Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Trouble oppositionnel avec provocation

Par

Josephine Elia

, MD, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu mai 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Le trouble oppositionnel avec provocation est un modèle récurrent ou persistant de comportements négatifs, provocants ou même hostiles envers les figures de l'autorité. Le diagnostic repose sur l'anamnèse. Le traitement repose sur la psychothérapie individuelle associée à une thérapie familiale (incluant la personne ayant la charge de l'enfant). Parfois, des médicaments peuvent être utilisés pour réduire l'irritabilité.

Les estimations de la prévalence du trouble oppositionnel avec provocation varient beaucoup du fait de l'importante subjectivité des critères diagnostiques; la prévalence chez l'enfant et l'adolescent pouvant aller jusqu'à 15%. Avant la puberté, le garçon est bien plus souvent atteint que la fille; après la puberté, l'écart diminue.

Bien que le trouble oppositionnel avec provocation soit parfois considéré comme une version atténuée du trouble des conduites, il n'existe que des similitudes superficielles entre ces 2 pathologies. Les caractéristiques principales de ce trouble sont l'irritabilité et la provocation. Cependant, les enfants atteints d'un trouble des conduites semblent n'avoir aucun remord et violent à plusieurs reprises les droits d'autrui (p. ex., en intimidant, menaçant ou en causant des lésions, ou en usant de cruauté envers les animaux), parfois sans aucun signe d'irritabilité.

L'étiologie du trouble oppositionnel avec provocation est inconnue, mais il est probablement plus fréquent chez l'enfant issu de familles dans lesquelles les adultes produisent un modèle de relation interpersonnel conflictuel et polémique. Ce diagnostic ne doit pas être vu comme un trouble bien circonscrit mais plutôt comme une indication de problèmes sous-jacents qui pourraient nécessiter d'autres examens et traitements.

Symptomatologie

Généralement, les enfants qui présentent un trouble oppositionnel avec provocation ont tendance à faire ce qui suit:

  • Perdre leur sang-froid facilement et de manière répétée

  • Se disputer avec les adultes

  • Défier les adultes

  • Refuser d'obéir à des règles

  • Délibérément "embêter" d'autres personnes

  • Blâmer les autres pour leurs propres erreurs ou débordements

  • Être facilement agacé et irrité

  • Être méchant ou vindicatif

De nombreux enfants touchés ont des déficits des compétences sociales.

Diagnostic

  • Critères cliniques

Le trouble oppositionnel avec provocation est diagnostiqué si un enfant a eu 4 de ces symptômes pendant au moins 6 mois. Les symptômes doivent également être graves et perturbateurs.

Le trouble oppositionnel avec provocation doit être distingué de ce qui suit, qui peut provoquer des symptômes similaires:

  • Comportements oppositionnels de légers à modérés: de tels comportements se produisent périodiquement chez presque tous les enfants et adolescents.

  • Trouble d'hyperactivité/déficit attentionnel non traité: les symptômes semblables à ceux du trouble oppositionnel avec provocation disparaissent souvent lorsque le déficit de l'attention/hyperactivité est traité de manière adéquate.

  • Troubles de l'humeur: l'irritabilité provoquée par une dépression se distingue du trouble oppositionnel avec provocation par la présence d'une anhédonie et de symptômes neurovégétatifs (p. ex., troubles du sommeil et de l'appétit); ces symptômes passent facilement inaperçus chez l'enfant.

  • Les troubles anxieux et les troubles obsessionnel-compulsifs: dans ces troubles, les comportements d'opposition se produisent lorsque les enfants ont une anxiété insurmontable ou quand ils sont empêchés de mener leurs rituels.

Traitement

  • Thérapie de modification comportementale

  • Parfois, des médicaments

Les problèmes sous-jacents (p. ex., dysfonctionnements familiaux) et troubles coexistants (p. ex., déficit de l'attention/hyperactivité) doivent être identifiés et corrigés. Cependant, même sans traitement, la plupart des cas de trouble oppositionnel avec provocation s'améliorent progressivement avec le temps.

Initialement, le traitement de choix du trouble oppositionnel avec provocation est un programme de modification du comportement basé sur la récompense et destiné à orienter les comportements de l'enfant dans une direction plus socialement appropriée. Nombre de ces enfants peuvent tirer profit de la participation à des groupes de traitement qui construisent des compétences sociales.

Parfois, des médicaments utilisés pour traiter les troubles dépressifs ou anxieux (voir tableau Médicaments pour le traitement à long terme de l'anxiété de la dépression et des troubles similaires) peuvent être bénéfiques.

Points clés

  • Dans le trouble oppositionnel avec provocation, les enfants perdent souvent leur sang-froid, défient les adultes, ne respectent pas les règles et agacent délibérément les autres.

  • Au départ, utiliser un programme de modification du comportement basé sur les récompenses pour rendre les comportements de l'enfant plus socialement appropriés; parfois, les médicaments utilisés pour traiter les troubles dépressifs et anxieux peuvent aider.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE