarsale

Dans pieds plats flexibles, les pieds restent plats parce que la cambrure du pied est exceptionnellement souple. Les pieds plats flexibles ne nécessitent habituellement aucun traitement. Cependant, si un enfant plus âgé a des douleurs ou des crampes au niveau des pieds, des chaussures correctrices peuvent être nécessaires.

Dans la coalition tarsale, les pieds sont fixés en position aplatie. La coalition tarsienne peut être une anomalie congénitale ou résulter de pathologies telles que des blessures ou un gonflement prolongé. Le traitement de la coalition tarsienne comprend souvent un plâtre. Parfois, la séparation chirurgicale de l'articulation du pied raidie restaure la mobilité au pied.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment faire une réanimation néonatale
Vidéo
Comment faire une réanimation néonatale
Modèles 3D
Tout afficher
Mucoviscidose: anomalie du transport des chlorures
Modèle 3D
Mucoviscidose: anomalie du transport des chlorures

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE